* LE NOUVEAU TOP VIGNERONS DU VAL DE LOIRE

Au sommet, le Domaine de Sarry, à Sancerre

Les dégustations de mon prochain Guide ont commencé et les coups de cœur dans la Loire sont nombreux, dans toutes les appellations.

Sancerre et Pouilly-Fumé confirment que c’est ici que l’on savoure les plus beaux Sauvignons du monde, où la minéralité est exacerbée.

En rouges, Sancerre encore (Pinot noir), quand le Cabernet franc devient formidable en Touraine comme en Anjou-Saumur, exprimant une typicité rare, qui permet de signer des vins sans concurrence.

En blancs, certains Muscadets sont exceptionnels, et la région de l’Anjou-Saumur recèle de vins fringants et racés.

Les liquoreux, Crémants, etc, suivent, le tout expliquant que de nombreux vignerons prennent du galon dans le Top Vignerons 2016, même si celui-ci va encore évoluer selon les prochaines dégustations !

De quoi se faire (vraiment) plaisir, à prix très doux.

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom  (en ROUGE)

Prix d’Honneur

Patrick Coulbois
Jacques et Arnaud Couly (Couly-Dutheil)
Bruno et Patricia Denis (Renaudie)
Famille Godineau
Jean-Marie Leblois
Famille Petiteau-Gaubert (Tourlaudière)
Pierre Picot (Chaillot)
Frédéric Sigonneau (L’R)
Marc et Laurence Vincent (Paleine)

Prix d’Excellence

Christophe Bonnard (Congy)
Famille Daheuiller (Varinelles)
Régis Dansault
Famille Denis (Petit Clocher)
Famille Fouassier
Bruno et Nicolas Lecomte
Eric Louis
Famille Luneau (R de La Grange)
Alexandre Monmousseau (Gaudrelle)
Didier et Carine Rezé (Jarnoterie)
Eric Santier (Dozon)
Michel Vattan

Satisfecits

Alain Bourdier (Villemont)
Emmanuel Charrier (Epineau)
Antoine de la Farge (Ermitage)
Nicolas Girard
Jean-François Maison

Les vins de l’année avec Vins du Siècle


- MARGAUX, PAUILLAC, SAINT-ESTEPHE, HAUT-MEDOC… LES INCONTOURNABLES DE L’ANNEE

Château CARTUJACHAUT-MÉDOC Château CARTUJAC

Château CARTUJAC 

(HAUT-MÉDOC)
Bruno Saintout
20, Cartujac
33112 Saint-Laurent-Médoc
Téléphone :05 56 59 91 70
Télécopie : 05 70 61 10 78
Email : bruno.saintout@wanadoo.fr
Site : www.vignobles-saintout.com

Bruno Saintout est talentueux et se passionne pour ses trois propriétés médocaines. La famille Saintout, présente sur la commune de Saint-Laurent-Médoc depuis la fin du XVIIIe siècle, s’est installée au Domaine de Cartujac où elle élevait des moutons aux portes de la grande lande et cultivait déjà quelques arpents de vigne.
Vous apprécierez ce Domaine de Cartujac Haut-Médoc 2012, vignoble de 10 ha, sols de gravesgraves, argilo-graveleux, de belle robe pourpre, aux tanins mûrs, dominé par le cassis et laframboise, un vin tout en bouche, charnu comme il le faut, qui poursuit son évolution.
Une référence dans son appellation, son Château la Bridane Saint-Julien 2013, vignoble de 15 ha sur graves garonnaises, est tout en nuances, de bouche veloutée et très parfumée (prune, myrille), de texture ample et savoureuse. Il mêle charpente, élégance et puissance aromatique, concentré, de couleur pourpre, avec des arômes de fruits rouges surmûris et de cuir, d’un beau potentiel d’évolution. Le vin collectionne les récompenses.
Goûtez aussi son Château du Périer Médoc 2012, vignoble de 7 ha, sols de graves sablo-graveleux, d’une jolie robe grenat, aux tanins riches et souples à la fois, au nez persistant où dominent des notes de prune et d’épices, bien structuré, médaille d’Argent à Bordeaux.

Domaine CHALET de GERMIGNAN

Domaine CHALET de GERMIGNAN 

(HAUT-MÉDOC)
Luc Monlun
139, avenue de la Boétie
33320 Le-Taillan-Médoc
Téléphone :05 56 05 70 30 et 05 56 05 41 94
Télécopie : 05 56 95 82 34
Email : monlun.luc@wanadoo.fr

Un domaine familial (6e génération) qui s’étend sur 7 ha. Il est composé de 4 grandes parcelles réparties sur les communes du Taillan-Médoc et Blanquefort. La particularité des sols (graveleux, sablonneux, argilo-graveleux) et sous- sols (graveleux, calcaires et argileux) a permis l’implantation de divers cépages ce qui en fait un des rares domaines comptant autant de varié- tés. Un rapport qualité-prix-plaisir exemplaire pour ce domaine de 6 ha de vignes.
Excellent Haut-Médoc 2012, où les Cabernets sont majoritaires, élevage de 18 mois en cuves etbarriques dont 10 à 20% neuves, vinification traditionnelle en cuve Inox, de couleur pourpre, avec des arômes de fruits et d’épices, soyeux et dense en bouche, harmonieux et puissant, très parfumé, très équilibré, aux tanins mûrs, avec cette touche épicée, d’une belle finessearomatique, de garde. Pour preuve, ce 2007, de belle robe, qui associe une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, ample et parfumée, et s’accorde parfaitement aujourd’hui avec des pigeonneaux aux petits pois ou des tranches de veau farcies.



Château de COUDOTHAUT-MÉDOC Château de COUDOT

Château de COUDOT 

(HAUT-MÉDOC)
J. Blanchard
9, impassse de Coudot
33460 Cussac-Fort-Médoc
Téléphone :05 56 58 90 71
Télécopie : 05 57 88 50 47
Email : ch.coudot@wanadoo.fr
Site : www.chateaudecoudot.fr

Le terroir du Château de Coudot est assis sur les deux types degraves que l’on rencontre sur Cussac Fort-Médoc : des gravesdu Mindel 1 et des graves du Mindel II. Le Cabernet-Sauvignon (60%) occupe les graves de la terrasse, le Merlot (35%) se plait dans les terres plus légères et le Cabernet franc (5%) trouve son équilibre sur des sols secs et bien drainés. Le vignoble dans la tradition médocaine : taille à deux astes avec trois bourgeons par aste, épamprages, effeuillages, vendanges en vert si nécessaire… Tous ces travaux sont effectués dans le plus grand respect de la vigne afin d’obtenir des raisins de la meilleure qualité possible. Les vignes sont alimentées exclusivement par des apports de matière organique naturelle déterminés en fonction d’analyses de sols régulières. Que ce soit pour la culture de la vigne ou dans les processus de vinification, le respect de l’environnement est un impératif pour les trois frères Blanchard, Joël, Daniel et Rémy.
Voilà un beau Haut-Médoc 2014, qui porte haut son appellation de Cru Artisan, issu de vignes d’une trentaine d’années, élevé 12 mois en barriques, de très bonne bouche, aux connotations de cassis et de poivre, alliant couleur et matière, d’une jolie finale épicée, un vintrès classique de ce joli millésime bordelais, avec un réel potentiel de garde. Le 2013, au nez complexe (cassis mûr, fraise des bois, violette), légèrement épicé, est un vin tout en rondeur, élégant et savoureux. Le 2012 est dense et généreux, avec des nuances bien caractéristiques de fruits rouges mûrs, légèrement épicé en bouche, savoureux, aux tanins souples, vraiment réussi. Le 2011 estcharnu, délectable, un vin qui allie puissance et souplesse, de bouche fondue où domine le pruneau confit, d’excellente évolution. Beau 2009, aux tanins puissants mais soyeux, au nez complexe et subtil, dominé par des nuances de griotte et de poivre, un vin ample et persistant en bouche, aux tanins harmonieux et riches, très classique du millésime, médaille d’Or au concours de Lyon 2011.

DEVISE D'ARDILLEY

DEVISE D’ARDILLEY 

(HAUT-MÉDOC)
Madelaine et Jacques Philippe

33112 Saint-Laurent-Médoc
Téléphone :05 57 75 14 26
Email : devise.dardilley@terre-net.fr
Site : www.chateaudeviseardilley.com

La propriété a été rachetée en 2000 par Madeleine et Jacques Philippe qui réalisaient un rêve: elle, parce que d’origine bordelaise retrouvait ses racines et lui, ingénieur de formation, après une carrière dans un grand groupe de services désirait devenir vigneron. Rêve devenu réalité…
Un vrai coup de cœur pour ce Haut-Médoc Cru Bourgeois 2012, très typé, aux tanins amples, à la fois riches et soyeux, aux notes de cassis mûr et de groseille, un vin structuré, bien charnu, tout en bouche, qui poursuit une excellente évolution. Le 2011, harmonieux, aux connotationsfruitées (griotte, cassis) et épicées, est un vin savoureux et complexe, très réussi, aux taninsamples et mûrs. Le 2009, au nez subtil, avec des notes de fruits mûrs et de réglisse, un grandmillésime allie puissance et souplesse, riche et fin, typécharnuplein, persistant, à déboucher sur un lièvre en civet ou un pot-au-feu de confit de canard.

Château DOYACHAUT-MÉDOC Château DOYAC

Château DOYAC 

(HAUT-MÉDOC)
Max et Astrid de Pourtalès

33180 Saint-Seurin-de-Cadourne
Téléphone :05 56 59 34 49
Télécopie : 05 56 59 74 82
Email : chateau.doyac@wanadoo.fr
Site : www.chateaudoyac.fr

“Ma philosophie, raconte le sympathique Max de Pourtalès, est de ne pas faire de vins trop boisés comme le monde entier sait le faire… mais, au contraire, d’obtenir des vins fins et élégants. Cela n’empêche pas d’avoir de la matière, mais il faut respecter l’équilibre et la fraîcheur, enfin tout ce qui caractérise les grands vins deBordeaux
Nous poursuivons toujours notre politique d’amélioration de la qualité sur nos 28 ha. Nous avons construit unnouveau chai de 400 m2 qui accueille 360 barriques. Nous renouvelons les barriques tous les 3 ans afin d’avoir 75% du vin élevé en fûts. Nous sélectionnons desbarriques en chêne français avec des tonneliers attitrés, privilégions la chauffe moyenne car je n’aime pas trop les arômes torréfiés et toastés dans les vins, cela les dénature, j’essaye de préserver le fruit, le bois ne doit être qu’un agent révélateur d’arômes. Avec Éric Boissenot, nous sommes sur la même longueur d’onde, œuvrons de concert, pour la qualité. Nous sommes très attachés à tout ce qui caractérise les vins de Bordeaux par rapport au monde entier. Mon terroir donne une typicité que l’on ne retrouve que dans le Médoc et c’est ce qui en fait le charme : ces sols calcaires et unencépagement bien adapté, 75% Merlot et 25% Cabernet, donnent des vins très concentrés et assez souples, aux arômes de fruitspersistants.
Pour Max de Pourtalès, “le millésime 2015 est très prometteur, tant sur le plan qualitatif que quantitatif, surtout pour notre terroiratypique pour un Médoc, avec 75% de Merlot.
Nous travaillons dans le but de réduire les désherbants afin d’avoir une terre plus saine, d’une part, car cela est gratifiant pour soi même et pour la terre, mais aussi pour nos consommateurs qui sont de plus en plus à la recherche de la qualité et de la précision. Millésimesen vente : 2012, 2014.”
Vous allez apprécier ce Haut-Médoc 2014, élevé en barriques 12 mois (dont 25% de bois neuf), de couleur pourpre intense, aux taninspuissants et savoureux, épicé et très parfumé (mûre, fraise des bois, musc…), de structure ample, d’excxellente évolution. Beau 2012,plein, au nez de griotte confite, aux tanins intenses mais délicats, très équilibré au nez comme au palais, avec une finale persistante deprune et d’humus. Le 2011, de robe intense et vive, aux nuances de fumé et de prune mûre, de bouche équilibrée avec du fruit et une structure dense et soyeuse, est un vin complexe, très réussi.
Remarquable 2010, où s’entremêlent les saveurs de sous-bois et de fruits surmûris, aux tanins savoureux, un vin riche et solide, tout en bouche, typécharpenté et harmonieux, vraiment prometteur. Remarquable 2009, associant couleur et matière, au nez complexe à dominante de fruits frais et d’humus, un vin aux tanins présents, de bouche ample avec cette saveur d’épices continue et persistante, à prévoir sur une cuisine relevée. Le 2008 se goûte bien, souple avec une attaque fruitée de petits fruits rouges, c’est un joli vin très bienéquilibré, aux tanins mûrs, bien typé.

Château d'ESTEAUHAUT-MÉDOC Château d'ESTEAU

Château d’ESTEAU 

(HAUT-MÉDOC)
Hélène Musso

33250 Saint-Sauveur
Téléphone :05 56 59 57 02
Télécopie : 05 56 59 59 60
Email : chateaudesteau@gmail.com
Site : www.chateaudesteau.com

Le Château d’Esteau existait déjà lorsque Belleyme, géographe du Roi, traça la carte du Médoc en 1766. Depuis, les successions, l’urbanisation et, hélas les crises viticoles ont réduit sa superficie mais l’essentiel demeure: 4 ha d’un terroir où lagrave garonnaise prédomine, regroupés autour des bâtiments ce qui confère aux vins une typicité unique. La plantation, d’une densité élevée, fait la part belle au Cabernet-Sauvignon. On a banni les désherbants. Tous les travaux du sol sont mécaniques, les vendanges manuelles ce qui garantit un tri impitoyable des meilleures grappes. La vinification se fait de manière traditionnelle, avec une cuvaison longue qui assure l’extraction des arômes, et l’élevage est effectué 22 mois en moyenne, enbarriques de chêne fin de l’Allier renouvelées à raison de 30% par an.
Depuis la récolte 2015, Hélène Musso a repris les rênes de la propriété, et s’attache à maintenir une typicité et une qualité unanimement appréciées.
Coup de cœur pour ce Haut-Médoc 2012, aux notes de pruneau et de sous-bois, de bouche pleine et généreuse, aux tanins fermes et soyeux à la fois, de couleur grenat, bien typé, franchement savoureux. Le 2010 est remarquable, de belle robe pourpre soutenu, aux notes de framboise et de cannelle, d’une grande harmonie, très parfumé, séveuxgénéreux et persistant, à prévoir sur une cassolette de ris et rognons de veau à la moutarde. Beau 2009, d’un grand classicisme, de couleur grenat, bien corsé mais très fin, avec ces notes de mûre et de cassis, qui mêle finesse et charpente. Le 2008 se goûte très bien, bien représentatif de ce beau millésime classique médocain, complexe, dominé par les fruits macérés, de robe pourpre soutenu, est un vin riche et bien en bouche, que l’on peut associer, notamment, avec des aiguillettes de canettes aux fèves ou des cèpes à la bordelaise.

Château FONTESTEAUHAUT-MÉDOC Château FONTESTEAU

Château FONTESTEAU 

(HAUT-MÉDOC)
Dominique Fouin

33250 Saint-Sauveur
Téléphone :05 56 59 52 76
Télécopie : 05 56 59 57 89
Email : info@fontesteau.com
Site : www.fontesteau.com

Le Château, bâti et fortifié au XIIIe avec les moellons arrachés aux terres qui l’entourent, a été entièrement rénové en 1997 et s’érige au sein d’un bel environnement naturel de 100 ha, dont 32 de vignes élevées dans les principes de lutte raisonnée qui minimisent l’emploi de produits de synthèse en intégrant les défenses naturelles de la vigne (60% Cabernet-Sauvignon, 29% Merlot noir, 10% Cabernet franc, 1% de Petit-Verdot). Terroir sablo-graveleux sur dalle calcaireVinification traditionnelle dans une cuverie moderne en Inox équipée d’une régulation thermique, cuvaison de 3 à 4 semaines, élevage de 12 mois dans quelque 700 barriques de chêne des meilleures origines françaises. Renouvellement de 25% de barriques neuves par an… Dominique Fouin apporte une attention particulière à l’état de ses ceps en remplaçant ceux qui méritent de l’être afin de maintenir toujours un niveau optimal, et propose 3 vins : Fontesteau, Messire de Fontesteau et Variation de Fontesteau.
“Le 2015 est une belle réussite avec un rendement de 40 hl à l’hectare, nous explique Dominique Fouin. Il a une belle concentration, de beaux tanins, une belle couleur acquise durant la cuvaison, une belle structure, un beau fruité. Ce vin s’est construit pendant les longues macérations qui lui ont été bénéfiques et il s’est révélé avec le temps.
Millésimes en vente en 2016 : 2008, 2009, 2010, 2011, 2013, 2014.
Récompenses obtenues : médaille d’Argent pour le 2012 aux Vinalies Internationnales, médaille de Bronze pour le 2013 à Bordeaux, médaille d’Or pour le 2012 en 2014 à Bordeaux.”
Son Haut-Médoc Cru Bourgeois 2014, de robe grenat, aux notes discrètes de sous-bois et de prune, mêle charpente et souplesse, bientypé, aux nuances de fraise des bois et d’épices au palais, de bouche à la fois puissante et velouté. Excellent 2013, au nez dominé par les petits fruits rouges (groseille, griotte), coloré, tout en souplesse. Le 2011 développe des notes subtiles et intenses de petits fruitsnoirs cuits et de réglisse, un vin tout en bouche, à la robe foncée, légèrement épicé en finale, avec des tanins mûrs et une charpente ample. Superbe 2010, classique de ce très grand millésime bordelais, riche en couleur, alliant finesse et structure, aux tanins soyeuxmais présents, un vin velouté, parfumé, de belle matière, très réussi, donc très bien classé. Beau 2009, qui a largement mérité sa médaille d’Or Challenge International du Vin 2011, au nez dominé par le cuir et les framboises, d’une belle intensité en bouche, qui allie distinction et richesse, un beau vin ample et très savoureux, d’une belle finale. Le 2008 est de couleur pourpre, avec des arômes defruits et d’épices, soyeux et dense, harmonieux, de belle charpente. Profitez également des sept chambres du gîte.

Château HENNEBELLEHAUT-MÉDOC Château HENNEBELLE

Château HENNEBELLE 

(HAUT-MÉDOC)
Pierre Bonastre
21, route de Pauillac
33460 Lamarque
Téléphone :05 56 58 94 07
Télécopie : 05 57 88 51 13
Email : pierre.bonastre@wanadoo.fr
Site : www.chateau-hennebelle.com

Une propriété familiale de 11 ha de vignes, et desviticulteurs depuis cinq générations de père en fils, qui ont apporté leur savoir-faire et donné à leurs vins une qualité croissante au fil du temps.
Son Haut-Médoc 2012 est excellent, bien typé, charpenté, élégant, aux tanins denses, avec des senteurs de mûre et de musc. Le 2011, où se mêlent la griotte et l’humus, aux tanins soyeux, bien charpenté, de bouche séduisante dominée par les fruits à noyau et le fumé. Beau 2010, intense en couleur comme en arômes, aux tanins présents, avec ces notes de mûre et de griotte, riche et généreux, degarde comme le 2009, au parfum de griotte et de sous-bois, d’une belle couleur profonde, de bouche puissante, très typé, un vin charnuet structuré. Le 2008, riche en couleur, corsé, charpenté, sent bon les fruits cuits et les sous- bois, et s’apprécie avec, par exemple, un pavé de bœuf flambé ou des rognons de veau à la bordelaise.

Château HOURTIN-DUCASSEHAUT-MÉDOC Château HOURTIN-DUCASSE

Château HOURTIN-DUCASSE 

(HAUT-MÉDOC)
Scea des Vignobles Marengo
BP 89
33250 Pauillac
Téléphone :05 56 59 56 92 et 06 73 37 43 43
Télécopie : 05 56 59 52 77
Email : contact@hourtin-ducasse.com
Site : www.hourtin-ducasse.com

Le Château produit un Haut-Médoc admis depuis 1932 au classement des crus bourgeois. La propriété comprend 24 ha de vignes âgées en moyenne de 15 à 20 ans, exploitées en agriculture de conservation.
“Depuis 10 ans, précise-t-on, nous utilisons des méthodes et des produits naturels pour traiter nos plants, travailler nos sols, favoriser la diversité entre les rangs… et permettre aux vignes de se renforcer pour ainsi s’exprimer pleinement. En plus de notre détermination à préserver les richesses de notre terroir et de notre volonté de respecter notre environnement, nous sommes convaincus d’améliorer de cette façon la qualité de nos vins. Notre credo : produire un vin qui allie modernité et classicisme, élégance et finesse tout en révélant les spécificités de chaque millésime pour que chaque vendange exprime le meilleur du fruit.”
Ce Haut-Médoc 2013 est ample, réussi, particulièrement charmeur, rondfranc, gourmand, et sent bon la violettte et la mûre, un vin tout en nuances, très agréabe. Excellent 2011, de bouche puissante et dense, aux nuances de framboise, d’humus et de réglisse, d’une structure soutenue et bien charnue, d’une finale savoureuse, à prévoir sur une selle d’agneau aux petits légumes glacés. Beau 2010, dense, aux nuances de fumé et de fraise des bois mûre, intense, de teinte foncée, aunez légèrement épicé (poivre rose), aux tanins bien présents, d’excellente garde comme ce 2009, classique, avec beaucoup de fruit, une belle matière, un vin charnu, parfumé, tout en bouche, savoureux, d’excellente garde. Le 2008 mêle puissance et distinction, très classique, aux puissantsarômes de fruits rouges marqués par une finale de fraise et cerise, de bouche suave, soulignée par des tanins vifs mais étoffés. Le 2007 médaille de Bronze au concours Féminalise de Beaune, tout en charme, d’une belle ampleur, sent les fraises des bois et l’humus, un joli vin, charpenté et souple à la fois.
Le 2006 est plus riche, séveux au palais, aux parfums subtils (cassishumus), puissant mais distingué, avec une finale très harmonieuse, et s’associe parfaitement avec des cailles rôties ou un filet de bœuf à la truffe et fleur de sel.

Château de LAMARQUEHAUT-MÉDOC Château de LAMARQUE

Château de LAMARQUE 

(HAUT-MÉDOC)
Pierre-Gilles et Marie-Hélène Gromand d’Évry

33460 Lamarque
Téléphone :05 56 58 90 03
Télécopie : 05 56 58 93 43
Email : lamarque@chateaudelamarque.fr
Site : www.chateaudelamarque.com

C’est chez ces propriétaires chaleureux que nous avons organisé notre dégustation qui a réuni quelques-uns des meilleurs propriétaires de cette presqu’île du Médoc.
On se fait plaisir quand on débouche ce Haut-Médoc 2013, coloré, parfumé (notes de cerise noire et de réglisse), de belle teinte rouge intense, marqué par des nuances de mûre et de sous-bois au palais, un vin souple mais corsé. Savoureux 2012, de couleur rubis, trèséquilibré, aux tanins bien fermes, au nez où dominent le cassis mûr et les sous-bois, riche en couleur comme en matière. Excellent 2011, dense, de robe soutenue, un vin charnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte. Remarquable 2010, decouleur rouge sombre, de bouche dense et aromatique, un vin chaleureux, souple, d’une belle matière élégante, aux tanins fins et enrobés, d’une belle finale persistante. Le 2009, tout en complexité au nez comme en bouche, avec des connotations de pruneau, légèrement épicé, poursuit sa belle évolution. Le 2008 est un beau millésime, mêlant concentration aromatique et délicatesse, avec cesarômes d’épices (cannelle, muscade) et de griotte.

Château Le MEYNIEUHAUT-MÉDOC Château Le MEYNIEU

Château Le MEYNIEU 

(HAUT-MÉDOC)

Domaines Pedro
33180 Vertheuil
Téléphone :05 56 73 32 10
Télécopie : 05 56 41 98 89
Email : ddompedro@aol.com
Site : www.domaines-pedro.com

Propriété de 45 ha dont 30 de vignes et une charmante demeure du XIXe siècle.
Pour Jacques Pedro, “ce millésime 2015 est charnu, très bouquetérond, de garde. Les Merlots et les Cabernets sont très souples et lui confèrent un superbe potentiel qui le rapprocherait du 2010, en meilleur !
Millésimes en vente en 2016 : 2010, 2011, 2012, 2013, puis le 2014, actuellement en barriques, qui sera disponible en fin d’année.”
Le Haut-Médoc 2013, de belle robe rubis soutenu, est un vin très harmonieux, au nez de fruitsrouges et une pointe d’épices, charnu en bouche, tout en subtilité. Excellent 2012, qui a eu une médaille à Lyon en 2015, typé, développe un nez de fruits noirs surmûris, un vin ample, de jolie structure, légèrement épicé en finale, de bouche puissante et corsée. Remarquable 2011, derobe rubis profond à reflets violets, au nez de prune, d’humus et d’épices, alliant finesse et charpente, aux tanins à la fois riches et soyeux, un vin qui emplit bien la bouche, bien typé. Le 2010, de couleur rubis sombre, est charpenté, tout en nuances aromatiques, aux taninspuissants, aux senteurs complexes où dominent les fruits mûrs, le cuir et les sous-bois, de belle évolution. Superbe 2009, au nez d’humus et de groseille, ample et gras, très équilibré, un vincharnu et structuré, d’une belle longueur.
Excellent aujourd’hui, le 2008, coloré, riche et parfumé (cassis, fumé), mêle finesse et structure, aux tanins soyeux, de bouche savoureuse où l’on retrouve les fruits macérés et les sous-bois. Le 2007, aux nuances de mûres et de grillé, aux tanins d’une grande suavité et une belle ampleur, est vraiment réussi. Le 2006, au nez de cassis et d’humus, est de couleur profonde, ample, aux notes giboyeuses et de mûre, aux tanins riches et soyeux à la fois.
Goûtez aussi le Saint-Estèphe Château Lavillotte 2013, de robe pourpre intense, de très bonne bouche, aux connotations de cassis et de poivre, fermecharpenté, un vin bien structuré, avec des tanins veloutés. Le 2012, de couleur soutenue, au nez de mûre et d’humus, classique de cemillésimecharnu, est de garde. Le 2011 possède un charnu bien présent et cette charpente à la fois riche et souple, avec ces notes très caractéristiques et persistantes de petits fruits à noyau, aux tanins présents mais souples. Beau 2010, typé, de couleur grenat profond, un vin dense et riche, aux nuances de cassis et de cerise macérés, de bouche corsée et parfumée, de belle charpente, harmonieux, de garde.

Château SAINT AHONHAUT-MÉDOC Château SAINT AHON

Château SAINT AHON 

(HAUT-MÉDOC)
Françoise et Nicolas De Courcel
57, rue Saint-Ahon
33290 Blanquefort
Téléphone :05 56 35 06 45
Télécopie : 05 56 35 87 16
Email : info@saintahon.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateausaintahon
Site : www.saintahon.com

Propriété de Charles de Montesquieu au XVIIIe siècle, le Château Saint Ahon, est l’un des cinq derniers domaines viticoles de la commune de Blanquefort, établi sur 40 ha, dont 31 de vignes, l’ensemble situé à 25 minutes du centre de Bordeaux. En 2003, Nicolas et Françoise Chodron de Courcel choisissent de quitter Paris avec leurs enfants pour s’installer à Saint Ahon et redessiner un avenir à la propriété dans le contexte bien engagé de la crise viticole. Depuis l’été 2011, leChâteau Saint Ahon ouvre définitivement ses portes à l’œnotourisme avec “La Petite Boutique de Saint Ahon”, une boutique de vins et d’épicerie fine, et “Les Jardins de Mirabel”, un parcours œno-ludique au coeur de la propriété. Ces deux activités viennent compléter et parfaire l’offre oenotouristique déjà existante. Aujourd’hui, le Château compte deux nouveaux gîtes et une aire de stationnement de camping-car !
Le domaine est conduit en agriculture raisonnée depuis 2005 et se trouve encore aujourd’hui dans une phase de restructuration profonde et qualitative. En effet, les porte-greffes et cépages sont choisis en fonction des différentes typicités de sols. En 2013, la certification Haute Valeur Environnementale niveau 3 vient récompenser tous ces efforts en matière d’agriculture raisonnée.
millésime 2013 : petite quantité et sélection drastique expliquent un millésime agréable, harmonieux, fin, raconte Nicolas de Courcel. Pour le 2014, les assemblages ont commencé, il démarre son élevage en barriques. Qualité et quantité sont réunies, bel équilibre,harmonieux.”
En effet, ce Haut-Médoc Cru Bourgeois 2013, de bouche charnue et poivrée, est de robe pourpre, au nez concentré (mûre et cassis), auxtanins fondus, tout en charme. Beau 2012, de bouche riche et harmonieuse, aux nuances fruitées et épicées, aux tanins mûrs et pleins, classique et puissant, élégant, avec de la matière. Savoureux 2011, médaille d’Argent au concours de Paris, ample, tout en bouche, une réussite, aux arômes puissants de fruits noirs et de sous-bois. Remarquable 2010, médaille d’Or au Concours de Paris, beau vin derobe pourpre, bien volumineux, au nez dense avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, classique et concentré, alliantfinesse et structure, de garde.

Château TOUR-du-ROCHAUT-MÉDOC Château TOUR-du-ROC

Château TOUR-du-ROC 

(HAUT-MÉDOC)
Philippe et Emmanuel Robert
1, rue de l’Église
33460 Arcins
Téléphone :05 56 58 90 25
Télécopie : 05 56 58 94 41
Email : tourduroc@wanadoo.fr
Site : www.chateautourduroc.com

Une propriété familiale depuis plusieurs générations, qui s’étend sur 12 ha de croupes graveleuses très bien exposées (pas de désherbage chimique, vendanges manuelles, vinification traditionnelle avec longue cuvaison de 3 semaines, élevage en fûts de chêne 12 mois…).
Coup de cœur pour ce Haut-Médoc 2014, de très belle matière, aux connotations de cerise, de sous-bois et d’épices, un vin puissant mais déjà charmeur, qui mêle richesse et souplesse, généreux, de fort belle évolution. Beau 2012, aux notes de fruits rouges mûrs et d’épices, dense en bouche, bien charpenté, ample et souple à la fois, de bonne base tannique, un vin très bien élevé, parfumé, tout en finale, de très bonne évolution. Remarquable 2010, au nez complexe à dominante de fruits frais, avec des nuances d’épices et de truffe, d’une belle structure avec beaucoup d’élégance, très équilibré, chaleureux. Le 2008, médaille d’Argent au concours des Grands Vins àMâcon 2010, aux tanins denses, aux senteurs de cerise noire et d’humus, est ample et structuré, très persistant, de belle évolution. “Ce 2008 est un vin tannique, précise Emmanuel Robert, avec une belle robe, de garde et le 2010 est un grand millésime, très fruité, trèsrond avec une grande capacité de vieillissement.” Le 2007, médaille d’Argent au concours Bordeaux Vins d’Aquitaine 2009, aux connotations de petits fruits à noyau et d’épices, charnu et dense, avec de la matière et des tanins, est un vin puissant, d’une belle harmonie en bouche, très réussi. Beau 2005, intense et coloré, aux arômes de cassis, de cannelle et de poivre, corsé, ample, avec destanins très structurés, un vin riche en arômes, de fort belle évolution.

Château FOURCAS-DUPRÉLISTRAC Château FOURCAS-DUPRÉ

Château FOURCAS-DUPRÉ 

(LISTRAC)
Patrice Pagès

33480 Listrac-Médoc
Téléphone :05 56 58 01 07
Télécopie : 05 56 58 02 27
Email : info@fourcasdupre.com
Site : www.fourcasdupre.com

Un cru qui surprendrait un bon nombre de crus plus connus (et beaucoup plus chers) dans une dégustation“à l’aveugle”.
C’est avec Alex Laffont, œnophile éclairé et ami de toujours, que Guy Pagès rachète, le 24 novembre 1970, les 2000 parts de la Sci et en devient le gérant. D’importants travaux sont alors engagés pour en faire l’une des valeurs sûres de son appellation. Listrac-Médoc est l’une des six appellations communales du Médoc…. En lui succédant en 1985, son fils, Patrice Pagès, conserve le même état d’esprit : minutie, savoir faire et passion. Ainsi, les vins du Château Fourcas Dupré n’ont cessé de progresser au cours des 30 dernières années. Reconnu par ses pairs, le Château Fourcas Dupré est membre de l’Union des Grands crus de Bordeaux, de l’Académie du Vin de Bordeaux et de la Commanderie du Bontemps Médoc et GravesSauternes et Barsac
“Le 2013 est un millésime élaboré dans l’adversité en raison des conditions climatiques pas toujours très favorables, nous raconte Patrice Pagès. Nous avons pu attendre, vendanger le 13 octobre et avons ramassé des raisinsd’une bonne maturité. C’est important de retrouver dans les raisins un bon équilibre maturité-alcool-tanins et, en 2013, les tanins étaient présents. Ce ne sont pas des vins d’une très grande densité mais qui sont équilibrés, des vins plus sur l’élégance. Jolie couleurprofonde, jolie fraîcheur en bouche, c’est très fin, bel équilibre des saveurs, des vins qui seront très agréables dans les deux ou trois ans à venir, dans le style des 2007 absolument délicieux en ce moment. Ce 2013 est d’une suavité parfaite. Pour l’association vins-mets, je conseillerais d’associer le 2013 à une escalope de veau à la crème, avec des petits champignons, une sauce onctueuse, un mets trèsdoux, le 2013 sera parfait.
Le 2014 est un beau millésime et pourtant nous n’avons pas eu l’été que l’on souhaitait, le temps était un peu maussade, pas beaucoup de luminosité, heureusement Septembre a été magnifique et même exceptionnel. Nous avons attendu Octobre pour vendanger en étalant la récolte sur 4 semaines, pour atteindre, parcelle par parcelle, la parfaite maturité. Cet automne formidable a permis au Merlotde révéler des arômes de fruits exceptionnels, des tanins suaves. Le Cabernet, qui est un grand cépage lorsque qu’il arrive à parfaite maturité, donne de la concentration, du charnu, des arômes puissants de fruits noirs. En 2014, les Cabernets étaient superbes et c’est ce qui explique la grande qualité de ce millésime. Il y a beaucoup de complexité dans les vins, un parfait équilibre entre aciditéalcool ettanins. Il y a beaucoup de profondeur, je le compare aux 2009 et 2005. Si l’on peut attendre quelques années, ils se révèleront vraiment formidables.”
Belle réussite, en effet, avec ce Listrac Médoc 2013, persistant, au bouquet intense de cassis et d’humus, un vin charmeur, de jolie structure, très parfumé en bouche, très fin, aux saveurs intenses à dominante de fruits macérés. Le 2012, de robe grenat soutenu, parfumé (framboiseprunehumus), de belle charpente, est un vin très classique du Médoc, qui réunit concentration aromatique et souplesse, de bouche soyeuse mais corsée. Le 2011 se goûte particulièrement bien, un vin où s’entremêlent des notes de petits fruitsrouges à noyau bien mûrs, riche en couleur comme en matière, d’une belle longueur. Remarquable 2010, richement bouqueté, alliant une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, avec ces notes de fraise des bois surmûrie, dense et velouté, de garde.
Goûtez le Listrac-Médoc Château Bellevue Laffont 2012, un vin marqué par les fruits noirs (griotte, pruneau), de bouche pleine, ample etvelouté, d’une belle concentration tout en rondeur.

Château DESMIRAIL

Château DESMIRAIL 

(MARGAUX)
Denis Lurton

33460 Cantenac
Téléphone :05 57 88 34 33
Télécopie : 05 57 88 96 27
Email : contact@desmirail.com
Site : www.desmirail.com

Le Château, troisième Grand Cru Classé en 1855, bénéficie d’une situation exceptionnelle, en bordure de la célèbre Route des Châteaux. Derrière un majestueux portail de marbre rose se devinent une élégante chartreuse du XVIIIème siècle et un cuvier médocain typique de la fin du XIXe. Depuis 1992, Denis Lurton prolonge l’œuvre de son père Lucien et apporte tous ses soins à l’élaboration de ce Grand Cru Classé. Le terroir : les vignes du Château Desmirail, d’un âge moyen de 25 ans, couvrent une superficie d’une quarantaine d’hectares. Le vignoble est composé à 60% de Cabernet-Sauvignon, 37% de Merlot et 3% de Petit Verdot.
Belle réussite avec ce Margaux 2013, avec ces connotations de prune et d’humus, un vinclassique, riche et coloré, corsé, ample, de bouche pleine avec des tanins bien soyeux. Le 2012, corsé, au nez complexe (fraise des bois, réglisse), d’une grande intensité en finale avec ces notes bien persistantes et très caractéristiques de fumé, de mûre et d’épices, de belle basetannique. Savou reux 2011, charnu, un vin au nez de cannelle, de cuir et de petits fruits rouges macérés, riche, d’une longue finale, qui commence à particulièrement bien s’apprécier. Très beau 2010, aux notes de cassis mûr, d’épices et de fumé, riche et savoureux en bouche, qui poursuit son évolution.

Château La GALIANEMARGAUX Château La GALIANE

Château La GALIANE 

(MARGAUX)
Christiane Renon

33460 Soussans
Téléphone :05 57 88 35 27
Télécopie : 05 57 88 70 59
Email : chateaulagaliane@vinsdusiecle.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaulagaliane
Site : www.scea-rene-renon.com

Le Château doit son nom au Général Anglais Galian qui depuis ce lieu commandait les troupes anglaises pendant l’occupation de l’Aquitaine au XVe siècle. Exploitation familiale depuis plusieurs générations, plantée de 50% de Cabernet-Sauvignon, 45% de Merlot et 5% de Petit Verdot, ce qui présente un parfait équilibre, classique et traditionnel de l’appellation Margaux. Le vignoble est réparti sur des croupes de fines graves.
“Millésime 2013, petite récolte, les vins sont légers, à boire rapidement, nous explique Christiane Renon. En 2014 : quantité plus qualité, les vins ont de bons tanins, sont bien colorés, plaisants, tout en nuances d’arômes.”
On est sous le charme de son Margaux 2013, de robe profonde, riche et complet avec des notes de réglisse et de cassis, un vin flatteur, rond, ample, avec des tanins soyeux. Le 2012, typé, est racé, de robe grenat soutenu, qui allie une belle structure à une jolie souplesse, tout en nuances d’arômes avec des connotations de prune, de violette et de pruneau, de bouche chaleureuse dominée par la fraise macérée, à déboucher, par exemple, sur une épaule d’agneau braisée ou un fricandeau de veau à l’ancienne.
Le 2011 est remarquable, aux tanins fermes et bien équilibrés, aux notes de prune mûre, un vin puissant, très savoureux, de bouche fondue où domine le pruneau confit, d’excellente évolution, que l’on peut commencer à servir sur des feuilletés aux morilles. Très beau 2010, riche en bouquet comme en matière, tout en bouche avec des nuances de fruits noirs compotés, aux tanins équilibrés, complet, de garde.
Le 2009, coloré, est puissant au palais, aux tanins mûrs, un vin qui sent bon la groseille mûre et l’humus, tout en rondeur, de bonne charpente, structurée et fine à la fois, de très bonne garde, à déboucher sur un carré d’agneau à l’ail. Le 2008 est tout en couleur et en matière, au nez de griotte et de fumé, riche et gras, intense, d’un bel équilibre, un vin aux tanins bien présents mais soyeux, prometteur. Le 2007, de belle robe soutenue, au nez légèrement épicé, avec des nuances de mûre, mêle une jolie charpente à une rondeur séduisante aux papilles, et se goûte vraiment parfaitement actuellement.
Il y a également son autre Margaux Château Charmant, dont le vignoble de 5 ha est planté sur des croupes de fines graves, qui possède des ceps de vignes centenaires, la culture se fait par une fertilisation réalisée à base de fumure organique.
Le 2012, de bouche classique, de structure soutenue, riche et parfumé, avec ses tanins ronds et riches, avec ces notes de mûre et decassis en finale, est un vin qui allie finesse et charpente, aux tanins denses et soyeux. Le 2011, au nez riche dominé par les petits fruitsnoirs mûrs, est tout en harmonie, un vin aux tanins soyeux et savoureux. Beau 2010, bien corsé, qui sent la fraise des bois et l’humus, un vin velouté, de belle matière, de bouche puissante, fin, charnu, équilibré, parfumé au palais (griotte, mûre), de très bonne évolution. Le 2009, aux arômes de fruits rouges mûrs dominants, de bouche ronde soutenue par de jolis tanins, est un vin classique et biencharpenté. Puissant 2008, de robe grenat, où dominent la griotte et les épices, un beau vin classique qui allie charpente et souplesse, aux tanins bien fermes, au nez complexe. Le 2007, d’une belle robe grenat profond, est très aromatique, au nez fin dominé par des notes de réglisse et de cassis, un vin dense, ample avec une touche épicée en finale, qui se goûte très bien aujourd’hui.

Château LASCOMBESMARGAUX Château LASCOMBES

Château LASCOMBES 

(MARGAUX)
Dominique Befve
1, cours de Verdum
33460 Margaux
Téléphone :05 57 88 70 66
Télécopie : 05 57 88 72 17
Email : contact@chateau-lascombes.fr
Site : www.chateau-lascombes.com

Directeur technique des Châteaux Lafite Rothschild puis au Château l’Evangile à Pomerol, Dominique Befve, amoureux de la terre, passionné et exigeant, a été choisi par les nouveaux propriétaires, la Mutuelle d’assurances du corps de santé français (MACSF), en 2011, pour diriger Lascombes et son équipe de 40 personnes.

“On me laisse faire les vins que j’aime, nous dit Dominique Befve. De grands vins qui restent bien typéMargaux, bien sûr, c’est le terroir qui domine.

J’aime les vins jeunes, les tanins ronds, bien présents en bouche, un peu plus concentrés et plus mûrs que la moyenne, tout en sachant qu’ici, au Château Lascombes, grâce à nos méthodes techniques, les vins sont souvent prêts à être bus jeunes, mais cela ne joue pas sur leur grand potentiel de longévité. Notre travail en amont, dans les vignes, est particulièrement important, nous suivons de près l’évolution des maturités et déterminons quelles parcelles sont prêtes à vendanger.
Nous avons des projets d’œnotourisme, nous restaurons entièrement une chartreuse du XVIIe siècle pour y accueillir salle de réception, salle d’attente, salle de dégustation et boutique. Nous recevons 4000 visiteurs par an, et avons l’objectif de doubler, voir même de tripler le nombre de visiteurs. Nous aménageons le Château, des ajouts avaient été faits, nous les cassons pour retrouver la bâtisse d’origine. Il restera strictement à usage professionnel. Il est aussi envisagé de réaménager le cuvier dans les deux à trois ans à venir.”


Château BOIS CARRÉ

Château BOIS CARRÉ 

(MÉDOC)
David Renouil
1, rue de Mazails
33340 Saint-Yzans-de-Médoc
Téléphone :05 56 09 08 12 et 06 08 68 45 61
Télécopie : 05 56 09 04 21
Email : vanessadavid33@hotmail.fr

Vignoble de 6 ha (50% Merlot, 50% Cabernet-Sauvignon), planté sur des croupes caillouteuses, sablo-argileuses et argilo-calcaires.
Toujours bien typé, ce Médoc 2012, aux tanins mûrs et fermes à la fois, de bouche parfumée (fraise des bois), riche et fondue, au nez où se mêlent la truffe et l’humuscharnu comme il se doit, de jolie garde mais que l’on peut déjà apprécier avec une selle d’agneau en persillé de truffe ou un ragoût de bœuf. Le 2011, médaille de Bronze à Bordeaux 2013 (1/3 de barriques neuves), riche en couleur, où se mêlent la griotte et l’humus, aux tanins soyeux, bien charpenté, de bouche séduisante dominée par les fruits à noyau et la réglisse. Le 2010, avec des notes intenses de petits fruits rouges surmûris et d’épices, est charnu, coloré et parfumé, aux tanins savoureux et denses. Le 2009,typé, est de belle robe pourpre, avec des arômes de griotte et d’humus, très savoureux, de bouche ample, gras, très classique. Le 2008, est tout en nuances aromatiques (fruits macérés, vanille), un vin complexe où dominent les fruits mûrs, le cuir et les sous-bois.

Château Le BOURDIEU

Château Le BOURDIEU 

(MÉDOC)
Guy Bailly
1, route de Troussas
33340 Valeyrac
Téléphone :05 56 41 58 52
Télécopie : 05 56 41 36 09
Email : guybailly@lebourdieu.fr
Site : www.lebourdieu.fr

Vignoble de 38 ha planté sur un sol de formation caillouteuse mêlée de sable et d’argile (c’est ce que l’on appelle des “croupes”). Construit vers 1830 par Philippe Delacourt, reconnu Seigneur du Bourdieu, dans le style architectural des maisons de maître du XIXe siècle, le Châteauapparaissait déjà dans la 2e édition du Féret (1878) ainsi que dans la 1ère classification des “Crus Bourgeois” de 1932.
Voilà un très beau et typé Médoc 2012 (50% Cabernet-Sauvignon, 50% Merlot), charnu, un vinriche en matière, aux tanins équilibrés, où se mêlent la mûre et le cassis, ample et solide, de bouche riche et corsée. Le 2011 est excellent, d’un beau rouge profond, concentré et fruité, avec des tanins souples, et un nez où dominent la groseille et la prune, avec une légère touche poivrée. Le 2010, très représentatif de ce grand millésime, caractérisé par un nez complexe (cassis, épices…), réunit puissance et souplesse, riche et fin, bien typécharnu, de bouche pleine. Superbe 2009, au nez subtil dominé par des arômes persistants de fumé, d’humus et de cerise noire, très équilibré, ample, de belle présence tannique, un vin, très prometteur. Le 2008 est ferme et persistant, aux senteurs de mûre et de poivre, aux tanins très bien équilibrés, alliant structure et élégance au palais, où prédominent le cassis et les sous-bois, un vin de garde. Le 2007, de bouche dense, avec des notes prononcées de mûre et de griotte, riche en couleur, développe des tanins fondus et très savoureux.

Château des BROUSTERAS

Château des BROUSTERAS 

(MÉDOC)
Renouil Frères
2, rue de L’Ancienne Douane
33340 Saint-Yzans-de-Médoc
Téléphone :05 56 09 05 44
Télécopie : 05 56 09 04 21
Email : chateaudesbrousteras@gmail.com
Site : www.chateau-des-brousteras.com

Un vignoble de 5 ha, cultivé, avec amour et passion, par la famille Renouil depuis 1960, qui se situe à quelques foulées de l’estuaire de la Gironde. Ici les vinifications se font dans le respect des méthodes ancestrales. Il en est de même pour le vieillissement qui s’effectue en barriques de chêne merrain 12 à 18 mois selon le millésime.
Ce Médoc Cru Bourgeois 2013, issu de 80% Merlot, 20% Cabernet-Sauvignon, de couleur grenat soutenu, parfumé, aux tanins fondus, persistant en bouche, est ample et distingué, aux senteurs de cerise confite et d’humus en finale. Le 2012, dominé par des arômes persistants de fruits rouges, de prune et de cerise noire, est un vin très équilibré, de bouche ample et finement tannique, bien typé. Le 2011, avec ce nez légèrement épicé, des tanins bien présents qui commencent à se fondre, est coloré et parfumé. Le 2010 est de bellecouleur pourpre, aux tanins fermes et soyeux à la fois, de bouche corsée, un vin ample et velouté, d’une belle concentration, avec des senteurs de fruits noirs et d’épices, il est très représentatif de ce très beau millésime, un vin très harmonieux, de garde. Le 2009, médaille d’Or à Mâcon, est élégant, avec des arômes de fruits rouges intenses et de fumé, de bouche dense, tout en finesse, un vin decouleur profonde, tout en nuances d’arômes (cassiscannelle) en finale.
Le 2008, complet, très parfumé, bien tannique, est un vin complexe, de garde. Le 2007 allie puissance et souplesse, avec ce nez où dominent le pruneau et une pointe de poivre, avec des tanins ronds, à déboucher sur un baron de lapin rôti et tomates farcies ou une perdrix aux raisins.

CHATEAUNETMÉDOC CHATEAUNET

CHATEAUNET 

(MÉDOC)
Président : Patrice Gurria
137, avenue du Président Wilson
93210 Saint-Denis La Plaine
Téléphone :01 55 93 40 90
Télécopie : 01 55 93 40 91

La nouvelle marque de référence pour acheter les meilleurs vins aux meilleurs prix, sur Internet et en magasins

SCEA Château DAVIDMÉDOC SCEA Château DAVID

SCEA Château DAVID 

(MÉDOC)
Thierry Kerdreux
40, Grand-Rue
33590 Vensac
Téléphone :05 56 09 44 62
Télécopie : 05 56 09 59 09
Email : chateaudavid@free.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaudavid

Un domaine sur sol de sables graveleux. Le vignoble de 13 ha est composé de 50% Cabernet-Sauvignon, 40% Merlot, 5% Cabernet franc et 5% Petit VerdotVinification selon les méthodes traditionnelles médocaines, et vieillissement de 12 à 18 mois en fûts de chêne.
Voilà un excellent Médoc 2012, aux arômes de fruits mûrs (cassis, mûre) et de réglisse, un vinétoffécharnu en bouche, avec des nuances de fruits cuits à noyau et de cannelle, ample etfranctypé et de couleur profonde, parfait avec, par exemple, un navarin de souris d’agneau ou des tendrons de veau aux champignons et à la tomate.
Joli 2011, de robe sombre, c’est un vin aux tanins veloutés, de bouche dense, au bouquetcomplexe. Beau 2010, de belle teinte pourpre, aux tanins mûrs mais tout aussi riches, dominé par le cassis et la framboise, bien charnu comme il le faut. Le 2009, de couleur pourpre intense, au nez puissant et subtil à la fois, aux notes de fruits mûrs (cassis, griotte) et de truffe, allie concentration aromatique et souplesse, et poursuit son évolution. Excellent 2008, aux tanins très élégants mais fermes également, marqué par son terroirgras et persistant, intense en arômescomme en structure, avec ces nuances de cassis et de sous-bois et de réglisse, un vin de charpente souple et structurée.

Château Les GRAVES de LOIRAC

Château Les GRAVES de LOIRAC 

(MÉDOC)
M.et Mme Gillet
21, chemin du Centre
33590 Jau-Dignac-et-Loirac
Téléphone :05 56 09 48 97 et 06 77 87 41 73
Télécopie : 05 56 09 48 97
Email : lesgravesdeloirac.chateau@wanadoo.fr

Une exploitation familiale de 8 ha de sol graveleux (66% Cabernet-Sauvignon et 34% Merlot noir, élevage 8 à 12 mois en fûts de chêne).
Excellent Médoc 2012, intense, ample au nez comme en bouche, aux tanins fermes, qui devrait tenir ses promesses. Joli 2011, classique de ce millésime, à la fois riche et souple, très équilibré, trèscharnu, au nez dominé par les fruits rouges et la truffe. Le 2010 réunit concentration aromatique et souplesse, aux notes de griotte mûre, avec cette pointe de poivre séduisante, coloré, charnu, de bouche soyeuse mais puissante, de garde comme le 2009, de couleur pourpre, riche et élégant, est tout en bouche, bien épicé, avec des notes de groseille.

Château HOURBANON

Château HOURBANON 

(MÉDOC)
Hugues Delayat

33340 Prignac-en-Médoc
Téléphone :05 56 41 02 88
Email : contact@hourbanon.com
Site : www.vinsdusiecle.com/hourbanon
Site : www.hourbanon.com

Apparue officiellement en 1893, c’est en 1974, que Rémi Delayat racheta et réhabilita cette exploitation de 13 ha. Après sa disparition, son épouse Nicole, continua cette réhabilitation, toujours dans la quête de la qualité et du respect du terroir. C’est aujourd’hui Hugues, leur fils qui, depuis 1997, poursuit cette quête dans le respect de ces valeurs et de ces traditions, comme en attestent leurs pratiques culturales (forte densité de plantation, labours exclusifs des sols, lutte raisonnée, conversion Bio, vendanges manuelles et table de tri, maîtrise des rendements).
Ceci explique la qualité de ce Médoc 2012, de couleur carmin, charnu comme il se doit, au nezoù dominent la cerise confite et les épices, aux tanins très riches et fondus à la fois, biencharpenté. Le 2011 dégage un nez subtil où dominent le cuir et la griotte, très aromatique, d’une jolie concentration en bouche, avec des tanins savoureux, légèrement épicé au palais comme il se doit. Remarquable 2010, aux arômes de pruneau, de violette et de griotte fraîche, un vin vif,équilibré, avec des tanins mûrs, élégant et complexe.
Le 2009 a collectionné les récompenses (médailles d’Or au concours des VigneronsIndépendants, d’Argent au Mondial du vin, d’Argent au concours International de Bruxelles, de Bronze à l’International Wine Challenge), marqué par des notes de fruits noirs et des touches finement épicées, de bouche ample, aux tanins fermes, il allie structure et fondu. Le 2008 est un bel exemple de la typicité des vins de ce domaine, un grand millésime classique du Médoc, de bouche puissante et dense, dégage des nuances de framboise, d’humus et de réglisse, une structure soutenue, un vin bien charnu, aux tanins mûrs mais riches, d’une finale complexe, de garde.
Excellent 2007, médaille d’Or au concours des Vignerons Indépendants et d’Argent à ‘International Wine Challenge, dense et puissant au nez comme en bouche, avec ses tanins savoureux, au nez de fruits cuits (cassis, myrtille), d’une jolie finale délicatement épicée.

Domaines LAPALUMÉDOC Domaines LAPALU

Domaines LAPALU 

(MÉDOC)
Jean-Michel Lapalu
1, rue du 19 Mars
33340 Bégadan
Téléphone :05 56 41 50 18
Télécopie : 05 56 41 54 65
Email : info@domaines-lapalu.com
Site : www.domaines-lapalu.com

Tout commence avec le rachat du Château Patache d’Aux par Claude Lapalu en 1964; en 1979, son fils Jean-Michel rejoint la société familiale et ils se portent acquéreurs du Château Lacombe Noaillac. En 1992, Jean-Michel Lapalu prend en main la destinée du groupe familial qui reprend l’exploitation du Château Liversan en 1995, puis du Château Lieujean en 1999. Le vignoble de 43 ha, moyenne d’âge des vignes 35 ans, est planté sur un terroir argilo-calcaire et caillouteux. L’encépagement est classique (60%Cabernet-Sauvignon, 30% Merlot, 7% Cabernet franc et 3% Petit Verdot, et une densité de 8500 pieds/ha). La vinification s’effectue en cuves thermo-régulées en bois et Inox, les cuvaisons sont longues, environ 3 à 4 semaines pour extraire toute la matière. L’élevage très traditionnel s’effectue en barriques de chêne merrain dont 20% renouvelées chaque année. Il fait partie desCrus Bourgeois Supérieurs.
“Le 2013 ne bénéficie pas d’une aura médiatique fantastique, nous explique Jean-Michel Lapalu, et, pourtant, après notre contrôle annuel des Crus Bourgeois qui est relativement efficace, nous avons retrouvé le moral en dégustant de jolis vins qui n’ont pas, certes, le potentiel de garde des 2010, 2012, 2014… mais ce sont d’excellentes bouteilles très honorables qu’il faudra déguster dans les quatre ans, des vins plus souples, très agréables.

Château LOIRACMÉDOC Château LOIRAC

Château LOIRAC 

(MÉDOC)
Sébastien Fraysse
1, route de Queyrac
33590 Jau-Dignac-et-Loirac
Téléphone :09 75 94 43 55 et 06 08 46 68 21
Télécopie : 05 56 73 98 22
Email : chateau-loirac@wanadoo.fr

La surface plantée est de 12.43 ha soit 60% en Cabernet-Sauvignon et 40% en Merlot noir. Vendange mécanique avec tris successifs. Vinification traditionnelle, élevage en barriques, en volume variable suivant les millésimes, chêne d’origines française et américaine. La durée d’éle- vage varie de 12 à 15 mois en fonction des carac- téristiques du millésime.
Beau Médoc Cru Bourgeois 2014, dense, mêlant couleur et matière, aux tanins riches et souplesà la fois, avec ces senteurs de cuir et de fruits macérés en finale, de jolie garde. Le 2013, très réussi, de bouche mûre, est un vin rond, coloré, au nez à la fois intense et subtil où s’entremêlent la griotte, la prune et une nuance poivrée. Savoureux 2012, un vin bien corsé, où dominent des notes de cuir et de cassis mûr, aux tanins fondus mais bien riches, alliant couleuret matière, d’une jolie finale épicée, de très bonne évolution. Le 2011, au nez marqué par la griotte mûre et une touche épicée spécifique, mêlant structure et ampleur, est un bien joli vin, qui commence à s’apprécier parfaitement aujourd’hui, notamment, sur des côtelettes d’agneau à la purée de champignons ou un rôti de dindonneau en terrine.

Château les MOINES

Château les MOINES 

(MÉDOC)
Claude Pourreau
9, rue Charles Plumeau
33340 Couquèques
Téléphone :05 56 41 38 06
Télécopie : 05 56 41 37 81
Email : mail@chateau-les-moines.com

Vignoble de 34 ha (75% Cabernet-Sauvignon, 25% Merlot, avec une moyenne d’âge des vignesde 27 ans), établi sur un des meilleurs plateaux argilo-calcaires, posé sur la bande de calcaireéocène dénommée “Calcaires de Couquêques” particulièrement filtrants et riches en coquilles fossilisées.
Claude Pourreau possède un savoir-faire en héritage pour produire un Médoc typique, vinifié à l’aide des techniques modernes. Associant remontages automatiques, thermorégulation, pressurage doux au travers d’une cuvaison longue suivie d’un élevage en fûts de chêne selon les traditions ancestrales.
Beau Médoc Prestige Cru Bourgeois 2010, élevé en barriques, aux senteurs d’épices et de fruits mûrs, riche, très équilibré, d’une belle longueur, un vin puissant et harmonieux, avec ces notes de cassis et de réglisse en bouche, de charpente souple et très structurée, de belle garde. Le 2009, charnu et concentré, est un vin riche en bouquet comme en matière, aux tanins équilibrés, complet, élégant, tout en bouche, avec des nuances de cassis, de truffe et d’humus, d’une grande harmonie, de garde. Le 2008, d’une couleur profonde est classique, d’une grande subtilité, plein, aux tanins soyeux, d’une belle finale, de très bonne garde. Excellent 2007, gras et riche, aubouquet intense avec ces notes de sous-bois et de fruits rouges frais, un vin de bouche ample et fondue. Savoureux 2006, de roberubis soutenu, harmonieux, au nez de fruits rouges et une pointe d’épices caractéristique, charnu au palais, tout en subtilité, qui se goûte très bien aujourd’hui.

Château de PANIGONMÉDOC Château de PANIGON

Château de PANIGON 

(MÉDOC)
Georges Dadda

33340 Civrac-en-Médoc
Téléphone :05 56 41 37 00 et 06 86 18 63 85
Télécopie : 05 56 41 37 00
Email : dwl.france@orange.fr

Le vignoble se situe sur des croupes de graves dignes des meilleurs terroirs du Médoc, 50% Merlot, 45% Cabernet-Sauvignon et 5% Petit Verdot. Vendanges manuelles et mécaniques avec tri sélectif par parcelle, élevage en barriques 100 % dont 33 % neuves, et un séjour de 12 à 18 mois.
Savoureux Médoc Cru Bourgeois 2014, où se développent des connotations de mûre, de groseille et de fumé, corsé mais velouté, avec cette bouche puissante en finale. Le 2013, aux tanins soyeux, au nez intense de fruits (griotte) et de fleurs (pivoine), est un vin de belle ampleur, tout en finale. Le 2012 dégage un nez très intense (mûre, griotte), de bouche subtilement épicée, riche, prometteur, d’une belle finale. Le 2011, parfumé et persistant, aux tanins soyeux, équilibrés, mêle une charpente certaine à une jolie souplesse au palais, de bonne garde. Le 2010, de couleur soutenue, aux notes de cassis mûr, d’épices et de fumé, est savoureux, concentré, parfumé, degarde, naturellement.
Goûtez le Médoc Château Amour 2013, 50% Merlot, 45% Cabernet-Sauvignon et 5% Petit Verdot), élevage de 6 à 8 mois 100% enbarriques, complexe avec ces nuances de fruits mûrs et de notes vanillées, de bouche onctueuse et parfumée, tout en nuances. Excellent 2012, chaleureux, alliant concentration aromatique, rondeur des tanins et persistance, avec ces notes très caractéristiques deprune et de fumé. Le 2011, au nez intense, de couleur profonde, est complexe au nez comme en bouche (pruneau, épices), avec destanins mûrs. Très savoureux 2010, parfumé (pruneau, violette), alliant rondeur et structure, séveux, de belle charpente.

Château PONTAC GADET

Château PONTAC GADET 

(MÉDOC)
Famille Briolais

33710 Teuillac
Téléphone :05 57 64 34 38
Télécopie : 05 57 64 31 73
Email : aurorebriolais@vignobles-briolais.com

Un savoureux Médoc Château Pontac-Gadet. Situé dans le nord du Médoc, sur d’anciennes croupes de graves d’origines gurnziennes très qualitatives, les vins produits sur cette propriété de Jau-Dignac-et-Loirac sont élaborés et façonnés dans un perpétuel souci de qualité, alliant modernité et tradition médocaine. Tous ces soins donnent ce Médoc 2012, classique, très bien charpenté, riche et rond à la fois, aux nuances de fruits cuits, un vin fondu mais puissant en bouche. L’Optimus 2010, dense, est un vin de base tannique importante et très équilibrée, dense, gras, au nez complexe et subtil à la fois, de jolie bouche dominée par la griotte, la pruneet le cuir, à prévoir sur un agneau en osso bucco ou un bœuf sauce béarnaise.

Château SAINT-HILAIREMÉDOC Château SAINT-HILAIRE

Château SAINT-HILAIRE 

(MÉDOC)

13, route de la Rivière
33340 Queyrac
Téléphone :05 56 59 80 88
Télécopie : 05 56 59 87 68
Email : chateau.st.hilaire@wanadoo.fr
Site : www.chateau-st-hilaire.com

C’est à partir de 1982 qu’Adrien Uijttewaal débute la plantation de vignes, dont la production sera vinifiée encave coopérative. Puis, il développe peu à peu son vignoble. Le 1995 est le premier millésimevinifié directement à la propriété sous les conseils de Jacques Boissenot. Le vignoble représente alors une surface de trente hectares. A partir du millésime 2003, son cru est reconnu cruBourgeois.
A compter du millésime 2006, il commercialise la production issue des vignes situées à Queyrac sous la marque Château Gemeillan, reconnue cru Bourgeois à partir du millésime 2009. Plusieurs autres achats de vignes portent ses propriétés à quelque 50 ha.
Coup de cœur pour ce Médoc cru Bourgeois Château Saint-Hilaire 2012, au nez où s’entremêlent des notes d’épices et de fruits rouges mûrs, un vin structuré, d’une bonne longueur en bouche, riche, très complexe, d’excellente garde. Remarquable 2011, très séduisant, au nez persistant et subtil à la fois, avec, au palais, des notes de petits fruits cuits (cassis, griotte) et de musc, aux tanins bien fondus, à déboucher sur des cailles grillées ou une poitrine de veau farcie jardinière.
Le 2010 est charnu, tout en nuances aromatiques, coloré, aux tanins puissants, au nez complexe où domine le cassis, d’excellente évolution comme le 2009, de belle robe soutenue, bouche puissante, fin mais corsé, parfumé (griotte, humus…), un vin où l’intensité s’allie à la souplesse, bien typé comme on les aime.
Le Médoc cru Bourgeois Château Gemeillan 2012, complet, puissant et équilibré, est charnu, au nez dominé par la prune, la fraise des bois et la truffe, de bouche fondue mais bien présente. Le 2011, légèrement épicé comme il se doit, de couleur profonde, avec cette structure délicate, aux senteurs où prédominent le cassis et les sous-bois, est un vin généreux et charmeur.

Château LESTAGE-DARQUIER

Château LESTAGE-DARQUIER 

(MOULIS)
Brigitte et François Bernard
42, chemin de Giron
33480 Moulis-en-Médoc
Téléphone :05 56 58 18 16
Télécopie : 05 56 58 38 42
Email : chateaulestagedarquier@vinsdusiecle.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaulestagedarquier
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaulestagedarquier

Si la propriété a été créée par des ancêtres en 1868, Brigitte et François Bernard l’ont reprise en 1982, alors qu’elle ne produisait plus que quelques bouteilles. Leur vignoble de 10 ha, dont 8,5 en production, est situé sur la croupe graveleuse ouest du Grand-Poujeaux. Qualification Agriculture raisonnée et certification Terra Vitisdepuis 2004.
Après une vendange manuelle et des tris sévères, les vinifications sont très bien maîtrisées (contrôle des températures, remontagesjournaliers par pompage lent avec petit débit, cuvaisons longues de 21 jours, débourbages fréquents avec aération…).
Très savoureux Moulis Terra Vitis 2012, d’un beau rouge profond, au nez persistant, aux nuances d’humus et de petits fruits noirs bien mûrs, tout en finesse tannique, ample et de bonne structure. Excellent 2011, avec ces connotations de fruits surmûris et d’épices, qui est un vin de très bonne bouche, gras et charnu, aux tanins riches et harmonieux. Beau 2010, aux arômes de fruits mûrs (cerise noire) et d’épices (cannelle), légèrement poivré, riche et coloré, de belle teinte pourpre, dense au nez comme au palais. Le 2009, aux nuances de cerise noire et d’épices, est de belle charpente, riche, charnu, tout en subtilité, de couleur soutenue, très parfumé.

Château MAUCAILLOUMOULIS Château MAUCAILLOU

Château MAUCAILLOU 

(MOULIS)
Famille Dourthe

33480 Moulis-en-Médoc
Téléphone :05 56 58 01 23
Télécopie : 05 56 58 00 88
Email : chateau@maucaillou.com
Site : www.chateau-maucaillou.com

En tête des Deuxièmes Grands Vins Classés. Pascal Dourthe est passionné et fourmille d’idées pour lancer de nouveaux Vins (son Bordeaux de Maucaillou est une réussite exemplaire) comme pour conforter l’image du vaisseau amiral de leurs domaines, Château Maucaillou.
“Ce millésime 2015 est une réussite pour tout le Médoc, nous dit Pascal Dourthe, un millésime vraiment facile. Maturité extrême, parfait état sanitaire le potentiel pour faire un grand vin qui s’inscrit déjà dans le palmarès des grands millésimes.
Nous avons beaucoup de demande pour le 2013, je le compare aux 2004 et 2007 qui ont connu un démarrage un peu difficile, puis, après, tout le monde en voulait ! C’est ce qu’a compris la restauration, qui le commande en grande quantité.
À Maucaillou, sur notre terroir de Moulis, nous avons la réputation de produire des Vins assez féminins et ronds, consommables assez rapidement dans leur jeunesse, surtout les grandsmillésimes. Le 2014 (nous les avons déjà tous vendus !) est encore un peu fermé, alors que le 2013, qui a bien évolué, est tout à fait satisfaisant aujourd’hui.
Après notre Bordeaux M de Maucaillou rouge, nous lançons le Bordeaux M de Maucaillou Blanc, c’est une nouveauté ! C’est un Bordeaux Blanc 2015 composé de Sémillon et Sauvignon, un vin plus charpenté, un peu plus cossu. La Dame de Maucaillou est un pur Sauvignon idéal sur desfruits de mer, un vin très frais alors que le M de Maucaillou Blanc est un vin soyeux, plus complexe, plus à la mode, un vin d’un très bon rapport qualité-prix, ce qui n’est pas négligeable. I Love de Maucaillou a été repris par Yvon Mau qui croit en cette marque et essaye de le distribuer à grande échelle.
Tout en restant fidèle à la grande tradition bordelaise, nous sommes en train d’étudier la possibilité de créer de nouvelles gammes de produits, nous sommes toujours en recherche d’innovation, nous avons une belle matière première et essayons de la valoriser en ajoutant une pointe de folie. Nous sommes beaucoup copiés et nous essayons de nous démarquer en lançant toujours de nouveaux produits qui plaisent à nos consommateurs tout en restant fidèles à l’esprit de la place de Bordeaux qui nous distribue.”
Sur place, belle dégustation de ce grand Moulis 2014, généreuxcharnu, un vin de belle robegrenat, délivrant des arômes d’épices et de fruits cuits, puissant et volumineux en bouche, de belle évolution. Le 2013 est tout en séduction, d’une robe pourpre, aux notes de fruits cuits(cassis et framboise), rond mais corsé, avec des tanins amples, fondus. Savoureux 2012, mêlant structure et charnu, des arômes defruits rouges mûrs, de cannelle et de fumé, aux tanins équilibrés, un vin riche, d’une belle longueur. Savoureux 2011, de couleurpourpre, aux notes de fruits rouges et d’humusvelouté, au bouquet très fin, de bouche puissante, ample, aux tanins denses et souplesà la fois, particulièrement soyeux. Superbe 2010, de couleur intense aux reflets noirs, aux arômes de fruits rouges, d’épices, des taninsbien enrobés, un vin généreuxtypé et persistant.
Le 2009 est dans la lignée, riche au nez comme en bouche, aux nuances de fraise des bois, d’épices et d’humus, aux tanins très équilibrés et savoureux, de belle évolution. Le 2008 est très typé, d’une belle couleur foncée, le bouquet est intense, le vin dégage desarômes de baies rouges soulignées par des notes de poivre, un très beau vin charnu, complet et complexe, de belle évolution. Remarquable 2007, très belle couleur rouge soutenu pour ce vin ample et soyeux avec une très belle matière, élégant et riche à la fois. Le 2006 est un grand vin, parfumé, associant couleur et matière, très équilibré, aux tanins mûrs et structurés, au nez de cassis, de griotte et d’épices, ample.
Le N°2 de Maucaillou 2012, bien corsé mais très fin, est très parfumé (cassishumus…), de bouche savoureuse. Ce Cadet du ChâteauMaucaillou est un vin issu de sélections particulièrement sévères.
Le Haut-Médoc de Maucaillou 2012 est de couleur grenat, avec beaucoup de structure, tout en bouche, bien équilibré, au nez de cerise et d’humus, de charpente très élégante mais puissante. “Le Haut-Médoc de Maucaillou, précise Pascal Dourthe, est un vin que nous avons proposé à la place de Bordeaux à partir du millésime 2003. C’est une qualité un peu différente de Maucaillou, un vin qui a ses propres particularités avec notamment un fruité ample très agréable. Il est issu des vignes situées sur la commune de Lamarque et qui font partie intégrante du Château Maucaillou. Cela correspond à des parcelles que mon père avait achetées il y a fort longtemps et que nous sommes heureux de mettre en valeur tant elles sont situées sur des terroirs contigus à Maucaillou.”
Il y a aussi le Bordeaux de Maucaillou 2013, parfumé, tout en harmonie avec des nuances de petits fruits à noyau, de belle robe intense, aux tanins savoureux, très bien fait. Goûtez le séduisant I Love Moka You (le nom est particulièrement bien trouvé), dans la continuité de ce que l’on sait faire ici, un vin ample, parfumé, charmeur, de bouche chaleureuse.

Château FONBADETPAUILLAC Château FONBADET

Château FONBADET 

(PAUILLAC)
Pierre et Pascale Peyronie

33250 Pauillac
Téléphone :05 56 59 02 11
Télécopie : 05 56 59 22 61
Email : pascale@chateaufonbadet.com
Site : www.chateaufonbadet.com

À la tête des Deuxièmes Grands Vins Classés. Charmante, Pascale Peyronie, aux côtés de son père, Pierre, perpétue la tradition familiale avec talent et passion. Elle s’attache à élever un grand vin racé, de grande évolution. Leur objectif est toujours qualitatif, et les travaux réalisés (chai, salle de réception…) ne viennent que conforter leur façon d’être, de recevoir, en réservant un accueil exceptionnel.
Ce Pauillac 2013, aux senteurs de griotte et d’humus, qui mêle ampleur et distinction, aux tanins amples, est chaleureux, de texture fine, aux connotations de truffe et de griotte mûre au palais, élégant mais riche. Beau 2012, très typé, développe un nez de fruits rouges surmûris et de cuir, un vin ample, de jolie structure, légèrement épicé en finale, de bouche puissante et corsée. Remarquable 2011, de bouche franche, mûre et dense, aux nuances de framboise cuite, d’humus et de réglisse, d’une très jolie d’une structure soutenue, un vin charnu, d’une finale complexe. Le 2010, un grand vin où la complexité s’allie à la distinction, de couleur rouge profond aux reflets violets, aux tanins enrobés par le fruit, avec des nuances de cassis et d’épices, ample et bien corsé, de belle garde. Superbe 2009, qui réunit concentration aromatique et souplesse en bouche, marqué par ces senteurs très spécifiques de fumé, avec ces nuances de groseille et de truffe, aux tanins soyeuxcharnu comme il se doit, de belle garde. Le 2008 est de couleur foncée, aux notes de fruitsrouges bien mûrs (griotte, framboise…), un vin aux tanins très équilibrés, de bouche pleine, de belle garde.
Le Second Vin, l’Harmonie de Fonbadet est finement bouqueté, vraiment excellent, à la robe rubis, au nez de fruits rouges mûrs (cassis,fraise des bois), avec des tanins ronds.

Château GRAND-PUY-LACOSTEPAUILLAC Château GRAND-PUY-LACOSTE

Château GRAND-PUY-LACOSTE 

(PAUILLAC)
Domaines François-Xavier Borie
BP 82
33250 Pauillac
Téléphone :05 56 59 06 66
Télécopie : 05 56 59 22 27
Email : dfxb@domainesfxborie.com
Site : www.haut-batailley.fr

Incontestablement au sommet. François-Xavier Borie se passionne pour son Château Grand-Puy-Lacoste. Le vignoble couvre 55 ha de vignes d’un seul tenant, âge moyen 38 ans, terroir de grosses graves profondes sur de superbes croupes typiques des grands terroirs duMédocCuvaison longue de 3 semaines, élevage enbarriques de chêne français “grain fin”, dont 75% de bois neuf, élevage de 16 à 18 mois selon le millésime.
“Associé à notre connaissance approfondie du vignoble, parcelle par parcelle, tous nos derniers investissements nous permettent de très vite réagir les années un peu plus délicates, nous explique François-Xavier Borie. Nous ne regrettons surtout pas l’achat de matériel performant (tables de tris vibrantes, égrappage…), c’est ce qui fait la différence et permet d’optimiser le résultat. Nous n’avons pas vraiment changé notre méthode de vinification mais, grâce à une technique plus précise, nous l’avons améliorée sensiblement. Nous désirons nous donner les moyens de mener une viticulture plus perfectionniste.”
Typé par son terroir exceptionnel et une maîtrise évidente, très précise, de la vigne au vin, cePauillac 2013 est certainement l’une des plus jolies bouteilles de ce millésime, un vin de grand charme, de jolie robe grenat soutenu, qui dégage un nez intense et subtil à la fois (groseille,humus), aux tanins soyeux, et développe au palais des connotations délicates de fruits noirs macérés, de cuir et de poivre. “Château Grand-Puy-Lacoste 2013 est composé en majorité de Cabernets-Sauvignons (80%), précise-ton, ce qui lui donne cette belle trame, cette robe rouge grenat, des arômes de fruits noirs complétés d’une note de cassis et d’épices douces. En bouche, l’attaque est précise, droite et se prolonge sur des tanins fondus et équilibrés, avec une finale très pure. Un vin qui réunit charme, élégance, fraîcheur. Le 2013, un vin de belle qualité à Grand-Puy-Lacoste grâce à son terroir qui a fait la différence.”
Le 2012 (vendanges du 3 au 16 octobre, assemblage 76% Cabernet-Sauvignon, 24% Merlot), est remarquable, de couleur rouge sombre, corsé au nez comme en bouche, avec ses notes de fraise des bois surmûrie, de crème de cassis et de poivre, tout en complexité aromatique, aux tanins amples, tout en charme, un vin qui met en valeur son beau terroir de Pauillac. Le 2011, offre, une fois encore, un style structuré par une grande majorité de Cabernet-Sauvignon (78%), reflétant la richesse et le potentiel de son terroir. Il présente une couleur rouge profonde et intense. Le bouquet dévoile des parfums très typiques de fruits noirs et de cassis complétés de notes légèrement épicées. L’attaque en bouche est précise, offrant une structure élégante et équilibrée. L’ensemble forme une belle unité alliant finesse, fraîcheur et persistance. On retrouve la trame des beaux millésimes de Grand-Puy-Lacoste où le raffinement du fruit s’allie aux tanins bien mûrs et suaves.
Exceptionnel 2010, composé d’une très grande majorité de Cabernet-Sauvignon (83%) qui offre une couleur rouge profonde. Lebouquet dévoile des parfums de cassis très mûrs, légèrement épicé révélant la belle maturité des raisins. L’attaque en bouche va crescendo, suave puis dense, se poursuit par une puissante structure tanique équilibrée. L’ensemble précis et complexe, enrobé d’une belle fraîcheur et d’une très longue persistance aromatique donnant beaucoup de classe à ce grand millésime. “Ce 2010 s’inscrira sans aucun doute dans la belle histoire des années mythiques de notre vignoble, du grand art…”
Formidable 2009, qui présente une robe d’un rouge sombre intense. Le bouquet dévoile des arômes complexes de fruits et des notes decassis très mûrs. L’attaque en bouche est précise, très dense, et développe une trame aux tanins suaves, élégants et charmeurs. L’ensemble forme une belle unité, alliant structure, pureté, finesse et fraîcheur. C’est donc un vin de grand équilibre et de très longue persistance en bouche, promis à un bel avenir !
Le 2008, très représentatif du classicisme de ce grand millésime bordelais, est un grand vin très ferme, un vin tannique, associant structure et élégance, au bouquet concentré, aux nuances épicées, charnu, dense et velouté en bouche, vraiment très prometteur. “Pour le 2008, me dit François-Xavier Borie, nous avions privilégié la bonne aération des grappes sur le pied, de petits rendements, un bon contrôle du vignoble tout au long de la saison. Le 2008 présente de la structure, une grande longueur en bouche et offre un beau potentiel de garde.”
Remarquable 2007, toujours très racé, au nez de prune et de framboise cuite, de robe grenat soutenu, un grand vin alliant puissance et souplesse, de bouche dominée par de très belles senteurs de fruits mûrs avec des notes de poivre, d’une grand subtilité, avec destanins soyeux, très équilibré, de très bonne garde. Beau 2006, très typé, aux tanins mûrs et fermes à la fois, de bouche très parfumée (fraise des bois), riche et fondue à la fois, au nez où se mêlent la truffe et l’humus, bien charnu comme il se doit.
Exceptionnel 2005, d’une grande complexité d’arômes, un vin dominé par la fraise des bois et la réglisse, puissant, d’une finale persistante aux nuances de fumé, de mûre et d’épices, qu’il faut laisser se faire pour développer tout son potentiel. “Le 2005 est sûrement la plus grande réussite depuis 25 ans, poursuit François-Xavier Borie, cela a été un millésime excessivement facile pour leviticulteur, si j’ose dire, c’est un vin qui a beaucoup d’amplitude, de charme, de complexité, on est vraiment dans la typicité de Grand-Puy-Lacoste, d’un très grand Pauillac. Il est d’un grand potentiel de garde, mais également très agréable dès maintenant tant l’on est séduit par ce fruit qui explose en bouche. C’est d’ailleurs une caractéristique des très grands millésimes, quand le vin est déjà formidable dans sa jeunesse. C’est un millésime que j’apprécie beaucoup surtout avec cette sève, cette trame si dense, c’est vraiment un vin à très fort potentiel, et l’exceptionnelle qualité du millésime fait penser à des 1989, 1982 et même à des 1947.”
Le 2004, de couleur très profonde, avec des tanins intenses, un nez complexe où l’on retrouve les fruits cuits (cassis, groseille, mûre) et l’humus, et cette finale subtilement toastée qui fait tout son charme, un vin très distingué, de belle garde. Le 2003 est toujours l’un desvins les plus séduisants de ce millésime, d’une belle robe de couleur soutenue, d’un très bel équilibre, riche et concentré, un grand vin complet et ample, racé, avec ces notes caractéristiques de petits fruits rouges frais, d’épices et de truffe, que l’on retrouvent aux papilles. Le 2002 est une grande réussite, aux notes persistantes de sous-bois et de mûre, un vin qui allie structure et souplesse, auxtanins denses, qui se goûte remarquablement (parfait sur un lièvre ou de l’agneau), d’excellente évolution. Très beau 2001 de bouche riche et charnue, tout en subtilité d’arômes (griotte, humus), séveux en finale, à prévoir avec un canard rôti ou un tajine de souris d’agneau.

Château CLAUZETSAINT-ESTÈPHE Château CLAUZET

Château CLAUZET 

(SAINT-ESTÈPHE)
Baron Velge – Directeur : José Bueno
Leyssac
33180 Saint-Estèphe
Téléphone :05 56 59 34 16
Télécopie : 05 56 59 37 11
Email : clauzet@chateauclauzet.com
Site : www.chateauclauzet.com

On est bien au sommet quand on fait une verticale de cecru, très typé Saint-Estèphe, alliant puissance et souplesse, velouté et distinction, et garant d’un beau potentiel d’évolution.
Château de Côme est produit dorénavant sans souffre, nous dit Maurice Velge, c’est une grande première ! Je vais en faire, à partir des millésimes 2014 et 2015, des quantités commercialisables, 10 400 bouteilles environ. Je crois que cela va beaucoup plaire, le vin est très rond, très souple, extrêmement chatoyant, aucune aspérité, aucune amertume, aucune agressivité, une rondeur surprenante pour un vin du Médoc, je pense que cela va être très intéressant. Le Château de Côme est en certification Bio, donc vous allez avoir à la fois, un vin Bio et sans souffre, un véritable “plus” pour les amateurs de la Nature. Nous continuons au Château Clauzet une agriculture raisonnée et respectueuse au maximum des lois naturelles. Les vins continuent de progresser avec une qualité stable, nous formons une très bonne équipe avec Eric Boissenot, José Bueno et moi-même.
Le 2012 est en train de très bien évoluer, un vin d’une grande suavité qui se développe de manière chatoyante dans la bouche, très joli fruit, avec une belle harmonie entre fruits noirs et rouges, bien équilibré avec une finale élégante.
2013 : beaucoup de fruit, une grande finesse, une finale très présente, un vin qui me plait bien, je le compare volontiers au 2011. Le 2012, en effet, est un grand classique alors que le 2013 est un vin plus personnalisé.”
Vous allez donc aimer ce Saint-Estèphe 2013, au nez gourmand et complexe, avec ces senteurs de cerise et de framboise, légèrement poivré, un vin de bouche intense. Remarquable 2012, de couleur intense aux reflets pourpres, au nez distingué et persistant de fruitsnoirs et d’épices, aux tanins bien enveloppés, un vin puissant, de belle matière, de bouche riche et harmonieuse.
Le 2011 est superbe, vraiment savoureux, de couleur rouge foncé, avec des arômes de fruits macérés (mûre, fraise…) et d’épices,soyeux et dense en bouche, harmonieux et puissant, un vin où le velouté se mêle à la structure. Superbe 2010, de couleur pourpre, intense, exceptionnel, au nez complexe, très racé : cerise, mûre, cassis, vanille, très léger toasté, nuance chocolatée. Les arômes sont persistants et très expressifs. La bouche, pleine et charnue, est onctueuse avec des notes de fruits rouges et noirs. Les tanins sont riches, soyeux et fondus avec un très bel équilibre. La complexité de ce vin est digne des plus grands millésimes où se mêlent l’élégance, la rondeur, la puissance et le fruité avec un bonheur inégalé. Finale longue, persistante, complexe, intense et raffinée. Un grand millésime, riche et complet avec une capacité de très bonne garde.
Remarquable 2009, l’une des plus belles réussites de la région, à l’expression aromatique très prononcée (prune cuite, griotte) alliantfinesse et structure, de bouche pleine, aux tanins bien fermes, de belle matière, dense en finale. Le 2008 est un vin puissant et corsé, aux notes de pruneau et de sous-bois, de très bonne bouche, bien typé, d’une belle concentration de parfums, un cru qui allie distinction et richesse, de garde. Le 2007, de couleur rubis intense, où dominent la groseille et les épices, tout en complexité, avec des taninsronds et harmonieux, très séducteur. Beau 2006, mêlant richesse et velouté, de belle couleur grenat, intense, corsé, très parfumé, qui sent bon la griotte et les sous-bois.
Le 2005, superbe, de belle base tannique importante et très équilibrée, un vin complexe et dense, de robe soutenue, charnu, avec ces notes persistantes de fumé et de fruits macérés, de garde. Le 2004, distingué, développe des nuances de fruits mûrs et d’épices, un vin de très belle bouche, gras et corsé, aux tanins harmonieux, d’excellente évolution.
Il y a aussi cet autre Saint-Estèphe Château de Come 2013, complet, qui développe un nez tout en charme (fraise des bois, violette,humus), de couleur pourpre intense, aux tanins souples, un vin associant puissance et finesse, très élégant. Savoureux 2012, decouleur intense, rond, aux connotations de cassis et d’humus, un vin bien charnu, ferme et persistant en bouche, élégant, de très bonne évolution. Le 2011, comme celui de son grand frère, est à dominante de souplesse, de parfums et de finesse, vraiment très séduisant aujourd’hui. Le 2010, dense, au nez complexe où dominent la fraise des bois mûre et l’humus, est de robe profonde, de bouche classique, un vin corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime riche, de garde. Le 2009 est très classique, decouleur grenat, puissant, aux saveurs fruitées, avec ce nez vraiment caractéristique de griotte mûre et de sous-bois, exhalant des notes sauvages et persistantes, aux tanins présents, de garde, également.

Château HAUT-MARBUZETSAINT-ESTÈPHE Château HAUT-MARBUZET

Château HAUT-MARBUZET 

(SAINT-ESTÈPHE)
H. Duboscq & Fils

33180 Saint-Estèphe
Téléphone :05 56 59 30 54
Télécopie : 05 56 59 70 87
Email : infos@haut-marbuzet.net

Au sommet, et cela vient récompenser un formidable rapport qualité-prix-plaisir. A quelque 30 euros, en effet, ce cru, marqué par la “patte” et la passion d’Henri Duboscq, renvoie à un jardin d’enfants un bon nombre de crus surbarriqués et beaucoup plus chers. Il faut dire qu’Henri, secondé par son fils Bruno, est particulièrement chaleureux et sait de quoi il parle quand on aborde le sujet de l’élevage en barriques ou du terroir.
Un vignoble de 66 ha, complanté à 50% de Cabernet-Sauvignon, 40% de Merlot, 5% deCabernet franc et 5% de Petit Verdot. L’âge moyen des vignes est de 30 ans. Les vendanges sont manuelles avec recherche de surmaturité. Les vins sont élevés en barriques neuves pour chaque millésime, mais avec une maîtrise exceptionnelle pour choisir l’origine du bois et ne pas “abrutir” le vin, avec les essences à grain fin adaptées à son cru. Il faut dire qu’une expérience de quelque cinquante années, cela aide…
Formidable verticale sur place, des derniers millésimes à l’extravagant 1970.
Excitez vos papilles avec ce Saint-Estèphe 2013, bien corsé et savoureux, aux tanins riches, souples et très bien équilibrés, au nezintense (mûre, groseille, épices…), en bouche très parfumée, avec des notes de cerise mûre et de truffe, fondue et intense à la fois. Superbe 2012, “chatoyant, dirait Henri Duboscq, d’une puissance en bouche, un grand vin, charmeur, très parfumé (griotte, humus…), mêlant exubérance au palais et finesse tannique avec une très jolie finale grillée, le style parfait de Haut-Marbuzet dans sa jeunesse.

Château MONTROSESAINT-ESTÈPHE Château MONTROSE

Château MONTROSE 

(SAINT-ESTÈPHE)
Famille Bouygues – Gérant : Hervé Berland

33180 Saint-Estèphe
Téléphone :05 56 59 30 12
Télécopie : 05 56 59 71 86
Email : chateau@chateau-montrose.com
Site : www.chateau-montrose.com

Au sommet. Montrose appartient à la famille Bouygues, qui s’attache à poursuivre une politique qualitative exemplaire.
Un vignoble de 95 ha d’un seul tenant, ce qui est extrêmement rare en Médoc, implanté sur une croupe graveleuse très bien exposée, sur les bords de la Gironde. Le vignoble surplombe donc l’estuaire. La proximité de cette étendue d’eau assez considérable a un effet climatique très apaisant sur le vignoble. La rivière atténue et tempère les rigueurs du climat. Cette proximité de l’eau et des marées atténue la rigueur des frimas en hiver et adoucit les étés par trop caniculaires.
“Pour ce millésime 2015, nous raconte Hervé Berland, nous avons bénéficié d’une climatologie favorable. Nous avons poussé la maturité de nos raisins jusqu’au bout, le vignoble était en parfait état sanitaire et nous avons récolté des raisins de très grande qualité, surtout les Cabernets-Sauvignons. Nous avons été très sélectifs puisque nous n’avons gardé que 37% des volumes produits pour faire le grand vin, c’était une concession nécessaire pour faire un vin exceptionnel.
Nous avons continué sur le vignoble à faire des travaux précis quant au ramassage des raisins, avons fait passer un drone au-dessus des vignes. Cette observation aérienne par caméra infra-rouge a permis de mesurer la fertilité de la plante, une véritable cartographie qui recense les zones les moins fertiles, qui ont donc moins de vigueur et qui sont les plus qualitatives. Ceci, associé, à une dégustationdes baies sur le terrain, affine notre jugement. Cela a été une aide précieuse au moment des vendanges pour sélectionner les parcelles à récolter en priorité.

Château La PEYRESAINT-ESTÈPHE Château La PEYRE

Château La PEYRE 

(SAINT-ESTÈPHE)
Vignobles Rabiller
Le Cendrayre – Leyssac
33180 Saint-Estèphe
Téléphone :05 56 59 32 51
Télécopie : 05 56 59 32 51
Email : vignoblesrabiller@wanadoo.fr
Site : www.chateaulapeyre.fr

Un vignoble de 8 ha. “Raymond Rabiller, mon père, a créé cette propriété à partir de quelques parcelles, précise René Rabiller, achetées en rente viagère dans les années 1946-1947, pour environ un hectare. Il était alors ouvrier boulanger et ma mère épicière. En 1973, mon père décidait de devenir viticulteur à part entière après avoir acheté cinq autres hectares de vignes. Toute la récolte était alors apportée à la cave coopérative de Saint-Estèphe.
À cette époque, je faisais mes études au Lycée Technique de Talence, puis à l’École Nationale d’Ingénieurs de Tarbes jusqu’en 1975. Arrivé à la retraite, mon père hésitait à vendre ses vignes. Je lui offris la solution de revenir au pays prendre la relève. Ainsi, en 1986, je devins viticulteur, bientôt rejoint par mon épouse en 1993. Mes plus vieilles vignes ont traversé le gel de 1956. Elles ont donc plus de 53 ans. La plupart des parcelles ont trente ans d’âge. Nosvignes sont plantées à une densité élevée avec des rangs espacés d’un mètre.”
Pour René Rabiller, qui ne participe pas à des concours, préfèrant la confiance et l’assiduité de ses clients, “le 2015 a manqué d’un peu d’eau mais il reste un superbe millésime, très équilibré, plaisant, rondlong en bouche. Les Cabernets et les Merlots ont de beaux degrés naturels élevés.
Millésimes en vente en 2016 : 2013 puis 2014.”
René Rabiller a bien réussi son Saint-Estèphe 2013, avec des nuances de cassis et de violette, qui allie charpente et souplesse en bouche, coloré, classique de l’appellation, avec des tanins mûrs et soyeux. Le 2012, puissant et structuré, au bouquet subtil et intense à la fois, développe des arômes séduisants de cassis et de sous-bois, puissant, avec des tanins très bien équilibrés, qui mérite d’être conservé pour profiter de son potentiel. Le 2011, au nez complexe où dominent la fraise des bois mûre et l’humus, est très bien élevé, derobe profonde, de bouche classique, un vin corsé et gras, aux tanins fondus, un millésime séducteur que l’on peut déboucher sur un gigot d’agneau à la paysanne ou des gésiers de volailles confits.
Beau 2010, aux tanins riches, intense, mêlant charpente et finesse, avec des notes de cuir et d’épices, un vin de couleur pourpre, d’une très jolie finale avec ces notes de fumé et de fraise des bois. Le 2009, avec ce nez complexe où prédominent les fruits macérés et les épices, de charpente ample, aux tanins intenses mais savoureux, est corsé et gras. Le 2007 se goûte parfaitement, avec un bouquetpersistant et corsé, aux notes de sous-bois et de griotte, très bien structuré, un vin ample, d’un remarquable équilibre, de bouche fondue où domine le pruneau confit. Excellent 2006, un vin de couleur profonde, tout en nuances d’arômes (cassiscannelle), un vin gras, riche et bien charnu.

Château PLANTIER ROSE

Château PLANTIER ROSE 

(SAINT-ESTÈPHE)
F. Conte
Leyssac – 51, route du Médoc
33180 Saint-Estèphe
Téléphone :05 56 59 36 16
Télécopie : 05 56 96 06 42
Email : chateauplantierrose@hotmail.com
Site : www.chateauplantierrose.com

Vignoble de 9,5 ha, sur un terroir de graves et de sables, avec une moyenne d’âge des vignesde 30 à 35 ans. L’encépagement se compose majoritairement de Cabernet-Sauvignon, puis deMerlot et d’un peu de Petit Verdot.
Son Saint-Estèphe Cru Bourgeois 2013 est vraiment tout en charme, tout en rondeur, avec une charpente harmonieuse, ferme en bouche, de robe grenat, aux notes discrètes de sous-bois et de mûre au palais, tout en distinction. Beau 2012, fort bien élevé en fûts de chêne durant 18 mois, alliant puissance et distinction, grascharnu, un vin typé, où dominent les fruits mûrs et les épices, intense au nez comme en bouche avec des nuances de truffe en finale. Le 2011 est délicieux, tout en arômescorsé et gras, au nez complexe, corsé et charpenté, avec des senteurs de framboise et de mûre, de très bonne garde.
Le 2010, de belle couleur, aux tanins amples et bien équilibrés, charnu comme il se doit, charpenté, avec des arômes intenses (truffe,cassis, sous-bois) et persistants, poursuit son évolution. Le 2009, de robe brillante et soutenue, dégage des senteurs de fruits rougescuits, avec une bouche riche qui dévoile des tanins fondus mais bien présents, d’une belle longueur.

Château POMYSSAINT-ESTÈPHE Château POMYS

Château POMYS 

(SAINT-ESTÈPHE)
Arnaud SA
Leyssac
33180 Saint-Estèphe
Téléphone :05 56 59 32 26
Télécopie : 05 56 59 35 24
Email : pomys@orange.fr
Site : www.chateaupomys.com

Un vignoble de 12 ha, avec une moyenne d’âge des vignes de 25 ans (60% de Cabernet-Sauvignon, 30% de Merlot et 10% de Cabernet franc, vendanges manuelles et vieillissement en fûts de chêne durant 12 à 18 mois, tri sélectif…).
On se fait plaisir avec leur Saint-Estèphe 2013, de couleur profonde, ample, finement corsé, aux tanins présents mais fondus, au nez dominé par le pruneau, structuré et d’une belle valeur olfactive et gustative. Excellent 2012, persistant (griotte, violette), équilibré, gras, aux taninsmûrs, riche en couleur comme en matière, aux senteurs de fraise et d’humus, avec une pointe de poivre, tout en bouche.
Le 2011 est classique de ce millésime où la souplesse domine, de robeviolacée, au nez légèrement poivré avec des notes gourmandes defraise des bois et de myrtille. Beau 2010, aux tanins fermes et fins à la fois, gras, riche en arômes, aux notes de fruits cuits, de cannelle et d’humus, très équilibré au nez comme en bouche, parfait avec des foies de poulet au raisin frais ou une épaule d’agneau braisée aux haricots.
Le Saint-Estèphe Château Saint-Estèphe 2013, possédant sa propre spécificité, souple et charnu à la fois, est un vin bien typé comme il se doit, aux notes de pruneau et de truffe, de couleur soutenue, avec des nuances de fruits cuits en bouche.
Le 2012, typé, fin et corsé à la fois, finement épicé, est un vinharmonieux et puissant, savoureux en finale, où dominent des senteurs de cassis, de griotte et d’épices. Le 2011, avec ces notes très caractéristiques de fumé et de pruneau, aux tanins harmonieux, est élégant au palais, charpenté, de bouche dense, bien fondue, où s’entremêlent des notes de fruits rouges mûrs et de réglisse en finale. Le 2010, de belle robe pourpre soutenu, aux notes de truffe et de mûre, légèrement épicé au palais, concentré et charnu, un vin riche en matière, aux tanins équilibrés, ample, ferme et souple à la fois, de gardecomme l’est le 2009, chaleureux, charmeur, un vin où se mêlent la mûre et le cassis, solide, de bouche riche et corsée, aux tanins équilibrés et mûrs, d’une finale dense, à déboucher sur un mignon de veau à l’embeurrée de chou, par exemple.
On vous accueillera avec plaisir à l’hôtellerie Pomys*** pour une halte conviviale et luxueuse. Dix chambres avec petit déjeuner, des salons spacieux et une salle de réunion, séminaires, un restaurant gastronomique et un service traiteur.

* LE GRAND ART BOURGUIGNON

Du grand art ! En blancs, on le sait, c’est ici que l’on excite ses papilles avec quelques-uns des plus grands vins du monde, de Meursault à Chablis, de Puligny à Corton. Les rouges sont tout aussi formidables, dans une série de millésimes particulièrement savoureux, pratiquement sans discontinuer depuis les années 2000.

Ces vignerons talentueux et passionnés n’ont nul besoin de vinifications “gonflées”. Ici, en effet, on ne s’excite pas à faire des vins “putassiers”, privilégiant ce qui doit l’être : le terroir et le fruit. L’altitude des vignes, l’inclinaison des pentes, la richesse des sous-sols en ressources minérales…

Tout concourt donc ici, à faire la différence entre un bon vin et un vin sublime, et cela explique l’extrême diversité des grands vins bourguignons, qui leur donne cette typicité unique, où l’élégance prédomine toujours.

Les appellations qui comptent : Auxey-Duresses, Chablis, Chambolle-Musigny, Chassagne-Montrachet, Corton-Charlemagne, Fixin, Gevrey-Chambertin, Meursault, Nuits-Saint-Georges, Marsannay, Morey-Saint-Denis, Pernand-Vergelesses, Pommard, Puligny-Montrachet, Pouilly-Fuissé, Savigny-lès-Beaune, Volnay, Vosne-Romanée

Les appellations qui commencent à compter : Corton, Côtes-de-Nuits-Villages, Crémant de Bourgogne, Monthélie, Saint-Aubin, Santenay

Celles qui ont encore du travail : Givry, Hautes-Côtes-de-Nuits, Irancy, Ladoix, Mâcon

Et celles dont on n’entend pas parler : Hautes-Côtes-de-Beaune, Mercurey, Pouilly-Vinzelles

Les millésimes       
Pour les rouges

- les grands : 2014, 2010, 2009, 2008, 2007, 2005, 2003, 2002, 2000, 1999, 1995, 1990, 1989, 1985, 1983, 1979, 1978, 1976, 1978, 1971, 1970.

- les bons : 2013, 2012, 2011, 2006, 2004, 2001, 1998, 1996, 1993, 1988, 1986, 1979.

Pour les blancs

- les grands : 2014, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2002, 2000, 1999, 1998, 1995, 1990, 1989, 1986, 1985, 1983, 1982, 1979, 1978, 1976, 1970.

- les bons : 2013, 2012, 2011, 2003, 2001, 1997, 1996, 1994, 1988, 1987, 1971.

Quand boire les millésimes : voir la VINTAGE CODE

Cliquez sur le nom pour accéder gratuitement aux commentaires du Guide Dussert-Gerber des Vins

Robert AMPEAU et Fils
AUVIGUE
Domaine Vincent BACHELET
Clos BELLEFOND
Domaine BERTAGNA
Domaine BERTHAUT
Domaine François BERTHEAU
Domaine Guy BOCARD
Domaine Albert BOILLOT
Marc BROCOT
Château de la BRUYÈRE
Domaine Jacques CARILLON
Domaine du CHALET POUILLY
Domaine du CHARDONNAY
Domaine Jean CHARTRON
Domaine CHEVILLON-CHEZEAUX
Domaine de la CHOUPETTE
Domaine COQUARD-LOISON-FLEUROT
Domaine COUDRAY-BIZOT
Domaine Daniel DAMPT et Fils
Eric DARLES
Domaine DENIS Père et Fils
Domaine DENUZILLER
Gérard DOREAU
Domaine ELLEVIN
Frédéric ESMONIN
Domaine de la FEUILLARDE
Domaine FOUGERAY de BEAUCLAIR
Domaine Pierre GELIN
Domaine Alain GEOFFROY
Domaine François GERBET
Domaine Jean-Jacques GIRARD
Domaine Jean GIRARD
GLANTENET Père & Fils
Domaine Antonin GUYON
Domaine HEIMBOURGER Père et Fils
Domaine Pascal HENRY
Domaine JAFFELIN Père et Fils
Domaine Albert JOLY
Domaine Marc JOMAIN
Philippe LECLERC
Domaine Roger LUQUET
Domaine Pierre MAREY et Fils
Domaine des MEIX
Domaine des MONTS LUISANTS
Sylvain MOSNIER
Domaine MUSSY
Jean-Marie NAULIN
Domaine NINOT
Domaine Manuel OLIVIER
Jean-Paul PAQUET & Fils
Domaine de PISSE-LOUP
Nicolas POTEL
Domaine de la POULETTE
Domaine POULLEAU Père & Fils
Domaine PRIEUR-BRUNET
Domaine Michel PRUNIER et Fille
Domaine Henri REBOURSEAU
Domaine Guy ROBIN
Gérard TREMBLAY
Domaine Alain VIGNOT
Domaine VIRELY-ROUGEOT

 

Domaine GROS Frère et Soeur


Domaine Jean-Jacques GIRARD


Domaine Michel PRUNIER et Fille


Domaine JAFFELIN Père et Fils


AUVIGUE


Domaine Bernard DELAGRANGE et Fils


Domaine BERTHAUT


Pierre BOURÉE Fils


Domaine SEGUIN-MANUEL


Domaine Pierre MAREY et Fils


Jean-Marie NAULIN


Domaine P. DUBREUIL-FONTAINE et Fils


Domaine COQUARD-LOISON-FLEUROT


Domaine des MONTS LUISANTS


Jean-Yves LAROCHETTE


Domaine HEIMBOURGER Père et Fils


Domaine Daniel DAMPT et Fils


Domaine VIRELY-ROUGEOT


Domaine Vincent BACHELET


Domaine Marc JOMAIN


Domaine Guy ROBIN


Sylvain MOSNIER

- LES SAINT-ESTEPHE QUE VOUS NE DEVEZ PAS MANQUER

Château CLAUZETSAINT-ESTÈPHE Château CLAUZET

Château CLAUZET 

(SAINT-ESTÈPHE)
Baron Velge – Directeur : José Bueno
Leyssac
33180 Saint-Estèphe
Téléphone :05 56 59 34 16
Télécopie : 05 56 59 37 11
Email : clauzet@chateauclauzet.com
Site : www.chateauclauzet.com

On est bien au sommet quand on fait une verticale de cecru, très typé Saint-Estèphe, alliant puissance et souplesse, velouté et distinction, et garant d’un beau potentiel d’évolution.
Château de Côme est produit dorénavant sans souffre, nous dit Maurice Velge, c’est une grande première ! Je vais en faire, à partir des millésimes 2014 et 2015, des quantités commercialisables, 10 400 bouteilles environ. Je crois que cela va beaucoup plaire, le vin est très rond, très souple, extrêmement chatoyant, aucune aspérité, aucune amertume, aucune agressivité, une rondeur surprenante pour un vin du Médoc, je pense que cela va être très intéressant. Le Château de Côme est en certification Bio, donc vous allez avoir à la fois, un vin Bio et sans souffre, un véritable “plus” pour les amateurs de la Nature. Nous continuons au Château Clauzet une agriculture raisonnée et respectueuse au maximum des lois naturelles. Les vins continuent de progresser avec une qualité stable, nous formons une très bonne équipe avec Eric Boissenot, José Bueno et moi-même.
Le 2012 est en train de très bien évoluer, un vin d’une grande suavité qui se développe de manière chatoyante dans la bouche, très joli fruit, avec une belle harmonie entre fruits noirs et rouges, bien équilibré avec une finale élégante.
2013 : beaucoup de fruit, une grande finesse, une finale très présente, un vin qui me plait bien, je le compare volontiers au 2011. Le 2012, en effet, est un grand classique alors que le 2013 est un vin plus personnalisé.”
Vous allez donc aimer ce Saint-Estèphe 2013, au nez gourmand et complexe, avec ces senteurs de cerise et de framboise, légèrement poivré, un vin de bouche intense. Remarquable 2012, de couleur intense aux reflets pourpres, au nez distingué et persistant de fruitsnoirs et d’épices, aux tanins bien enveloppés, un vin puissant, de belle matière, de bouche riche et harmonieuse.
Le 2011 est superbe, vraiment savoureux, de couleur rouge foncé, avec des arômes de fruits macérés (mûre, fraise…) et d’épices,soyeux et dense en bouche, harmonieux et puissant, un vin où le velouté se mêle à la structure. Superbe 2010, de couleur pourpre, intense, exceptionnel, au nez complexe, très racé : cerise, mûre, cassis, vanille, très léger toasté, nuance chocolatée. Les arômes sont persistants et très expressifs. La bouche, pleine et charnue, est onctueuse avec des notes de fruits rouges et noirs. Les tanins sont riches, soyeux et fondus avec un très bel équilibre. La complexité de ce vin est digne des plus grands millésimes où se mêlent l’élégance, la rondeur, la puissance et le fruité avec un bonheur inégalé. Finale longue, persistante, complexe, intense et raffinée. Un grand millésime, riche et complet avec une capacité de très bonne garde.
Remarquable 2009, l’une des plus belles réussites de la région, à l’expression aromatique très prononcée (prune cuite, griotte) alliantfinesse et structure, de bouche pleine, aux tanins bien fermes, de belle matière, dense en finale. Le 2008 est un vin puissant et corsé, aux notes de pruneau et de sous-bois, de très bonne bouche, bien typé, d’une belle concentration de parfums, un cru qui allie distinction et richesse, de garde. Le 2007, de couleur rubis intense, où dominent la groseille et les épices, tout en complexité, avec des taninsronds et harmonieux, très séducteur. Beau 2006, mêlant richesse et velouté, de belle couleur grenat, intense, corsé, très parfumé, qui sent bon la griotte et les sous-bois.
Le 2005, superbe, de belle base tannique importante et très équilibrée, un vin complexe et dense, de robe soutenue, charnu, avec ces notes persistantes de fumé et de fruits macérés, de garde. Le 2004, distingué, développe des nuances de fruits mûrs et d’épices, un vin de très belle bouche, gras et corsé, aux tanins harmonieux, d’excellente évolution.
Il y a aussi cet autre Saint-Estèphe Château de Come 2013, complet, qui développe un nez tout en charme (fraise des bois, violette,humus), de couleur pourpre intense, aux tanins souples, un vin associant puissance et finesse, très élégant. Savoureux 2012, decouleur intense, rond, aux connotations de cassis et d’humus, un vin bien charnu, ferme et persistant en bouche, élégant, de très bonne évolution. Le 2011, comme celui de son grand frère, est à dominante de souplesse, de parfums et de finesse, vraiment très séduisant aujourd’hui. Le 2010, dense, au nez complexe où dominent la fraise des bois mûre et l’humus, est de robe profonde, de bouche classique, un vin corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime riche, de garde. Le 2009 est très classique, decouleur grenat, puissant, aux saveurs fruitées, avec ce nez vraiment caractéristique de griotte mûre et de sous-bois, exhalant des notes sauvages et persistantes, aux tanins présents, de garde, également.

Château HAUT-MARBUZETSAINT-ESTÈPHE Château HAUT-MARBUZET

Château HAUT-MARBUZET 

(SAINT-ESTÈPHE)
H. Duboscq & Fils

33180 Saint-Estèphe
Téléphone :05 56 59 30 54
Télécopie : 05 56 59 70 87
Email : infos@haut-marbuzet.net

Au sommet, et cela vient récompenser un formidable rapport qualité-prix-plaisir. A quelque 30 euros, en effet, ce cru, marqué par la “patte” et la passion d’Henri Duboscq, renvoie à un jardin d’enfants un bon nombre de crus surbarriqués et beaucoup plus chers. Il faut dire qu’Henri, secondé par son fils Bruno, est particulièrement chaleureux et sait de quoi il parle quand on aborde le sujet de l’élevage en barriques ou du terroir.
Un vignoble de 66 ha, complanté à 50% de Cabernet-Sauvignon, 40% de Merlot, 5% deCabernet franc et 5% de Petit Verdot. L’âge moyen des vignes est de 30 ans. Les vendanges sont manuelles avec recherche de surmaturité. Les vins sont élevés en barriques neuves pour chaque millésime, mais avec une maîtrise exceptionnelle pour choisir l’origine du bois et ne pas “abrutir” le vin, avec les essences à grain fin adaptées à son cru. Il faut dire qu’une expérience de quelque cinquante années, cela aide…
Formidable verticale sur place, des derniers millésimes à l’extravagant 1970.
Excitez vos papilles avec ce Saint-Estèphe 2013, bien corsé et savoureux, aux tanins riches, souples et très bien équilibrés, au nezintense (mûre, groseille, épices…), en bouche très parfumée, avec des notes de cerise mûre et de truffe, fondue et intense à la fois. Superbe 2012, “chatoyant, dirait Henri Duboscq, d’une puissance en bouche, un grand vin, charmeur, très parfumé (griotte, humus…), mêlant exubérance au palais et finesse tannique avec une très jolie finale grillée, le style parfait de Haut-Marbuzet dans sa jeunesse.



Château MONTROSESAINT-ESTÈPHE Château MONTROSE

Château MONTROSE 

(SAINT-ESTÈPHE)
Famille Bouygues – Gérant : Hervé Berland

33180 Saint-Estèphe
Téléphone :05 56 59 30 12
Télécopie : 05 56 59 71 86
Email : chateau@chateau-montrose.com
Site : www.chateau-montrose.com

Au sommet. Montrose appartient à la famille Bouygues, qui s’attache à poursuivre une politique qualitative exemplaire.
Un vignoble de 95 ha d’un seul tenant, ce qui est extrêmement rare en Médoc, implanté sur une croupe graveleuse très bien exposée, sur les bords de la Gironde. Le vignoble surplombe donc l’estuaire. La proximité de cette étendue d’eau assez considérable a un effet climatique très apaisant sur le vignoble. La rivière atténue et tempère les rigueurs du climat. Cette proximité de l’eau et des marées atténue la rigueur des frimas en hiver et adoucit les étés par trop caniculaires.
“Pour ce millésime 2015, nous raconte Hervé Berland, nous avons bénéficié d’une climatologie favorable. Nous avons poussé la maturité de nos raisins jusqu’au bout, le vignoble était en parfait état sanitaire et nous avons récolté des raisins de très grande qualité, surtout les Cabernets-Sauvignons. Nous avons été très sélectifs puisque nous n’avons gardé que 37% des volumes produits pour faire le grand vin, c’était une concession nécessaire pour faire un vin exceptionnel.
Nous avons continué sur le vignoble à faire des travaux précis quant au ramassage des raisins, avons fait passer un drone au-dessus des vignes. Cette observation aérienne par caméra infra-rouge a permis de mesurer la fertilité de la plante, une véritable cartographie qui recense les zones les moins fertiles, qui ont donc moins de vigueur et qui sont les plus qualitatives. Ceci, associé, à une dégustationdes baies sur le terrain, affine notre jugement. Cela a été une aide précieuse au moment des vendanges pour sélectionner les parcelles à récolter en priorité.

Château La PEYRESAINT-ESTÈPHE Château La PEYRE

Château La PEYRE 

(SAINT-ESTÈPHE)
Vignobles Rabiller
Le Cendrayre – Leyssac
33180 Saint-Estèphe
Téléphone :05 56 59 32 51
Télécopie : 05 56 59 32 51
Email : vignoblesrabiller@wanadoo.fr
Site : www.chateaulapeyre.fr

Un vignoble de 8 ha. “Raymond Rabiller, mon père, a créé cette propriété à partir de quelques parcelles, précise René Rabiller, achetées en rente viagère dans les années 1946-1947, pour environ un hectare. Il était alors ouvrier boulanger et ma mère épicière. En 1973, mon père décidait de devenir viticulteur à part entière après avoir acheté cinq autres hectares de vignes. Toute la récolte était alors apportée à la cave coopérative de Saint-Estèphe.
À cette époque, je faisais mes études au Lycée Technique de Talence, puis à l’École Nationale d’Ingénieurs de Tarbes jusqu’en 1975. Arrivé à la retraite, mon père hésitait à vendre ses vignes. Je lui offris la solution de revenir au pays prendre la relève. Ainsi, en 1986, je devins viticulteur, bientôt rejoint par mon épouse en 1993. Mes plus vieilles vignes ont traversé le gel de 1956. Elles ont donc plus de 53 ans. La plupart des parcelles ont trente ans d’âge. Nosvignes sont plantées à une densité élevée avec des rangs espacés d’un mètre.”
Pour René Rabiller, qui ne participe pas à des concours, préfèrant la confiance et l’assiduité de ses clients, “le 2015 a manqué d’un peu d’eau mais il reste un superbe millésime, très équilibré, plaisant, rondlong en bouche. Les Cabernets et les Merlots ont de beaux degrés naturels élevés.
Millésimes en vente en 2016 : 2013 puis 2014.”
René Rabiller a bien réussi son Saint-Estèphe 2013, avec des nuances de cassis et de violette, qui allie charpente et souplesse en bouche, coloré, classique de l’appellation, avec des tanins mûrs et soyeux. Le 2012, puissant et structuré, au bouquet subtil et intense à la fois, développe des arômes séduisants de cassis et de sous-bois, puissant, avec des tanins très bien équilibrés, qui mérite d’être conservé pour profiter de son potentiel. Le 2011, au nez complexe où dominent la fraise des bois mûre et l’humus, est très bien élevé, derobe profonde, de bouche classique, un vin corsé et gras, aux tanins fondus, un millésime séducteur que l’on peut déboucher sur un gigot d’agneau à la paysanne ou des gésiers de volailles confits.
Beau 2010, aux tanins riches, intense, mêlant charpente et finesse, avec des notes de cuir et d’épices, un vin de couleur pourpre, d’une très jolie finale avec ces notes de fumé et de fraise des bois. Le 2009, avec ce nez complexe où prédominent les fruits macérés et les épices, de charpente ample, aux tanins intenses mais savoureux, est corsé et gras. Le 2007 se goûte parfaitement, avec un bouquetpersistant et corsé, aux notes de sous-bois et de griotte, très bien structuré, un vin ample, d’un remarquable équilibre, de bouche fondue où domine le pruneau confit. Excellent 2006, un vin de couleur profonde, tout en nuances d’arômes (cassiscannelle), un vin gras, riche et bien charnu.

Château PLANTIER ROSE

Château PLANTIER ROSE 

(SAINT-ESTÈPHE)
F. Conte
Leyssac – 51, route du Médoc
33180 Saint-Estèphe
Téléphone :05 56 59 36 16
Télécopie : 05 56 96 06 42
Email : chateauplantierrose@hotmail.com
Site : www.chateauplantierrose.com

Vignoble de 9,5 ha, sur un terroir de graves et de sables, avec une moyenne d’âge des vignesde 30 à 35 ans. L’encépagement se compose majoritairement de Cabernet-Sauvignon, puis deMerlot et d’un peu de Petit Verdot.
Son Saint-Estèphe Cru Bourgeois 2013 est vraiment tout en charme, tout en rondeur, avec une charpente harmonieuse, ferme en bouche, de robe grenat, aux notes discrètes de sous-bois et de mûre au palais, tout en distinction. Beau 2012, fort bien élevé en fûts de chêne durant 18 mois, alliant puissance et distinction, grascharnu, un vin typé, où dominent les fruits mûrs et les épices, intense au nez comme en bouche avec des nuances de truffe en finale. Le 2011 est délicieux, tout en arômescorsé et gras, au nez complexe, corsé et charpenté, avec des senteurs de framboise et de mûre, de très bonne garde.
Le 2010, de belle couleur, aux tanins amples et bien équilibrés, charnu comme il se doit, charpenté, avec des arômes intenses (truffe,cassis, sous-bois) et persistants, poursuit son évolution. Le 2009, de robe brillante et soutenue, dégage des senteurs de fruits rougescuits, avec une bouche riche qui dévoile des tanins fondus mais bien présents, d’une belle longueur.

Château POMYSSAINT-ESTÈPHE Château POMYS

Château POMYS 

(SAINT-ESTÈPHE)
Arnaud SA
Leyssac
33180 Saint-Estèphe
Téléphone :05 56 59 32 26
Télécopie : 05 56 59 35 24
Email : pomys@orange.fr
Site : www.chateaupomys.com

Un vignoble de 12 ha, avec une moyenne d’âge des vignes de 25 ans (60% de Cabernet-Sauvignon, 30% de Merlot et 10% de Cabernet franc, vendanges manuelles et vieillissement en fûts de chêne durant 12 à 18 mois, tri sélectif…).
On se fait plaisir avec leur Saint-Estèphe 2013, de couleur profonde, ample, finement corsé, aux tanins présents mais fondus, au nez dominé par le pruneau, structuré et d’une belle valeur olfactive et gustative. Excellent 2012, persistant (griotte, violette), équilibré, gras, aux taninsmûrs, riche en couleur comme en matière, aux senteurs de fraise et d’humus, avec une pointe de poivre, tout en bouche.
Le 2011 est classique de ce millésime où la souplesse domine, de robeviolacée, au nez légèrement poivré avec des notes gourmandes defraise des bois et de myrtille. Beau 2010, aux tanins fermes et fins à la fois, gras, riche en arômes, aux notes de fruits cuits, de cannelle et d’humus, très équilibré au nez comme en bouche, parfait avec des foies de poulet au raisin frais ou une épaule d’agneau braisée aux haricots.
Le Saint-Estèphe Château Saint-Estèphe 2013, possédant sa propre spécificité, souple et charnu à la fois, est un vin bien typé comme il se doit, aux notes de pruneau et de truffe, de couleur soutenue, avec des nuances de fruits cuits en bouche.
Le 2012, typé, fin et corsé à la fois, finement épicé, est un vinharmonieux et puissant, savoureux en finale, où dominent des senteurs de cassis, de griotte et d’épices. Le 2011, avec ces notes très caractéristiques de fumé et de pruneau, aux tanins harmonieux, est élégant au palais, charpenté, de bouche dense, bien fondue, où s’entremêlent des notes de fruits rouges mûrs et de réglisse en finale. Le 2010, de belle robe pourpre soutenu, aux notes de truffe et de mûre, légèrement épicé au palais, concentré et charnu, un vin riche en matière, aux tanins équilibrés, ample, ferme et souple à la fois, de gardecomme l’est le 2009, chaleureux, charmeur, un vin où se mêlent la mûre et le cassis, solide, de bouche riche et corsée, aux tanins équilibrés et mûrs, d’une finale dense, à déboucher sur un mignon de veau à l’embeurrée de chou, par exemple.
On vous accueillera avec plaisir à l’hôtellerie Pomys*** pour une halte conviviale et luxueuse. Dix chambres avec petit déjeuner, des salons spacieux et une salle de réunion, séminaires, un restaurant gastronomique et un service traiteur.

 

* LE MEILLEUR DES BORDEAUX SUPERIEURS !


Château BELLEVUE-FAVEREAUBORDEAUX SUPÉRIEUR Château BELLEVUE-FAVEREAU

Château BELLEVUE-FAVEREAU 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Vignobles Galineau
Moulin de Favereau
33790 Pellegrue
Téléphone :05 56 61 32 49
Télécopie : 05 56 61 32 49
Email : vignobles.galineau@wanadoo.fr

C’est en 1968, que Michel et Marie-Claude s’installent avec beaucoup d’ambition sur la propriété et s’engagent sur la qualité de leur vinVigneron de père en fils, en 1989, Dominique en digne successeur, apporte ses compétences nouvelles tout en respectant la tradition et le savoir-faire de son père. Rejoint depuis peu par ses deux sœurs, Véronique et Marie-Cécile, ce domaine s’étend à ce jour sur 50 ha. La philosophie culturale vise à maîtriser les rendements de façon naturelle.
Vous allez apprécier leur Bordeaux Supérieur 2012, de robe grenat, d’une belle harmonie avec ces notes de petits fruits rouges mûrs, un vin qui associe couleur et matière, de bouche ample à dominante de fruits frais et d’humus. Beau 2010, avec des arômes de musc et de groseille cuite,gras et persistant en bouche, aux tanins amples mûrs, un vin de belle couleur, bien charpenté, que l’on peut très bien déboucher sur une cassolette de champignons aux herbes ou une pintade aux lardons et au céleri. Le 2009, un vin de couleur intense, richement bouqueté, allie une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, avec ces notes de fraise des bois surmûrie, un vin dense et velouté, très élégant, ample, de belle évolution. Joli Bordeauxblanc, à dominante de fleurs blanches et de noisette, très fruité, harmonieux.


Château de BERNADONBORDEAUX SUPÉRIEUR Château de BERNADON

Château de BERNADON 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Vignoble Rouvière

33580 Monségur
Téléphone :05 45 81 16 58 et 06 85 30 40 40
Télécopie : 05 45 82 27 89
Email : contact@bernadon.com
Site : www.bernardon.com

Propriété de 43 ha dont 10 de vignes plantées sur un solargilo-calcaire.
Une réussite avec ce Bordeaux Supérieur 2013, de bellerobe soutenue, au nez intense de petits fruits rouges mûrs et d’humus, un vin charnugénéreux, épicé en bouche, avec des tanins savoureux. Le 2012, de bellerobe soutenue, aux tanins riches, aux connotations caractéristiques de fruits frais et de sous-bois, allie une jolie structure à une rondeur séduisante. Le 2011 développe des tanins fondus, un bouquet complexe où s’entremêlent des notes de petits fruitsrouges bien mûrs et de réglisse, un vin bien corsé.
Excellent Clairet 2015, de jolie teinte, aux connotations subtiles de petites fleurs blanches, avec cette pointe d’épices au palais, à déboucher sur des poivrons rouges grillés sauce vinaigrette ou un fricandeau de veau.



Château BOSSUET

Château BOSSUET 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Dubost et Fils

33500 Catusseau
Téléphone :05 57 51 74 57
Télécopie : 05 57 25 99 95
Email : sarl.dubost.l@wanadoo.fr
Site : fr.chateaux-dubost.com

Le vignoble, créé et planté par Yvon et Pâquerette Dubost en 1975, est situé sur des terres exceptionnelles, uniquement composées de cailloux et de graves, limitrophe des appellationsLalande de Pomerol et Montagne Saint-Emilion. Cette propriété de 9 ha, située à 70m d’altitude, exposée au sud-ouest, et bénéficiant d’un climat océanique, possède des vignes vieilles de 30 ans en moyenne.
Le vignoble n’est pas désherbé chimiquement mais travaillé régulièrement. Enfin, dans un souci de préserver la qualité de nos vins, les vendanges sont intégralement faites à la main, avec égrappage total.
L’encépagement à prédominance de Merlot noir (65%) est complété par du Cabernet franc (17,5%) et du Cabernet-Sauvignon (17,5%).
Superbe Bordeaux Supérieur 2012, 65% Merlot noir, 17,5% Cabernet-Sauvignon et 17,50% Cabernet franc, vendanges manuelles, triage pendant le ramassage, vinification traditionnelle…, un vin de robe soutenue, bien charnu, complexe et subtil à la fois, dominé par les petits fruits rouges mûrs et les sous-bois. Le 2011 est de robe rubis profond, d’une grande concentration aromatique avec des nuances persistantes de violette et de framboise mûre, un vin gras, épicé, tout en finale. Le 2010 est riche en couleur, classique, alliant finesse et structure, ample en bouche avec des nuances de cuir et de mûre, aux tanins harmonieux, d’une très jolie finale. Le 2009, médaille de Bronze à Paris 2012, de jolie robe pourpre, un vin riche et généreuxferme, à dominante de pruneau et de cannelle, qui marie élégamment une finesse tannique à une rondeur persistante, d’excellente évolution. Goûtez le séduisant blanc Château Pâquerette, 65% de Sauvignon, 25% de Sémillon et 10% de Muscadelle, au nez dominé par les fleurs fraîches et les petits fruits secssuave, tout en persistance aromatique, tout en souplesse, charmeur, idéal sur un plateau de fruits de mer. Même propriétaire que le Pomerol ChâteauLafleur du Roy.

Château BOUTILLON

Château BOUTILLON 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Anne-Sophie Gillet

33540 Mesterrieux
Téléphone :05 56 71 41 47
Télécopie : 05 56 71 32 21
Email : contact@chateau-de-boutillon.fr
Site : http://chateau-de-boutillon.fr/

“J’ai repris le projet passionnant de mon grand-père Louis Filippi qui a créé cette propriété dans les années 1960, nous raconte Anne-Sophie Gillet.
Comme je reprends la propriété, j’ai décidé de renouveler le graphisme des étiquettes, le style était un peu vieillot, je modernise, un trait plus léger pour les contours du château.
Pour les vins, le style du château Boutillon reste le même, mais nous faisons quand même deux nouveaux lancements : un Bordeaux2015 très porté sur le fruit et la fraîcheur, un vin plus facile à boire, de consommation courante, et une micro cuvée. En 2014, en effet, nous avions des lots de Merlots exceptionnels et nous est venue l’idée de les valoriser dans une bouteille 100% Merlot qui va sans doute s’appeler Luigi en hommage à mon grand-père.
Nous réaménageons le chai progressivement pour faciliter le travail. Nous avons fait une nouvelle plantation d’un hectare de Merlot en Juillet dernier et travaillons les vignes avec un suivi Terra Vitis (nous allons bientôt être certifié), cela correspond à notre démarche environnementale qui consiste à moins utiliser de produits chimiques. Nous sommes suivis par la Chambre d’Agriculture qui nous conseille quant à la façon de bien mener notre vignoble.”
Toujours au sommet avec ce superbe Bordeaux Supérieur Prestige 2012, élevé en fûts de chêne, aux tanins fermes et soyeux à la fois, de bouche pleine et riche, aux nuances de fruits des bois, d’épices et de cuir, puissant et savoureux, non encore à maturité. Le 2011 mêle concentration aromatique et souplesse, aux arômes d’épices et de griotte, avec, en bouche, ces nuances de senteurs de fruitsconfits et de sous-bois, d’excellente évolution, à déboucher sur un rôti de magrets de canards ou une dinde farcie au boudin blanc. Beau 2010, parfumé, aux connotations de cassis et d’humus, ferme et persistant, un vin gras, bien corsé, aux tanins puissants et mûrs, qui associe charpente et distinction, de belle évolution comme le prouve le 2006, de bouche pleine et riche, aux notes de fruits des bois et de fumé, savoureux, aux tanins soyeux.
Le Bordeaux Supérieur cuvée Traditionnelle 2012, de couleur grenat, avec des notes de petits fruits à noyau et d’épices, fondu en bouche, charpenté et harmonieux. Joli rosé Manou 2014, de belle teinte, tout en nuances d’arômes (rose, fraise), de bouche élégante.

Château BRAN de COMPOSTELLE

Château BRAN de COMPOSTELLE 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Eric Barrat – Vignobles Gagné et Barrat
La Maçonne
33760 Frontenac
Téléphone :05 56 23 98 50
Télécopie : 05 56 23 98 50
Email : brancompostelle@aol.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaupontlesmoines

Toujours au sommet de son appellation avec ce Bordeaux Supérieur 2012, corsé, qui sent bon lafraise des bois mûre et la prune, un vin d’un beau rouge profond, avec des tanins souples et bienfermes à la fois. Le 2011, de robe soutenue, au nez subtil et intense à la fois, avec des notes de cerise mûre, est de bouche fondue et puissante. Le 2010, au nez de petits fruits rouges caractéristiques, d’un bel équilbre, ample et riche, est un vin bien charnu.
Superbe Bordeaux Supérieur cuvée Louisa 2012, élevé en fûts de chêne 12 mois, dont 1/3 debarriques neuves, vinification traditionnelle avec cuvaison longue (vignes de 25 ans en moyenne, 65% Merlot et 35% Cabernet-Sauvignon, sur sol argilo-calcaire), charpenté, au nez defruits rouges surmûris (cerise, cassis), de bouche puissante et corsée, légèrement épicée en finale, de robe grenat intense, tout en nuances, idéal sur un salmis de palombes.
Savoureux Bordeaux rouge 2014, labellisé Bio, est de belle robe grenat, de très bonne base tanniquegras, très équilibré, riche etcharnu, au nez dominé par le cassis. Voir aussi le Château Pont Les Moines.

Château CORNEMPS

Château CORNEMPS 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Henri-Louis Fagard

33570 Petit-Palais-et-Cornemps
Téléphone :05 57 69 73 19
Télécopie : 05 57 69 73 75
Email : vignobles.fagard@wanadoo.fr
Site : www.vignobles.fagard.com

A l’ombre d’une chapelle du XIe siècle, Henri-Louis Fagard, aidé de son épouse Florence et de leur équipe, élèvent des vins de terroir, authentiques et racés.
On le voit avec ce remarquable Bordeaux Supérieur cuvée Prestige 2012, 80% Merlot et 20% Cabernet-Sauvignon, charnu comme il se doit, tout en nuances avec des notes de griotte et decannelle, légèrement épicé, volumineux au palais. Le 2011 développe un nez délicat de sous-bois et de cassis, un vin de bouche souple, tout en saveurs. Le 2010, très représentatif de ce grand millésime classique bordelais, riche et soyeux à la fois, avec une bouche puissante, parfumée et persistante (violette, pruneau), est coloré, de très bonne évolution. Le 2009, d’un bel équilibre, est un vin aux tanins bien présents, avec des nuances de mûre en finale, d’excellente évolution également.
Le Cornemps Tradition 2012 est charnu comme il se doit, aux tanins fermes et savoureux à la fois, tout en nuances avec des notes de griotte et d’épices. Le 2011 est bien corsé, de belle robe soutenue, ample, aux nuances de cassis et de mûre, aux tanins fondus mais structurés à la fois. Excellent 2010, de bouche corsée comme il le faut, généreux, aux tanins agréablement fondus. Goûtez aussi leBordeaux rosé, tout en séduction.

Château de CRAIN

Château de CRAIN 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Famille Fougère

33750 Baron
Téléphone :05 57 24 50 66
Télécopie : 05 57 24 14 07
Email : fougere@chateau-de-crain.com
Site : www.chateau-de-crain.com

Exploité depuis 5 générations. Le Château a été bâti au XIIIe siècle par le roi Édouard IV d’Angleterre; c’est l’un des plus vieux châteaux féodaux d’Aquitaine. Marie-Cécile Fougère, charmante et dynamique, s’occupe des vinifications de cette belle propriété qui compte 50 ha devignes sur un sol argilo-calcaire.
Superbe Bordeaux Supérieur 2010 (57% Mer- lot, 27% Cabernets et 16% Malbec), particuliè- rement charmeur, coloré et puissant, aux saveurs fruitées, avec ce nez caractéristique d’épices et de sous-bois, exhalant des notes persistantes. Le 2009, avec beaucoup de structure, tout en bouche, est très bien équilibré, sent la violette, la cerise confite et l’humus, de charpente très élégante, de très bonnegarde. Le 2008, médaille d’Argent au concours des Vins d’Aquitaine 2010, avec ce nez où domine le pruneau, très parfumé, très équilibré, avec des tanins ronds mais bien présents, de bouche ample et bien persistante. Remarquable Entre-Deux-Mers, macération pelliculaire courte, élevage sur lies, où se mêlent des notes d’amande et de poire.

Domaine L'ENTRE DEUX MONDES

Domaine L’ENTRE DEUX MONDES 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Jean-François Moniot
49, chemin de l’Escarderie
33141 Villegouge
Téléphone :06 08 05 62 47 et 05 57 24 39 60
Télécopie : 05 57 84 55 40
Email : moniot@wanadoo.fr
Site : www.lentredeuxmondes.fr

Le choix de la culture biologique était évident pour ce passionné vétérinaire ostéopathe, créateur et organisateur de la Foire Biologique et artisanale de Libourne depuis 1999, qui s’est lancé dans l’aventure en 2004 avec 2,53 ha de vignes installées sur deux coteaux orientés nord-sud pour les Merlots (70%) et est-ouest pour les Cabernets-Sauvignon (30%). Les parcelles sont d’âges différents : 15, 30 et 50 ans. Vendanges manuelles et conviviales, tris sur pieds et sur table à l’entrée du chaivinification sans apport de levures, élevage en cuves et en barriques.
“Mon objectif premier, dit Jean-François Moniot, est de produire un vin que j’aime et que je puisse avoir du plaisir à partager entre amis. Ma ligne de conduite est l’apprentissage et le respect d’un terroir et d’un lieu, pour élaborer un vin sincère et authentique.”
On acquiesce et on a un vrai coup de cœur pour ce Bordeaux Supérieur cuvée Azur 2010, médaille d’Argent Vins Bios, cuvée spéciale de Merlot, un vin ayant de la charpente tout en conservant une jolie rondeur, avec des notes de fruits surmûris, parfait avec un rôti de magrets de canards ou une dinde farcie au boudin blanc. Le 2009 est puissant et complexe, avec des nuances de fruits rouges bien mûrs et une touche d’épices, un vin tannique, bien équilibré, charnu, d’excellente garde.
Le Bordeaux Supérieur 2012 Bio (80% Merlot, le reste en Cabernet-Sauvignon), est de jolie robebouqueté, au nez de petits fruitsrouges frais, de très bonne charpente, aux tanins équilibrés, très charmeur. Excellent 2011, de couleur pourpre, aux notes de fruitsrouges et d’humusvelouté, au bouquet très fin, de bouche puissante, ample, aux tanins soutenus et souples à la fois, très savoureux Le 2010 est plus riche, bien sûr, parfumé et persistant, aux tanins équilibrés, et mêle une charpente certaine à une jolie souplesse au palais, de bonne garde comme le 2009, avec ces notes de fruits mûrs d’épices et d’humus, aux tanins fermes, de bouche puissante.
Il y a encore son Bordeaux Supérieur Adélaïde 2011 Bio, bien élevé, riche mais fin, très parfumé, au nez complexe où dominent les fruitsmûrs et les épices, harmonieux, un joli vin à déboucher sur des rognons de veau grillés.

Château FAYAU

Château FAYAU 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Jean Médeville et Fils

33140 Cadillac
Téléphone :05 57 98 08 08
Télécopie : 05 56 62 18 22
Email : medeville@medeville.com
Site : www.medeville.com

Depuis plus de 180 ans, le nom de Médeville traverse les générations de tradition vigneronne, et voit son domaine viticole s’étendre, se moderniser et se pérenniser. Aujourd’hui, sept générations plus tard, toujours passionnés, Jacques, Jean et Marc Médeville dirigent l’exploitation.
Le Cadillac Côtes de Bordeaux Le Jardin de Louisa 2012, 40% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon, 30% Cabernet franc, persistant au nez comme en bouche, gras, aux tanins fins, mûrs et savoureux, avec des nuances de groseille et de fumé, est un vin bien structuré. Le GravesChâteau Mouret rouge 2012 (50% Cabernet-Sauvignon, 45% Merlot, 5% Cabernet franc), équilibré, parfumé, aux tanins fermes, au nezcomplexe de cassis et d’épices, associant souplesse et structure, est un vin qui commence à s’ouvrir.
Excellent Graves Château Peyreblanque rouge 2011, au nez subtil où dominent les fruits très mûrs et le fumé, gras et persistant, alliant rondeur et charpente, un vin riche. Le Graves Château du Muret blanc 2014, où se mêlent des notes d’amande et de chèvrefeuille, de bouche complexe, d’une jolie persistance, est un vin ample, à ouvrir sur des crustacés.
Le Bordeaux blanc Clos des Capucins 2014 est franc, tout en rondeur, avec une note de fraîcheur caractéristique, comme le BordeauxFayau rosé, tout en charme, conjuguant charpente et nervosité à la fois.
Goûtez le Fayau Cadillac Réserve 2007, d’une très belle couleur, aux arômes de fruits blancs et de genêt, avec en bouche des notes subtiles de pain d’épices et de rose, d’une belle persistance, associant charme et puissance. Goûtez ce Cadillac Côtes de Bordeauxcuvée Jean Médeville 2012, élevé en fûts de chêne, de couleur grenat intense, ample et parfumé, aux connotations de petits fruits mûrs (cassis, mûre) et d’humus, un vin corsé, ferme et persistant en bouche. Le Graves Château Mouret rouge 2012, 50% Cabernet-Sauvignon, 45% Merlot, 5% Cabernet francéquilibré, parfumé, aux tanins fermes, au nez complexe de cassis et d’épices, mêle souplesse et structure.

Château FILLONBORDEAUX SUPÉRIEUR Château FILLON

Château FILLON 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Directeur Général : Thierry Schoepfer
(Bestheim – 3, rue du Général-de-Gaulle – 68630 Bennwihr)
33790 Cazaugitat
Téléphone :03 89 49 09 29
Télécopie : 03 89 49 09 20
Email : vignobles@bestheim.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaufillon
Site : www.bestheim.com

Au sommet. Fondée par un alsacien, Charles-Xavier Thomas qui s’est également illustré en inventant la première machine à calculer industrielle, le hasard a voulu qu’à nouveau des alsaciens prennent possession des lieux pour perpétuer l’histoire de cette belle et grande propriété de 60 ha, située à l’est de Bordeaux. Terroir argilo-calcaire exposé plein sud au pied de la butte de Launay.
Superbe Bordeaux Supérieur L’Apogée de Château Fillon 2011, intense, charnu, avec des notes subtiles de sous-bois et de pruneau, aux tanins fermes mais souples, de bouche complexe où s’entremêlent des nuances de petits fruits rouges mûrs et de réglisse, à déboucher sur une ballotine de canard ou un lapin en cocotte aux boulettes. Le 2010 poursuit son évolution, de belle couleur profonde, généreux, coloré, au nez dominé par l’humus et le cassis, ample et gras, très équilibré, un vin charnu, avec cette bouche chaleureuse, une note réglissée et épicée, très charmeur par son ampleur et son équilibre, d’excellente évolution. “Cette cuvée hors normes, précise-t-on, est le fruit d’une sélection parcellaire de vignes âgées de plus de 35 ans, travaillées en agriculture raisonnée et exposées plein sud. Assemblage à parts égales de Cabernet-Sauvignon et de Merlot. Élevage traditionnel sur lies fines.” Le Bordeaux Supérieurcuvée Première, où prédominent le cassis et les sous-bois, est un vin corsé et dense, de très bonne évolution. Appartient à Bestheim (voir Alsace).

Château GRAND FRANÇAISBORDEAUX SUPÉRIEUR Château GRAND FRANÇAIS

Château GRAND FRANÇAIS 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Dominique Vacher
8, Boissier
33230 Les Églisottes
Téléphone :06 15 91 47 95
Télécopie : 05 57 69 50 23
Email : contact@grand-francais.com
Site : www.grand-francais.com

Dominique Vacher a réhabilité cette propriété familiale dont le vignoble est situé sur les coteaux de la Vallée de l’Isle. Agriculture biologique, expression du terroirvinifications soignées dans la grande tradition bordelaise…
“Lorsque le destin vous permet de respecter les créations des aïeuls, précise Dominique Vacher, comment ne pas faire vivre l’âme d’un vignoble et de son vin : le temps use les motivations, et si une génération a laissé en sommeil ce joyau, je n’ai pu participer au renoncement du savoir-faire des ancêtres. Vignoble souvent primé pour sa tenue, je me suis consacré à valoriser le savoir.
Ainsi est né le Château Grand Français, puisant dans le sol sablo-limoneux sur graves rouges, depuis des siècles, les richesses, pour donner la générosité toute naturelle aux Cabernets francsCabernets-Sauvignons et Merlots.
La naturalité est respectée par l’agriculture biologique conduite sur le domaine.
Outre la situation, le savoir des hommes au fil du temps a privilégié un choix de cépages avec une forte proportion de Cabernets. La récolte manuelle permet une sélection des grappes qui, une fois éraflées, donnent des baies de grande intégrité.
Les vins, suivis par les conseils de plusieurs œnologues, sont élaborés par le Maître de Chai qui finalise sa personnalité au travers de la pluralité. Une macération à froid d’une semaine environ apporte les arômes avant la fermentation alcoolique. La vinification est faite par cépage séparé et par parcelle. Un assemblage finalise la sélection de la cuvée traditionnelle et de la cuvée spéciale destinée à être entonnée. Les barriques en chêne français sont à grains fins et proviennent de 5 tonneliers différents pour apporter une complexité au vin.
À chaque millésime, 30% de barriques neuves sont intégrées. L’esprit Grand Français se repose pendant 6 mois au minimum après sa capture en bouteille, dont les bouchons sont rigoureusement vérifiés. Le savoir du passé, la technologie du présent, travaillent pour sa traversée dans le temps qui peut se poursuivre longtemps. Notre souci d’exigence de la qualité est le paradigme de notre propriété ! L’année 2014, également très compliquée, nous a permis de sélectionner seulement 25% d’une récolte normale.
2015 : A Grand Français le raisin a été exceptionnel ! Enfin, après avoir refusé les vendanges en 2012 et 2013, nous sommes comblés par la qualité du 2015 ! C’est un millésime prometteur et il répondra certainement aux qualités de nos millésimes à la vente actuellement : 2009 et 2010. Seule la qualité doit être au service du consommateur. Ces sacrifices, totalement anormaux, font que tous les millésimescommercialisés sont récompensés dans les concours nationaux et internationaux.”
Tous ces soins se retrouvent dans ce Bordeaux Supérieur 2010, élevé en fûts de chêneharmonieux, au bouquet subtil et intense à la fois, aux notes de fruits rouges frais, de bouche ample et puissante. Le 2009, alliant charpente et velouté, est un vin qui développe desarômes séduisants de cassis et de sous-bois, avec des notes toastées, intense, avec des tanins très bien équilibrés. La cuvée Héritage 2011, élévée en cuves Inox, est un joli vin dense, aux tanins mûrs, à la fois riche et souple, d’une belle finale en bouche, très équilibré. Le 2010 est un vin très parfumé tout en harmonie, riche au nez aux senteurs de mûre et d’humus, de bonne évolution comme le 2009, aux notes de fruits surmûris et d’épices, de bonne bouche.

Château AUX-GRAVES-DE-LA-LAURENCE

Château AUX-GRAVES-DE-LA-LAURENCE 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
M. et Mme Hébrard
42, route de Libourne
33450 Saint-Loubès
Téléphone :05 57 84 61 03 et 06 71 80 06 74
Télécopie : 05 56 92 51 02
Email : h.auxgravesdelalaurence@yahoo.fr

Le Château est un ancien domaine viticole situé au nord de Bordeaux, où, compte tenu de sa petite production, le travail peut se faire “à l’ancienne” : vendanges et tris manuels. Bernard Hébrard a marqué l’œnologie bordelaise grâce à son activité dans les centres oenologiques et à la Chambre d’Agriculture. Il élabore maintenant son propre vin avec l’aide de sa famille et dans le respect du terroir.
On le voit avec ce beau Bordeaux Supérieur Réserve 2012, charnu comme il se doit, aux taninsfermes et savoureux à la fois, très bien élevé, tout en nuances aromatiques avec des notes de griotte et de fumé. Le 2011, de couleur grenat profond, un vin fin et équilibré, aux senteurs decassis et de prune, de bouche bien corsée et parfumée, de belle charpente, harmonieux. Le 2010, de jolie robe pourpre, au bouquet subtil et intense à la fois, aux notes de sous-bois et de cerise mûre, ample au palais, avec une finale subtilement poivrée. Excellent 2009, aux arômespersistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau, très structuré, avec des taninsamples, un vin tout en distinction. La cuvée Ampélos Biturica 2012, de belle couleur rouge grenat, au nez de fruits rouges croquants (framboise, groseille, cassis), avec des nuances épicées en bouche, est un vin vraiment réussi, soyeux, de très bonne structuretannique et d’une belle harmonie.

Château LAGRANGE Les TOURS

Château LAGRANGE Les TOURS 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Michel et Pierre Choquet
30, rue de Bernescut
33240 Cubzac-Les-Ponts
Téléphone :05 57 43 04 96
Télécopie : 05 57 43 04 96
Email : vignobles.choquet@wanadoo.fr
Site : www.chateau-lagrange-les-tours.fr

Un domaine de 22 ha de vignes plantées d’un seul tenant, dans un ensemble de 38 ha. Le terroir argilo-calcaire bénéficie d’une belle exposition. L’encépagement est constitué de 65% de Merlot, 25% deCabernet-Sauvignon et 10% de Cabernet franc.
Beau Bordeaux Supérieur Château La Croix Saint-Benoît 2011, au nez où dominent le pru- neau et les sous-bois, un vin de bouche flatteuse et riche à la fois, qui développe des arômes séduisants de cassiset de sous-bois, avec des tanins veloutés. Le 2010 est charnu, aux tanins fermes mais soyeux, d’une jolie concentration, aux notes de groseille, d’humus, généreux, de couleur pourpre, de bouche classique comme le 2009, corsé et gras, associant structure et élégance, parfumé (mûre, cannelle), de très jolie charpente, de belle couleur pourpre et de fort bonne évolution.
Le Bordeaux Supérieur 2012, de couleur grenat, aux tanins bien présents, intense au nez comme en bouche, est bien charpenté mais tout en souplesse.
Excellent Bordeaux Clairet 2014 l’Idée Claire, de couleur profonde, rond, parfumé (fraise, épices…), est à déboucher sur une tartelette aux oeufs pochés et langoustines ou des bricks aux herbes et au œufs.

Château LAJARREBORDEAUX SUPÉRIEUR Château LAJARRE

Château LAJARRE 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Grégory Lovato
24, avenue des Châteaux
33350 Mouliets-et-Villemartin
Téléphone :05 57 40 50 59
Télécopie : 05 57 40 71 20
Email : gregory.lovato@hotmail.fr
Site : www.chateau-lajarre.com

Au sommet de son appellation. Dirigée par Grégory Lovato depuis 2005, médecin et viticulteur, la propriété de 50 ha (dont 33 ha de vignes d’un seul tenant, sur solgraveleux-siliceux), appartient la famille Lovato depuis 1973, et a fait l’objet d’investissements importants, plantations ou replantations raisonnées et réfléchies afin d’obtenir un encépagement plus équilibré, 70% de Merlot, 20% de Cabernet franc et 10% deCabernet-Sauvignon, rendements privilégiant la qualité, vinification traditionnelle avecmacérations longues, élevage en fonction des millésimes.
”Ce millésime 2015 sera une grande réussite, nous confirme Grégory Lovato, tous les éléments ont été réunis afin de tirer le maximum de la vigne en termes de qualité. Le 2014 est vraiment très prometteur. Le rendement a été modéré mais l’on constate une grande homogéneité pour l’ensemble des parcelles récoltées, une très belle matière et un joli fruit.”
On se fait vraiment plaisir avec son Bordeaux Supérieur cuvée Eléonore 2012, fort bien élevé (macération de 30 jours, 30% barriques, 70% cuves), parfumé, structuré, très élégant, aux tanins riches et veloutés, tout en finessearomatique, un vin qui allie distinction et richesse, de très bonne garde. Le 2011, corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, riche en couleur comme en matière, au nez de cerise et d’humus, un millésime très équilibré, classique. Le 2010 est un vin decouleur profonde, au nez de mûre et de groseille, de bouche savoureuse, avec des tanins amples et denses à la fois, un vin structuré, persistant aux papilles.
Goûtez le Côtes de Bordeaux Castillon Château Canon Montségur cuvée Gaspard 2012, alliant une finesse tannique à une rondeur persistante, avec ces notes de fraise des bois.

Château LATOUR LAGUENS

Château LATOUR LAGUENS 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)

33540 Saint Martin du Puy
Téléphone :05 56 71 53 15
Télécopie : 09 57 05 56 16
Email : contact@latour-laguens.com
Site : www.latour-laguens.com

C’est au XVIe siècle que fut construit le Château Latour-Laguens, propriété du roi Henri IV. Depuis cette époque et jusqu’à nos jours, on y produit du vin sans discontinuer. Le vignoble s’étend sur 30 Ha de terrain argilo calcaire, le long de coteaux vallonnés. Bien que majoritairement planté de Merlot, le Cabernet-Sauvignon fait systématiquement partie de l’assemblage final, en attendant la première production de Carménère en 2014.Latour Laguens produit également du blanc à partir des quatre cépages : MuscadelleSauvignon,Sémillon et Merlot blanc. Les plus vieilles vignes ont 40 ans, mais un tiers du vignoble a été arraché et replanté depuis 2008 dans un souci qualitatif. Le cuvier, entièrement rénové, fait la part belle aux cuves Inox thermo régulées. Les grands vins sont élevés 14 mois enbarriques de chêne de haute futaie fournies par les meilleurs tonneliers français. Nombreuses récompenses aux concours internationaux.
Le tout explique ce Bordeaux Supérieur cuvée Réserve 2014, de couleur intense, qui allie en bouche rondeur et puissance, une très bonne structure et des arômes de fruits cuits et d’épices en finale. Le Bordeaux Supérieur 2014, de bouche classique, de charpente soutenue, ferme et persistant, est parfumé, avec ses tanins ronds et puissants à la fois.

Château LAUDUC

Château LAUDUC 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Famille Grandeau
Domaine de Bellevue – 8, chemin de la Peyre
33370 Tresses
Téléphone :05 57 34 43 56
Télécopie : 05 57 34 43 58
Email : m.grandeau@lauduc.fr
Site : www.lauduc.fr

Domaine de 100 ha, situés sur 8 communes bordelaises, sur des coteaux, à dominante argilo-calcaires et graveleux.
Beau Bordeaux Supérieur cuvée Prestige 2012, élevé en barriques 15 mois, où se mêlent la griotte et l’humus, un vin classique, de très bonne structure, fin mais avec de la matière, auxtanins amples, de bonne évolution. Le Bordeaux Supérieur Tradition 2012, tout en bouche, auxtanins savoureux, au nez de petits fruits (mûre, cassis), allie finesse et charpente.
Excellent Bordeaux blanc 2015, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, où s’entremêlent des notes de coing et de lis, de bouche fine et persistante.
Très joli Clairet 2015, aux nuances de fraise et de poire, avec cette pointe de nervosité présente, d’une jolie souplesse en bouche, avec une finale épicée, très flatteur comme le rosé 2015, qui sent la rose et la mûre, parfait sur des gougères ou des rougets grillés. Goûtez le Château Flamand Bellevue rouge 2015, tout en bouche, aux tanins souples mais riches, dense, d’une belle longueur, au nez mariant élégamment les fruits mûrs et les épices.

Château PANCHILLE

Château PANCHILLE 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Pascal Sirat

33500 Arveyres
Téléphone :05 57 51 57 39 et 06 17 49 77 63
Télécopie : 05 57 51 57 39
Email : info@chateaupanchille.com
Site : www.chateaupanchille.com

Ce propriétaire passionné propose un excellent Bordeaux Supérieur 2014, très aromatique, avec ces notes subtiles et intenses d’humus, de petits fruits rouges surmûris et d’épices, de robepourpre, marqué par ce millésime soyeux, parfait, par exemple, avec une tourte à la viande ou une entrecôte à la moelle. Beau 2012, très classique, au nez subtil et puissant, avec ses notes délicates de fruits rouges mûrs et de fumé, associant structure et élégance, un vin intense et distingué. Le Bordeaux Supérieur cuvée Alix 2011, Merlot 90%, Cabernet franc 10%, élevage de 6 mois en cuves et 12 mois en fûts dechêne, où dominent le pruneau et les épices, associe souplesse et structure, charnu, avec des nuances d’humus et de groseille, auxtanins fins et mûrs, un vin riche en couleur.
Séduisant Bordeaux blanc de Fernand, Sémillon 60%, Sauvignon 40%, bien persistant, aux notes florales complexes (rose, acacia…), très équilibré, fondu aux papilles.

Château de PARENCHÈREBORDEAUX SUPÉRIEUR Château de PARENCHÈRE

Château de PARENCHÈRE

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Directeur : Richard Curty
BP 57
33220 Ligueux
Téléphone :05 57 46 04 17
Télécopie : 05 57 46 42 80
Email : info@parenchere.com
Site : www.parenchere.com

Le vignoble jouxte les départements de la Dordogne et du Lot-et-Garonne, et présente, de ce fait, un terroir très particulier dans le Bordelais, composé d’argilo-calcaire avec une très forte teneur en argile, ce qui explique en partie la puissance des vins qui y sont produits. La superficie est de 153 ha, avec un vignoble concentré sur 63 ha, plantés sur les parcelles les mieux exposées du domaine.

Château PASCAUD

Château PASCAUD 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Scea Jalousie-Beaulieu – Bernard Avril et Philippe Person
1, La Jalousie
33133 Galgon
Téléphone :05 57 84 32 11
Télécopie : 05 57 74 38 62
Email : chpascaud@aol.com

Beau Bordeaux Supérieur cuvée Réserve 2012, élevé en fûts de chêne, 100% Merlot, qui développe des nuances persistantes de violette et de framboise mûre, corsé et ample, auxtanins bien présents et fondus à la fois, un millésime très équilibré, classique, d’excellente évolution. Le 2011 est gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, avec ces notes persistantes de fumé, de cerise mûre et d’épices. Le 2010 est de couleur grenat, avec ces nuances de violette et de framboise mûre, très classique et puissant, avec de la matière, très savoureux. Le 2009, généreux en bouche, tout en subtilité, développe un nez où s’entremêlent des notes d’épices et de fruits rouges mûrs.
Excellent Bordeaux Supérieur 2012, 90% Merlot et 10% Cabernet franc, au nez où dominent la groseille et les épices, avec des taninsronds, qui allie souplesse et harmonie.

Château PENIN

Château PENIN 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Patrick Carteyron
39, impasse de Couponne
33420 Génissac
Téléphone :05 57 24 46 98 et 06 07 43 15 74
Télécopie : 05 57 24 41 99
Email : vignoblescarteyron@wanadoo.fr
Site : www.chateaupenin.com

Un domaine de 40 ha de vignes, mené passionnément par Patrick Carteyron, cinquième génération. Le vignoble se situe sur des terrains de graves très localisés, entre le plateau calcaire et la zone de palus. C’est une terrasse caillouteuse du quaternaire apportée par le fleuve, constituée de sables rouges et de galets roulés par la Dordogne depuis le Massif Central, dont l’épaisseur varie de 5 à 8 m, un territoire pauvre propice à la vigne.
Très beau Bordeaux Supérieur Les Cailloux 2012, issu de vignes de Merlot, de couleur soutenue, aux notes de cassis mûr, d’épices et de fumé, riche et savoureux en bouche, parfumé et typé. Le Bordeaux Natur rouge 2012, un vin vinifié et conservé sans ajout de soufre, est une nouvelle fois très fruité et très agréable, à prévoir sur des magrets à la braise. Le Bordeaux Supérieur Grande Sélection 2012 est d’un équilibre soyeux, complexe, avec ces senteurs de fruits rouges bien mûrs et une touche de cannelle très caractéristique. Joli Clairet2014, tout en rondeur, tout en arômes, tandis que le rosé 2014, plus sec, sent bon la fraise. Goûtez le Saint-Émilion Grand Cru ChâteauLa Fleur Penin 2012, 85% Merlot et 15% Cabernet francvignes âgées de 35 à 70 ans, un vin de couleur intense, aux nuances épicées, dense, tout en harmonie, riche au nez avec ces notes de mûre et d’humus, et des nuances de cuir et de pruneau en bouche.

Château de PIOTEBORDEAUX SUPÉRIEUR Château de PIOTE

Château de PIOTE 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Virginie Aubrion

33240 Aubie-et-Espessas
Téléphone :05 57 43 96 10
Télécopie : 05 57 43 96 10
Email : chateau.piote-aubrion@wanadoo.fr
Site : www.chateaudepiote.fr

Une propriété (certifiée Bio en 2012) de 11 ha dont 10 devignes sur des terres très argileuses avec présence de “crasse de fer ” sur les 2/3 des parcelles, et 2 parcelles sont argilo-limoneuses. Le vin au Château de Piote : c’est toute une histoire, mais surtout une grande histoire d’Amour!
Toute une famille (une grande famille) appliquée à travailler sainement la terre, à faire grandir son vin, à l’élever, à le soigner, à le déguster et surtout à faire partager sa passion dans le plus pur respect de la nature.
Il a été repris en 1998 par Virginie Aubrion, amoureuse du vin, du travail de la terre et passionnée par la magie de la vinification.
C’est une continuité de travail « féminin » car déjà en 1945, la propriété était gérée par les deux filles du propriétaire. Elles faisaient de réels « vins au Féminin » et depuis, cela n’a jamais cessé. Le Château de Piote a toujours été dirigé par des femmes.
“En tant que vigneronne passionnée, nous raconte Virginie Aubrion, j’ai créé un lieu de réception afin de transmettre, dans un cadre convivial et chaleureux, ma passion pour mes vins issus d’un travail autour de la biodynamie. Je propose des moments autour d’un repas pour s’initier à ladégustation des différentes appelations bordelaises que nous proposons, soit 12 vins. Je souhaite partager mes connaissances, mon savoir faire et mon Amour du vin.”
Elle élève ce Bordeaux Supérieur cuvée Prestige 2009, aux senteurs de fruits cuits et d’humus, aux tanins denses, un vin de bouche à la fois puissante, soyeuse et parfumée. Le rouge cuvéeSpéciale 2014, riche et parfumé (griotte, prunehumus), bien charnu, d’une bonne longueur au palais, aux tanins bien mûrs.
Goûtez le très joli Bordeaux Clairet 2015, Merlot et Cabernet-Sauvignon, qui sent bon la fraise, de bouche ronde et suave, le Bordeauxblanc sec 2015, vif et floral, tout en bouche, et le rosé 2015, Merlot et Malbec, tout en légèreté. Animations prévues sur la propriété pendant la saison estivale: journées champêtres, journées à thème…

Château SAINTE-BARBE

Château SAINTE-BARBE 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Famille de Gaye
Route de Burck
33810 Ambès
Téléphone :05 56 77 49 57
Email : commercial@chateausaintebarbe.fr
Site : www.chateausaintebarbe.fr

Sainte Barbe était une Chartreuse typique de Bordeaux du XVIII siècle surplombant la rivière, avec de belles dépendances. La maison est située sur les rives de la Garonne avec une vue magnifique sur la rivière. Elle est construite au-dessus des caves qui se trouvent au rez-de-chaussée où les barriques de vin étaient emmagasinées. Elles pouvaient être roulées à la main au bord de la rivière pour être chargées sur des navires à destination de l’Angleterre et de l’Europe du Nord. Le vignoble Sainte Barbe couvre actuellement 30 hectares de graveleux, les sols alluviaux sur la rive droite de la Garonne. La majorité des vignes ont été replantées en 1999 par la famille Touton. La propriété a été rachetée par la famille de Gaye en 2013.
On y propose ce séduisant Bordeaux Supérieur 2013, avec des tanins soyeux, au bouquet subtil et ample (violette, pruneau), un vin de bouche très équilibrée, tout en rondeur. Le 2012 est de robe soutenue, aux tanins souples et bien équilibrés, au nez de mûre, de bouche harmonieuse et persistante. Excellent 2011. aux arômes de framboise très mûre et de poivre, de très bonne structure, harmonieux, d’une belle couleur aux reflets violets.

Château du SIRON

Château du SIRON 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Pierre Ginelli
2, Le Siron
33490 Saint-Martin-de-Sescas
Téléphone :05 56 76 44 79
Télécopie : 05 56 76 43 10
Email : contact@chateausiron.com
Site : www.chateausiron.com

Les 2e et 3e générations scellent aujourd’hui leur passion du vin pour travailler autour de ce domaine de 57 ha.
Au sommet de leur appellation avec ce Bordeaux Supérieur Quercus 2012, 50% Merlot, 45% Cabernet-Sauvignon, 5% Cabernet franc, riche au nez comme aux papilles, charnu, puissant, aux nuances defruits macérés et d’épices,d’une belle complexité, avec des tanins denses et veloutés. Le 2010, d’une belle puissance, d’un équilibre soyeux, est complexe, avec ces nuances de fruits rouges bien mûrs et une touche de cannelle très caractéristique.
Excellent Bordeaux Supérieur cuvée Réservée 2012, d’un beau rouge profond, ample et fruité, avec cenez où dominent la groseille mûre et la violette. Le 2010 se goûte très bien, avec des senteurs de fruitsrouges cuits, légèrement épicé comme il le faut.
Le Bordeaux rouge Château Le Siron 2013, de bouche souple, est à déboucher sur des magrets. LeBordeaux blanc 2014 est une réussite, avec des senteurs de rose, de lis et de fleur d’acacia, suave etnerveux à la fois.

Château THURONBORDEAUX SUPÉRIEUR Château THURON

Château THURON 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Jean-Pierre et Pierrette Lallement

33190 Pondaurat
Téléphone :05 56 71 23 92
Télécopie : 05 56 71 01 89
Email : contact@chateauthuron.com
Site : www.chateauthuron.com

Au sommet de son appellation. Propriété familiale depuis le XVIIe siècle de 6 ha, dont le sol est formé de graves, d’argiles et de galets (60% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon et 10% Cabernetfranc). Cultivée raisonnablement, avec une taille et un épamprage draconiens, la vigne produit une vendange qualitative, récoltée avec minutie à l’optimum de sa maturité. Le vin est vinifié de manière traditionnelle avec ses propres levures, ni collé, ni filtré.
Savoureux Bordeaux Supérieur 2014, de couleur intense aux reflets noirs, aux puissants arômesde fruits rouges (mûre, fraise des bois…), d’épices, aux tanins bien enrobés mais équilibrés. Excellent 2012, d’une belle couleur aux reflets violets, avec des nuances de groseille, de poivre et de cassis, un très joli vin, charmeur et puissant à la fois, tout en bouche. Le 2011, aux taninsriches, charpenté, est un vin puissant et structuré, au bouquet subtil et intense à la fois (griotte,prunecannelle…), tout en persistance comme le 2009, charnu et concentré, un vin riche en bouquet comme en matière, complet, élégant, tout en bouche, avec des nuances de prune et de violette, de très bonne base tannique. Le 2008, bien typé, au nez subtil, aux nuances de cassis, de prune et d’humus, aux tanins fermes, est de bouche généreuse, de bonne garde comme le montre ce 2005, médaille d’Or au Concours des Vignerons Indépendants, de belle couleur, un vin corsé et typé comme on les aime, tout en parfums, aux senteurs de sous-bois, de cassis et d’épices.
Goûtez le Bordeaux rosé Althaéa de Thuron 2014, au nez délicat (fraise des bois, fleurs fraîches), très charmeur, très bien équilibré, alliant vivacité et rondeur, idéal sur des sardines grillées. Le Clairet Cattleya de Thuron 2014 (le cattleya étant une race d’orchidée chère à Marcel Proust), plus suave, certainement l’un des meilleurs Clairets savourés de l’année, avec un nez complexe où la mûre s’associe à la framboise, une bouche intense et raffinée à la fois, à prévoir, lui, sur une cuisine exotique.

- APPELLATION PAR APPELLATION, LE MEILLEUR DE LA PROVENCE !

 

La BASTIDE BLANCHEBANDOL La BASTIDE BLANCHE

La BASTIDE BLANCHE 

(BANDOL)
Michel et Louis Bronzo
367, route des Oratoires
83330 Sainte-Anne-du-Castellet
Téléphone :04 94 32 63 20
Télécopie : 04 94 32 74 34
Email : contact@bastide-blanche.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/bastideblanche

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Michel Bronzo élève l’un des plus grands crus de la région, où la sagesse des prix s’allie à une structure et à une typicité hors-pair. Tous les Vins sont en Bio depuis 2012. Les fils, Julien et Nicolas, commencent à épauler Michel Bronzo dans la gestion du domaine.
“Millésime 2015 : nous avons eu un hiver très humide, compliqué à gérer en ce qui concerne les travaux dans les vignes, explique Stéphane Bourret, Directeur.
Le printemps a été sec et chaud mais contrairement aux années précédentes, nous n’avons pas eu d’amplitudes thermiques importantes entre nuits et jours.
L’été a été aussi très sec pas forcément caniculaire et toujours pareil sans amplitudes thermiques notables. D’un point de vue végétatif, cela a donné un départ de végétation assez précoce et un début de croissance très rapide, nous laissant craindre une vendange très précoce. Puis la végétation a un peu souffert certainement par le manque d’alternance detempérature entre nuit et jour…Toujours est-il qu’il y a eu un net ralentissement. Au final, nous avons eu des dates de vendanges classiques vers le 10 septembre mais avec une maturité des divers cépages finalement assez homogènes…
Ce fût donc d’un point de vue cultural très facile car peu de pression…
La vendange était parfaitement saine, sans tri et abondante…En gros nous sommes ravis (pour une fois !). Cette période de vendanges fut elle aussi clémente (sans pluie) et assez fraîche. Cela nous a permis d’attendre des maturités optimales pour chacun des cépages.
Les blancs et les rosés sont aromatiques vifs et très typé Bandol avec des notes d’épices caractéristiques du domaine et de l’appellation…Bien qu’encore sur lies, le profil des Vins aujourd’hui nous plaît beaucoup. Et pour ma part, je trouve que les Mourvèdres ont rarement été aussi complets : aromatiques et vifs mais avec une très jolie densité. C’est à la fois moderne et classique dans l’expression bandolaise.
Pour les blancs, idem. Clairette et Ugni Blanc ont pu arriver à belle maturité et cela donne des Vins très complets.
Pour les rouges, nous pensions avoir un millésime dans la veine des 2011 ou 2007 : puissant, solaire, sur le fruit noirs. Nous serons plus dans la veine des 2010 : élégant, frais et épicé… Les peaux des raisins étaient assez fines et il a fallu travailler en douceur pour extraire des tanins qui se révèlent assez élégants. L’équilibre des Vins est construit sur le duo tanins/acidité. L’élevage devrait approfondir cesVins. Mais il faudra surtout éviter de travailler sur des élevages trop marqués. Pas sûr que les bois neufs soient intéressants sur ce millésime car ils travailleront le vin trop violemment. Rendez-vous dans 18 mois pour je pense un très beau millésime classique deBandol sans ostentation.
Millésime 2014 : les blancs se goûtent aujourd’hui très bien. Ils sont aromatiquesgras et frais. Pour les rosés, comme d’habitude pour les rosés de Bandol, ils se goûtent mieux aujourd’hui qu’en début d’été avec des notes épicées prononcés. Malgré tout, la difficulté du millésime se retrouve. Il manque de fraîcheur et de complexité.
Pour les rouges, après le millésime difficile (pluies et grêle pendant les vendanges) nous sommes très agréablement surpris par cesVins. L’élevage a fait son œuvre. Certes ce n’est pas sur la puissance, mais le vin s’est construit tranquillement. Les notes de fruits se sont révélées… C’est frais, sur les fruits, bien équilibré. Ce n’est pas une année où nous produirons la cuvée Estagnol mais la cuvéeFontanieu est très typé de son terroir (floral, trame tannique serrée et fine).
Millésime 2013 : fougueux et sur les fruits. Les rouges sont gourmands sphériques et révélent des notes d’épices, de fruits noirs, de zan. Nous sommes sur le type Bandol même, généreux et puissant.
On retrouve les accents de 2007 peut-être moins alcooleux, plus frais mais tout aussi puissant… Très beaux Vins à boire sur la jeunesse si l’on aime les Vins méridionaux tanniques ou à garder de très nombreuses années. L’acidité présente est un gage indéniable d’un potentiel de garde élevé.
Millésime 2012 : c’est une année plus froide qu’habituellement avec des maturités un peu plus tardives que les dernières années. Malgré tout, un temps clément nous a permis d’atteindre des maturités optimales et un état sanitaires parfait. Nous sommes en présence d’un millésime plus dans le registre du fruit et de la finesse (un peu comme 2005 ou 2000) que dans le registre de la puissance et des épices comme pouvaient l’être des millésimes comme 2011 ou 2009. L’acidité présente dans les Vins laisse présager d’un potentiel de garde intéressant. Aujourd’hui les Vins développent au nez des notes de fruits noirs et de fleurs bleues. En bouche, ils se révèlent gourmands et digestes avec une trame tannique élégante et des notes plutôt sur les fruits noirs et florales.”
Exceptionnel Bandol rouge cuvée Fontanieu 2011, marqué par son Mourvèdre planté sur un sol argilo-calcaire (rendements de 30 hl/ha,vignes de 35 ans), non filtré, un grand vin aux arômes persistants de petits fruits rouges mûrs avec des notes de cannelle, de bouche harmonieuse et puissante, tout en harmonie, gras et corsé au palais, très racé, de belle garde.
La Bastide Blanche Bandol rouge 2012, de couleur intense aux reflets noirs, aux puissants arômes de fruits rouges (mûre, fraise des bois…), aux tanins bien enrobés mais très équilibrés, est un vin riche et typé, de très bonne garde, qui s’adapte à un agneau à la provençale ou une estouffade de bœuf.
La Bastide Blanche rosé 2014, à la tête de son appellation, est un beau vin très floral, de très belle robe, très fin, très élégant, vraiment remarquable, tout en bouche comme ce blanc, tout en délicatesse, de bouche subtile aux nuances d’amande et de fruits blancs.

Domaines BUNANBANDOL Domaines BUNAN

Domaines BUNAN 

(BANDOL)
Pierre et Paul Bunan

83740 La Cadière-d’Azur
Téléphone :04 94 98 58 98
Télécopie : 04 94 98 60 05
Email : bunan@bunan.com
Site : www.bunan.com

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. En Bio depuis le millésime 2011.
Les domaines Bunan sont le fruit d’une aventure familiale qui commence en 1961 avec Pierre et Paul Bunan. Deux frères passionnés qui ont transmis leur amour de la terre à leurs enfants. Aujourd’hui Francoise, Laurent, Claire et Philippe élaborent des Vins biologiques.
Depuis 2008, les terroirs Moulin des Costes et la Rouvière, le Bélouvé proposent une mosaïque de Vins qui révèlent les terroirs; avec, par exemple, la cuvée Charriage imaginée il y a quelques années avec de vieux Mourvèdre.
Cette année encore sept médailles honorent les Domaines Bunan. La famille accueille toute l’année les amoureux du Mourvèdre. “Pour avoir du succès, il faut faire rêver les gens et, au domaine les possibilités tiennent du terroir.
Pour Philippe Bunan, “le 2015 est une belle année pour les rouges concentrés, avec une certaine expression tannique. Les rosés sontaromatiquesfruités, bien colorés, avec une belle maturité. Les blancs ont, eux aussi, connu une belle année et sont très expressifs.
Comme chaque année, pratique de vendange verte pour contrôler la production. La pluie a inversé les maturités dans les plaines où lesraisins ont mûri plus vite.
Ventes en 2016 : les 2014 et 2015 en rosés et blancs, puis les rouges 2012 et 2013, les cuvées la Rouvière et Charriage.
Médailles d’Or pour tous les blancs de Côtes de Provence et de Bandol dont le Château la Rouvière et le Moulin des Costes, médaille d’Argent pour Moulin des Costes et Mas de la Rouvière rosés. Projets d’agrandissement de la cavechai à barriques, cuves en béton pour la vinification des rouges.”
Formidable Bandol Moulin des Costes rosé 2014 (médaille d’argent Concours Général Agricole 2015), où tout est au summum : les nuances d’abricot, la robe (abricot, elle aussi), une bouche d’une grande suavité, avec cette ampleur spécifique associée à une vivacité de grande élégance, vraiment un très grand vin, racé, chaleureux, envoûtant, France entière confondue.
Le Bandol Moulin des Costes blanc 2014, médaille d’argent Concours Général Agricole 2015, se caractérise par beaucoup de finesse et de fruité, un vin où s’entremêlent des notes de pomme mûre et de bruyère, très équilibré et ample. Le Bandol Charriage Moulin des Costes rouge 2012, puissant, aux nez expressif de garrigue et de grillé, développe des tanins amples et riches, un vin de bouche savoureuse et souple avec des notes de fruits rouges et d’épices,
Leur Bandol Château La Rouvière rouge 2012, de bouche puissante et dense, aux tanins bien fondus, au bouquet où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs et de réglisse, est un vin de belle garde, à déboucher sur une terrine de chèvre frais ou une épaule d’agneau à la grecque. Le Bandol Château La Rouvière blanc 2014 (médaille d’argent Concours Général Agricole 2015), est un vin tout en rondeur et persistance en bouche, ample, souple et sec à la fois, d’un bel équilibre, très élégant. Le Bandol Château La Rouvière rosé, avec des nuances de pêche, est également un joli vin, associant richesse et souplesse, de bouche fruitée.



Domaine La CHRÉTIENNE

Domaine La CHRÉTIENNE 

(BANDOL)
Thierry Simon
713, chemin de la Barbarie
83270 Saint-Cyr-sur-Mer
Téléphone :06 11 54 88 62
Télécopie : 04 94 26 18 77
Email : simon@lachretienne.fr
Site : www.lachretienne.fr

“Le domaine est une exploitation de 10 ha qui produit des vins de France et des Bandol, rouges,blancs, et rosés, précise Thierry Simon. Depuis le premier jour, ma philosophie demeure intacte : la rigueur à la vigne et à la terre, l’authenticité, la convivialité et le partage de ma passion avec les clients. Mes vins sont issus exclusivement de raisins produits sur l’exploitation et mis enbouteilles à la propriété. Les raisins sont vendangés et triés manuellement sur la vigne, ils ne sont pas égrappés. Toutes ces attentions quotidiennes n’ont qu’un but : l’expression du terroir.”
Beau Bandol rouge La Lecque 2012, 90% Mourvèdre et 10% Carignan, élevé 18 mois en cuves tronc conique et demi-muids, d’unecouleur grenat pourpre, très riche en arômes (cannelle, cuir, griotte), puissant, savoureux, riche en charpente, de belle garde. Le Bandolrosé cuvée Embruns 2014 (60% Grenache, 20% Mourvèdre, 10% Cinsault, 10% Carignan), aux senteurs caractéristiques de pêche et defruits secs, allie rondeur et fraîcheur aromatique, complexe et savoureux.
Très joli Bandol blanc 2013, au nez de petits fruits et de fumé, très équilibré, un vin alliant puissance et élégance. Goûtez l’IGP L’Indomptable rouge, Carignan majoritaire avec 10% de Grenache, élevage 6 mois en demi-muids, vin ni collé, ni filtré, au nez intense avec des notes de réglisse et de pruneaux à l’eau-de-vie.

Domaine LAFRAN-VEYROLLES

Domaine LAFRAN-VEYROLLES 

(BANDOL)
Scea Férec-Jouve
2 115, route de L’Argile
83740 La Cadière-d’Azur
Téléphone :04 94 90 13 37 et 04 94 98 72 59
Télécopie : 04 94 90 11 18
Email : lafranveyrolles@vinsdusiecle.com
Site : www.vinsdusiecle.com/lafranveyrolles

Cette propriétaire charmante dirige son petit domaine (10 ha) sur sol argilo-calcaire, créé par desdépôts santoniens d’origine marine, qui conviennent parfaitement aux cépages Cinsault,GrenacheClairette et Mourvèdre. Aucun désherbage chimique. Pendant les périodes de grande sécheresse, ce sol conserve grâce à l’argile, l’humidité qui n’existe plus ailleurs et qui le sauve. La taille est faite en gobelet traditionnel. Les fumures sont naturelles pour préserver la qualité et sont pratiquées en alternance tous les deux ans. Le désherbage est mécanique. Aucun produit chimique n’est utilisé. La vendange verte est rigoureuse pour ne laisser qu’un minimum de grappes. L’écimage est opéré tardivement et réduit au minimum pour laisser toute la nourriture et le confort aux grappes de raisin. Seuls, du soufre et du cuivre fortifient les souches. La vendange se fait à la main et est recueillie en petits bacs pour éviter tout écrasement et toute oxydation.
Pour Claude-Marie Jouve-Férec, “un seul qualificatif me vient en tête, “formidable”, dans les 3 couleurs, grâce à une vendange saine. Les rouges 2015 seront dans la lignée des 2011, 2013 et 2014. Ventes en 2016 : les 2012 et 2013 en rouges, les rosés et blancs 2015.”
Claude-Marie Jouve-Férec a créé un hangar pour avoir plus de place et continue les investissements. Son caviste envisage une cuvéeLouis Ferec 2015 en hommage à son père.
Superbe Bandol rouge cuvée Spéciale 2013, puissant et charpenté, de belle teinte grenat, alliant couleur et matière, au nez à dominante de fruits et d’humus, de fort belle évolution. Savoureux 2012, issu d’une vendange non égrappée (95% Mourvèdre et 5% Grenache), foulée souplement, avant d’être mis en cuves de fermentation 4 à 7 semaines, sous contrôle de température, puis élevé en foudres dechêne durant 18 à 24 mois, de robe pourpre intense, avec ces notes de fruits mûrs (cerise noire, myrtille), d’épices et de réglisse, auxtanins denses et souples, très bien équilibré en bouche, de très bonne garde. Le Bandol rouge 2013, parfumé (cassis, épices), puissant et persistant, aux tanins harmonieux, est d’une jolie finale.
Remarquable Bandol rosé, marqué par ses 65% Mourvèdre (et 20% Grenache, 15% Cinsault), fidèle à lui-même, de teinte légèrement saumonnée, au nez complexe, riche et rond à la fois, épicé, avec des nuances de fruits et de fleurs, mêlant structure et finesse, persistance aromatique et longueur en bouche.
Beau Bandol blanc 2014, avec des senteurs d’agrumes, qui allie charpente et nervosité à la fois, où l’on retrouve en bouche des nuances de citron et d’abricot sec avec des nuances poivrées en finale, à prévoir, pour exemples sur un caviar d’aubergines ou un foie de veau à l’anglaise.

Domaine de L'OLIVETTE

Domaine de L’OLIVETTE 

(BANDOL)
Jean-Luc Dumoutier
Chemin de L’Olivette
83330 Le Castellet
Téléphone :04 94 98 58 85
Télécopie : 04 94 32 68 43
Email : contact@domaine-olivette.com
Site : www.domaine-olivette.com

Domaine de 55 ha dans la même famille depuis le XVIIIe siècle. Ce propriétaire s’attache à laisser s’exprimer le terroir selon les millésimes et pratique des vendanges manuelles. “Au fil des années, notre famille a bien sû préserver la typicité de ses vins. Le rendement est maintenu trèsfaible : 36 hl/ha. En parallèle, elle a aussi sû faire évoluer son équipement pour créer des expressions de plus en plus belles de son terroir. Une installation de contrôle des températurescôtoie des foudres de chêne; une informatisation des données du cycle de production vient relayer le savoir-faire et la maîtrise humaine.”
Très beau Bandol rouge cuvée Spéciale 2010, alliant concentration aromatique, rondeur destanins et persistance en bouche, avec ces notes de prune, de fraise et de fumé, un grand vintypé, puissant, de belle intensité. Le Bandol Tradition 2011 (MourvèdreGrenache et Carignan), de caractère viffrais et fleuri, finement bouqueté, d’une jolie finale, est une nouvelle fois très charmeur, très agréable.
Le Bandol cuvée Spéciale blanc 2014 (Clairette et Rolle, éraflage total, suivi d’une macération pelliculaire à froid), de robe limpide et brillante, qui sent les fruits frais et les épices, suave et gras, est à la fois distingué et ample. Le Bandol rosé (Grenache et Mourvèdre), tout en bouche, est un joli vin où la suavité vient épauler une finale aromatique dominée par des nuances d’agrumes frais.

Château PRADEAUXBANDOL Château PRADEAUX

Château PRADEAUX 

(BANDOL)
Les Héritiers du Comte Portalis
676, chemin des Pradeaux
83270 Saint-Cyr-sur-Mer
Téléphone :04 94 32 10 21
Télécopie : 04 94 32 16 02
Email : etienne@chateaupradeaux.com
Site : www.chateau-pradeaux.com

Le château est entré dans la famille Portalis en 1752, et compte 25 ha dont 20 plantés en vigne. Depuis 1983, c’est Cyrille Portalis qui a pris la relève de sa tante Arlette, et qui assure la vinification et la culture.
Etienne Portalis nous présente cette année son rouge 2011, “un grand millésime, plus fin, comparable aumillésime 1983. Il est très frais, facile à boire, floral, sur la violette, d’une belle couleur lumineuse, rubissoutenu.
Le rosé 2015 est un beau millésime, un vin de gastronomie avec beaucoup de matière, une belle acidité, bien équilibré. Il nous réserve une belle complexité aromatique, sur le pamplemousse, la pêche blanche et lafraise.”
Superbe Bandol rouge 2010, Mourvèdre majoritaire avec 10% de Grenache et issus de vignes de 35 ans en moyenne, vendanges manuelles, rendements de 20 hl/ha, vinification traditionnelle et vieillissement en foudre de chêne durant 44 mois pour un assouplissement des tanins du Mourvèdre et de sa rafle… Un grand vin au nez de fruits surmûris (framboisecassis) et d’humus, de bouche intense et dominé par le pruneau confit et le cuir, très équilibré, tout en persistance, très racé, de garde.
Le Bandol rouge Le Lys 2011, élevé en foudres de chêne 50 mois (il n’y a pas d’utilisation de bois neuf ni debarriques afin de garder les caractéristiques du millésime), est de couleur intense, au nez puissant et subtil à la fois, aux notes de petits fruits mûrs (cassis, griotte) et de truffe, aux tanins riches et bien fondus, d’excellente évolution.
Beau Bandol rosé 2014, à la fois souple et friand, avec cette touche épicée persistante, un très joli vin, de belle teinte, parfait sur des rougets grillés aux poivrons ou des brochettes de poissons et de gambas.

Domaine de TERREBRUNE

Domaine de TERREBRUNE 

(BANDOL)
M. Delille

83190 Ollioules
Téléphone :04 94 74 01 30
Télécopie : 04 94 88 47 51
Email : domaine@terrebrune.fr
Site : www.terrebrune.fr

Le domaine (30 ha) étale son vignoble en res- tanques (ou terrasses) sur les contreforts du massif calcaire du Gros Cerveau. Créé par Georges Delille en 1963, la propriété est un site enchanteur avec une petite bastide au milieu de quelques vignes abandonnées, d’oliviers séculaires et de fleurs cultivées. Terrassements, restauration des murs en pierres (ou restanques), repos des terres puis plantation, il fallut attendre plus de 10 ans pour reconstituer un vignoble. La cave fut construite en 1975, suivant les meilleurs principes œnologiques en respectant la noblesse du raisin et du vin, pour permettre la vinification par gravité et l’élevage des vins dans les meilleures conditions. En 1980, c’est la commercialisation des premières bouteilles. C’est également l’année où son fils Reynald intégra le domaine après ses études d’œnologie. Le domaine s’est enrichi d’un label « Vin issu de l’Agriculture Biologique » certifiée par Qualité France.
Voilà un superbe Bandol rouge Terroir du Trias 2009 (Mourvèdre 85%, Grenache 10% et Cinsault 5%, 25 ans de moyenne d’âge desvignes, égrappage total, cuvaison 15 à 21 jours en cuve fermée, macération par remontages, élevage en foudre de chêne de 50 à 60 hl pendant 18 mois), riche en couleur, classique et concentré, alliant finesse et structure, de bouche pleine, de belle matière, aux taninsfermes, au nez dominé par la griotte et les sous-bois, de garde, bien sûr. Beau 2007, avec ces notes très caractéristiques et persistantes de fumé et d’épices, aux tanins puissants mais très fins, harmonieux, très équilibrés.
Le Bandol rosé 2014, 60% Mourvèdre, 20% Grenache et 20% Cinsault, de robe brillante rose clair, allie fraîcheur et charpente, tout en bouche, avec des arômes subtils et persistants, un vin tout en nuances comme ce Bandol blanc, 50% Clairette, 20% Ugni Blanc, 20% Bourboulenc, 5% Rolle et 5% Marsanne, qui possède une originalité certaine, l’un des meilleurs de l’appellation, très distingué.

Domaine de TOASC

Domaine de TOASC 

(BELLET)
Bernard et Jacqueline Nicoletti
213, chemin de Crémat
06200 Nice
Téléphone :04 92 15 14 14
Télécopie : 04 92 15 14 00
Email : contact@domainedetoasc.com
Site : www.vinsdusiecle.com/domainedetoasc
Site : www.domainedetoasc.com

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Propriété de 12 ha, dont 6,5 ha de vignes et 2 ha d’oliviers. Ici, le vent de terre, de mer et la tramontane maintiennent l’état sanitaire des vignes et permettent une culture raisonnée. Sur les pentes où le dénivelé atteint 180 m, le travail est souvent pratiqué manuellement et rythmé par une taille courte, un effeuillage et des vendanges vertes limitant le rendement à 35 hl/ha. Les sols issus des alluvions du Var du quaternaire sont constitués du “poudingue”, agglomérat d’argilesable et galets roulés, riche en éléments minéraux. Depuis 2012, les Vins sont agréés Ecocert en culture biologique.
Superbe Bellet rouge 2013, 60% Folle noire, 30% Grenache et 10% Braquet, élevé 12 mois enbarriques, dense, aux tanins souples, au nez intense (notes de pruneau et de mûre), de bouche soyeuse mais puissante, idéal sur un tajine de bœuf aux pois chiches ou un sauté d’agneau.
Savoureux Bellet blanc cuvée du Père 2014, pur Rolle, vinifié en barriques avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, où s’entremêlent des notes d’amande, de fruits mûrs (poire, mangue) et de bruyère.
Le Bellet blanc 2015, Rolle très majoritaire avec un soupçon de Chardonnay (5%), aux notes de noisette, et d’agrumes, est d’un bel équilibre entre la fraîcheur, la rondeur et le fruité, un vin tout en nuances, comme le Bellet rosé 2015, légèrement épicé, mêlant nervosité et suavité, persistance aromatique et longueur en bouche, aux connotations florales délicates (rose, narcisse), très séduisant.

Château de FONTCREUSECASSIS Château de FONTCREUSE

Château de FONTCREUSE 

(CASSIS)
Jean-François Brando
Route Pierre-Imbert
13260 Cassis
Téléphone :04 42 01 71 09
Télécopie : 04 42 01 32 64
Email : fontcreuse@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaudefontcreuse
Site : www.fontcreuse.com

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Une élégante bâtisse dont la construction a été achevée en 1700. En ce début du XVIIIe siècle, la demeure bénéficiait de l’eau courante ce qui était fort rare à l’époque. L’eau provenait de sources souterraines qui alimentaient une galerie creusée sous la colline qui fournissait en eau le Domaine et ses dépendances ce qui a donné son nom au Château. Le Domaine s’étend sur 28 ha sur des terrains argileux, calcaires, caillouteux du crétacé exposés nord-est nord-ouest. La culture de lavigne est traditionnelle : travail du sol, ébourgeonnage au printemps et vendanges en vert en juillet afin de maîtriser les rendements qui dépassent très rarement les les 45 hl/ha pour les blancs et les Rosés. Vendanges manuelles. La production annuelle est de 100 000 blancs, 60 000 Rosés et 25 000 rouges.
“Chez Fontcreuse, nous dit Jean-François Brando, nos clients aiment et veulent retrouver d’année en année les mêmes qualités gustatives, aussi, nos Vins sont égaux d’une cuvée sur l’autre et se ressemblent.
Le millésime 2014 : très structuré, vient de se terminer, nous aborderons dès 2016 les millésimes 2015 pour les blancs, composés de 60% de Marsanne, 15% de Clairette, 25% d’Ugni Blanc. Ce sont des Vins subtils, denses avec une touche d’acidité alliée à une rondeur agréable où s’entremêlent des notes de fruits mûrs, tout en harmonie.
Pour les Cassis Rosés, composés de 75% Grenache et 25% de Cinsault. Les 2015 sont des Vins clairs, fruités et d’une grande finesseoù se mêlent la rose et les fruits blancs. Les rouges 2013, viennent d’être mis en bouteilles, la Syrah y est majoritaire, 75% accompagnée de 25% de Caladoc au goût de cerise, framboisefruits intenses..”
Fidèle à lui-même, ce formidable Cassis rosé, avec ce nez de rose et de garrigue, délicat, franc, développant en bouche des arômespuissants de fruits frais, une touche d’amande, un vin ample et fruité, est d’une grande élégance, particulièrement abordable pour un tel niveau, et dont la bouteille est tout aussi élégante.
Le Cassis blanc 2014 n’a rien à lui envier, très typé également, un vin associe nervosité et grasnez envoûtant et persistant, un vinsuaveharmonieux, aux notes de fruits blancs, d’une grande richesse aromatique, parfait sur un filet de barbue à la tomate ou un émincé de courgettes aux rougets, pour exemples. Le Cassis rouge 2013, aux nuances discrètes de sous-bois et de mûre, mêle charpente et rondeur, un vin puissant, épicé comme il le faut, de très bonne évolution.

Domaine de FONTLADE

Domaine de FONTLADE 

(COTEAUX VAROIS)
Scea Baronne Philippe de Montrémy – Véronique Goupy
Route de Cabasse
83170 Brignoles
Téléphone :04 94 59 24 34
Télécopie : 04 94 72 02 88
Email : fontlade@orange.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/chateau-de-fontlade
Site : www.chateau-de-fontlade.com

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. “Rigueur et passion, pourrait être notre devise, précise-t-on ici.  Rigueur dans nos méthodes de culture et d’élaboration de nos Vins, passion pour notre métier et notre terroir.
Le vignoble de 40 ha, propriété de la baronne Philippe de Montrémy depuis plus d’un demi-siècle, s’étend sur des coteaux calcaires. Les étés chauds et secs de ces dernières années, nous ont permis d’élaborer des Vins puissants, aromatiques et élégants. Des rouges chaleureux, des rosés aux arômes de fruits rouges séduisants, des blancs floraux et frais.”
On est bien au sommet avec ce Coteaux-Varois-en-Provence rouge cuvée de l’Hermite Maunier Vieilles Vignes 2011 (60% Syrah, 40% Grenache), élevé 8 mois en fûts de chêne, au nez dense avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, riche en couleur, classique et concentré, alliant finesse et structure, ample en bouche, de garde, un vin qui s’accorde avec des mets épicés comme, pour exemples, un coquelet rôti au thym aux petits pois et artichauts ou un porc à la sauge. Pour ce vin, “les raisins sont cueillis en légère surmaturité à température ambiante, et sont ensuite mis en cuves pour une longue macération (une vingtaine de jours). Egrappés, pressés et vinifiés en cuves. Après la fermentation malolactique, le vin est transféré dans desbarriques de chêne français de deux ou trois Vins pendant 18 mois, avant d’être assemblés en cuves. L’élevage en barriques de bois recyclées permet une micro-oxygénation qui, dans de grands millésimes, permet d’obtenir des tanins fondus et élégants.”
Le Coteaux-Varois cuvée Saint-Qvinis rosé 2014, Cinsault et Grenache, tout en finesse, de bouche fine, aux arômes de fruits frais et de rose, d’une longue finale parfumée, idéal sur unpoisson au four ou un thon basquaise. Excellent Côtes-de-Provence Aurélia Prima blanc 2013,frais et suave à la fois, un très joli vin qui dégage de subtils arômes d’amande et de poire, tout en harmonie, ample, d’une finale persistante.

Domaine du LOOU

Domaine du LOOU 

(COTEAUX VAROIS)
Scea Di Placido
Chemin du Loou
83136 La Roquebrussanne
Téléphone :04 94 86 94 97
Télécopie : 04 94 86 80 11
Email : domaine-du-loou@wanadoo.fr
Site : www.domaineduloou.com/

Longtemps propriété du clergé de l’Abbaye de Saint-Victor à Marseille, le Domaine du Loou, labour en provençal, appartient à la famille Di Placido depuis 1956. À partir du millésime 2010, tous les vins sont en culture biologique.
Beau Coteaux-Varois-en-Provence rouge cuvée Clémence 2014 (70% Syrah, 20% Cabernet-Sauvignon, 10% Grenache), aux nuances de fruits rouges mûrs (cassis, cerise noire) et de sous-bois, coloré et structuré, subtilement épicé.
Le Coteaux-Varois-en-Provence rouge cuvé́e Vieilles Vignes 2012, 35 hl/ha, sol argilo-calcaire, exposition sud-sud-est pour le Mourvèdre (80%, Vignes de 50 ans), sol graveleux pour leGrenache (20%, Vignes de 30 ans), de belle robe grenat, riche et structuré, au nez persistant où dominent des notes de cassis et de griotte, de bouche charnue.
Le Coteaux-Varois-en-Provence cuvée Esprit de Blanc (80% Rolle et 20% Sémillon), macérationpelliculaire à froid, où s’entremêlent des notes d’amande, de fruits blancs et de bruyère, est un vin suave et sec à la fois, vraiment séduisant.
Le Coteaux-Varois-en-Provence rosé cuvée Rosée de Printemps (très jolie bouteille, aux “épaules larges et carrées”), provenant à 50% du Grenache planté dans des sols de gravette, 40% de Syrah et 10% de Cinsault dans des sols chauds, mêle nervosité et suavité, aux senteurs de pêche et de rose.

Château TRIANS

Château TRIANS 

(COTEAUX VAROIS)
Jean-Louis Masurel
Chemin des Rudelles
83136 Néoules
Téléphone :04 94 04 08 22 et 01 42 96 01 96
Télécopie : 04 94 04 84 39 et 01 42 15 16 70
Email : trians@wanadoo.fr
Site : www.trians.com

Le Château Trians est assis sur le plateau de la Provence calcaire, qui permet des vendanges tardives, conférant au vin un caractère indéniable. Le plateau argilo-calcaire très caillouteux du secondaire permet une excellente régulation de l’humidité et de la chaleur du sol. Culture biologique, contrôle Ecocert. “Depuis 2007, me précise-t-on, nous avons fait évoluer nos méthodes culturales en passant de l’agriculture raisonnée à la culture biologique.”
Toujours une référence avec ce Coteaux-Varois-en-Provence cuvée T de Trians rouge, 2012, Cabernet-Sauvignon, Syrah et Grenache, élevage durant 24 mois en foudres de chêne, fleurant bon les fruits mûrs et la réglisse, mêlantfinesse et structure, de bouche soyeuse et puissante à la fois, parfait aussi bien sur un agneau aux pommes de terre nouvelles qu’avec une omelette aux truffes.
Excellent Coteaux-Varois-en-Provence rouge 2012, Grenache et Syrah, aux tanins mûrs, à la fois riche et souple, qui développe un nezpuissant dominé par la cannelle et la cerise noire, bien en bouche. Il y aussi ce Saint-Clément rouge 2009, Cabernet-Sauvignon etSyrah, de robe grenat, délivrant des arômes d’épices et de fruits cuits, puissant, riche et volumineux.
Le Coteaux-Varois-en-Provence blanc 2014, 80% Rolle et 20% Sémillon, est le meilleur de son appellation, avec des notes aromatiquesde pêche et de lis, long et équilibrévif et gras à la fois, vraiment savoureux, très typé.
Remarquable Coteaux-Varois-en-Provence rosé 2014, 60% Grenache, 30% Cinsault et 10% Syrah, tout en subtilité, friand et souple, très réussi, où s’entremêlent des notes persistantes de fruits mûrs et de fleurs.

Château de BEAUPRÉ

Château de BEAUPRÉ 

(COTEAUX-D’AIX)
Marie-Jeanne, Christian et Phanette Double
D7
13760 Saint-Cannat
Téléphone :04 42 57 33 59
Télécopie : 04 42 57 27 90
Email : contact@beaupre.fr
Site : www.beaupre.fr

Propriété de la famille Double depuis 1855, le Château est conduit aujourd’hui en Agriculture Biologique sous la houlette de Phanette Double, 5e génération à la tête du domaine. Les vinssont agréés Bio depuis 2013.
Cela donne ce Coteaux-d’Aix-en-Provence blanc 2014, 50% Rolle, 25% Sauvignon, 20%Sémillon et 5% Clairette, aux accents de citron et d’agrumes, un vin de bouche puissante et persistante, de belle robeferme et suave, d’une jolie finale, tout en séduction. Le Coteaux-d’Aix-en-Provence Collection du Château rosé 2014, 90% Grenache, 5% Syrah et 5% Cabernet-Sauvignon, au nez de rose, est délicat, franc, développant au palais des arômes puissants de fruits frais, avec une touche épicée, à déboucher sur des brochettes de pointe d’asperges grillées ou des calamars farcis.
Savoureux Coteaux-d’Aix-en-Provence rouge 2012, 50% Cabernet-Sauvignon et 50% Syrah, de bouche pleine et riche, de belle robegrenat, au nez de cerise confite et d’humus, associant puissance et souplesse.

Domaine CAMAÏSSETTE

Domaine CAMAÏSSETTE 

(COTEAUX-D’AIX)
Michelle Nasles
Route de Pélissanne
13510 Éguilles
Téléphone :04 42 92 57 55
Télécopie : 04 42 28 21 26
Email : michelle.nasles@wanadoo.fr
Site : www.camaissette.fr

Un vignoble familial de 40 ha depuis 1901, dont 23 ha de vignes et 4 ha d’oliviers. La plus grande partie du vignoble est plantée sur un plateau argilo-calcaire en sol caillouteux. La production, dans les trois couleurs, se répartit en deux gammes bio. La gamme Domaine est constituée de vins dont les caractéristiques principales sont la fraîcheur et le fruit, des vins prêts à boire. La gamme Amadeus produit des vins élevés en fûts de chêne, complexes, de garde. Tous les vins sont élaborés depuis plusieurs années par Michelle Nasles, aidée de son mari Jacques et de son fils œnologue, Olivier.
Superbe Coteaux-d’Aix-en-Provence rouge cuvée Amadeus 2009, marqué par sa Syrahmajoritaire, à laquelle s’ajoutent les Cabernet-Sauvignon et Grenache, chaque cépage récolté séparément à maturité optimale, assemblage avant un élevage de 18 mois en tonneaux dont 50% de neufs et le reste d’un vin…, le tout donnant ce vin dense et complexe, marqué par des notes d’épices à dominante de fruits rouges mûrs et de violette, un vin intense, de bouche pleine, de très bonne évolution, à prévoir sur une cuisine riche comme des perdreaux sauce catalane ou un ragoût de mouton.
Le Côtes-de-Provence rouge 2012 dégage un bouquet complexe avec ces notes bien caractéristiques de prune et de cannelle, un vin de couleur profonde. Le Coteaux-d’Aix-en-Provence blanc 2015, de jolie teinte, est très parfumé avec des senteurs de pêche et de bruyère, ample et rond. Joli JN’S by Camaïssette rosé 2015, séduisant, avec des nuances de pêche, de garrigue et d’agrumes frais.

Château des BERTRANDSCÔTES DE PROVENCE Château des BERTRANDS

Château des BERTRANDS 

(CÔTES DE PROVENCE)

Route de la Garde Freinet
84340 Le Cannet-des-Maures
Téléphone :04 94 99 79 00
Télécopie : 04 94 99 79 09
Email : lacave@chateaudesbertrands.com
Site : www.chateaudesbertrands.com

“Ancien relais de chasse de Colbert, précise-t-on, le Château des Bertrands est un domaine de 200 ha situé au cœur de la zone protégée Natura 2000, réserve naturelle de la tortue Hermann, au pied de la chaîne des Maures. Le vignoble, entièrement conçu à partir de 1964, représente 84 ha de vignes dont 20 ha plantés en 2012. Le Château est un de ces petits bijoux provençaux proche du littoral que les Vignobles de Berne, propriétaires depuis 2010, s’attachent à restructurer pour en dessiner un haut lieu de la viticulture varoise. Le sol est caractéristique d’une géologie formée par le massif des Maures, sol caillouteux formé de grès rose et de terres sablonneuses. La forte porosité en certains endroits permet de limiter les écarts de températureentre le jour et la nuit améliorant ainsi les conditions de maturation des raisins. Des sols qui permettent d’obtenir une belle minéralité sur les vins produits.”
On y goûte ce Château des Bertrands Grande Récolte rouge 2014, issu des GrenacheSyrah, Cabernet-Sauvignon, d’une belle couleur pourpre, très riche en arômes (mûre, griotte, fumé),typé, ample, savoureux, riche en charpente, aux tanins fermes et fins à la fois. Joli rosé 2015,Cinsault 80%, Grenache 20%, de robe pâle et de bouche franche, avec des notes de pamplemousse et de rose, tout en nuances comme le blanc Grande Récolte 2014, Rolle et Ugni Blanc, avec cette fraîcheur florale doublée de nuances fruitées, de jolie robe brillante, un vin délicat et parfumé. Le lieu est également un centre équestre.

CHIC

CHIC 

(CÔTES DE PROVENCE)
Régis Chevalier

33370 Fargues-Saint-Hilaire
Téléphone :05 56 21 11 11
Email : contact@regis-chevalier.com
Site : www.regis-chevalier.com

Dynamique et passionné, Régis Chevalier, qui élève l’un des meilleurs vins de Bordeaux Supérieur, raconte : “en 2010, je lance “Chic”, un rosé exclusivement vendu en bouteilles de 1,5l, qui rencontre rapidement un vif succès, tant pour sa qualité que pour son design. Il porte désormais le label AOP Provence.” Issu des GrenacheCinsault, Tibourin, le 2015 a des senteurs d’agrumes, une robe pâle très brillante, des nuances de pêche jaune et de garrigue au palais, une bouche fraîche et vive.

Domaine du DRAGON

Domaine du DRAGON 

(CÔTES DE PROVENCE)
Thibaud Lienard
990, avenue Frédéric Henri Manhes
13510 Draguignan
Téléphone :04 98 10 23 00
Télécopie : 04 9810 23 01
Email : domaine.dragon@wanadoo.fr
Site : www.domainedudragon.com

Domaine de 60 ha, 24 ha de vignes plantées en terrasses, terrain à dominante argilo-calcaire. Le domaine est un site de peuplement très ancien : des fouilles archéologiques ont découvert des poteries, des crânes humains et tout une série d’objets qui sont aujourd’hui exposés au musée de Draguignan.
Beau Côtes-de-Provence cuvée Les Res- tanques blanc 2014, 100% Rolle, au nez subtil (narcisse, poire), tout en rondeur et persistant en bouche, mais avec une note de fraîcheur caractéristique et séduisante.
Le Côtes-de-Provence rouge cuvée Perle Noire 2011, aux senteurs de cassis et de garrigue, de bouche charnue, chaleureuse et parfumée (fruits rouges surmûris, cuir, épices), associe structure et distinction. Le Côtes- de-Provence Grande Cuvée rosé 2014, friandet légèrement épicé, de bouche persistante, de belle robe saumonée, très élégant, est tout en bouche, l’un des meilleurs dégustés cette année.
On goûte encore ce Côtes-de-Provence blanc cuvée Castrum 2012, marqué par son Rolle, un vin de belle robeferme et suave au palais, très persistant, tout en harmonie, d’une jolie finesse, tout en distinction et ce Côtes-de-Provence rosé cuvée Prestige 2014, 90%Grenache et 10% Syrah, au nez de petits fruits secs (abricot), tout en fraîcheur, charmeur.
Le Côtes-de-Provence rouge Hautes vignes 2012, 40% Grenache, 38% Syrah, 22% Mourvèdre, élevé en cuves pendant 12 mois, classique, est plus souple que le Côtes-de-Provence rouge Saint-Michel 2009, Syrah 43%, Cabernet-Sauvignon 48%, Grenache 9%, élevé 13 mois en barriques bourguignonnes, qui parvient à maturité aujourd’hui, de robe grenat à reflets noirs, aux notes de griotte confite et de sous-bois, un vin bien corsé. Le domaine, avec sa ferme et sa Bastide entièrement rénovées, offre des possibilités d’accueil pour une quarantaine de visiteurs répartis en 3 entités séparées : la Bastide, Saint- Michel, les Grenaches and la Bergerie.

Château La FONT du BROC

Château La FONT du BROC 

(CÔTES DE PROVENCE)
Sylvain Mass – Maître de chai : Eric Saignes

83460 Les-Arcs-sur-Argens
Téléphone :04 94 47 48 20
Télécopie : 04 94 47 50 46
Email : caveau@chateau-fontdubroc.com
Site : www.chateau-fontdubroc.com

Ce Château est né de la rencontre en 1994, de Sylvain Massa et d’un coin oublié de Provence, un domaine surgit de terre à l’aube du XXIe siècle. La cave cistercienne, située à 20m de profondeur, a été créée en 1998. Le domaine exploite également une oliveraie, et Sylvain Massa s’adonne à son autre passion : l’élevage de chevaux lusitaniens de sport, racés et majestueux, qui ajoutent une touche sauvage à l’atmosphère élégante du Château.
Remarquable Côtes-de-Provence rouge Réserve 1010 (40% Syrah, 30% Mourvèdre et 30% Cabernet-Sauvignon), vendange triée et intégralement égrappée, placée en demi-muids après foulage, élevage de 10 à 18 mois en fûts de chêne, un vin de robe grenat noir, au nez de violette, de musc et de mûre, gras, avec des notes de poivre en bouche, bien charnu, d’excellente évolution.
Le Côtes-de-Provence rouge 2011, Syrah, Cabernet-Sauvignon et Mourvèdre, de belle couleurrubis, riche et velouté, au nez dominé par les épices et les petits fruits rouges à noyau, tout en bouche. Excellent Côtes-de-Provence blanc 2014, Rolle, avec cette fraîcheur florale doublée de nuances fruitées, de robe brillante, un vin délicat et parfumé, charmeur comme le Côtes-de-Provence rosé 2014, GrenacheSyrahMourvèdre et Cinsault, de teinte pastel, très distingué, de bouche délicate, complexe et persistante, où dominent la pêche et le coing, à déboucher sur un tajine de daurade au fenouil ou une rouille de seiches.

Domaine du JAS D'ESCLANSCÔTES DE PROVENCE Domaine du JAS D'ESCLANS

Domaine du JAS D’ESCLANS 

(CÔTES DE PROVENCE)
Matthieu et Gwenaëlle De Wulf
Route de Callas
83920 La Motte
Téléphone :04 98 10 29 29
Télécopie : 04 98 10 29 28
Email : contact@jasdesclans.fr
Site : www.jasdesclans.fr

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Le domaine (CruClassé depuis 1955), mentionné dans les archives au XIIIe siècle, figure sur les cartes de Cassini de 1740. Le mot jas est synonyme de mas et de bergerie. Le domaine était une bergerie de transhumance dont il reste des bâtiments. Le vignoble de 55 ha est protégé par les collines environnantes et bénéficie d’une exposition Est-Sud-Est très favorable. Les vignes profitent de l’influence maritime, et sont cultivées en Agriculture Biologique depuis toujours.
En 2015, nous raconte Matthieu de Wulf, nous avons eu la chance d’avoir un hiver très pluvieux qui a bien aidé à reconstituer les réserves hydriques des sols, le printemps a été sec et l’été très sec, pas unegoutte de pluie trois mois avant les vendanges !
Le millésime est très beau, l’état sanitaire parfait, un jus très concentré, on ne pensait pas faire de grands rouges alors qu’ils sont magnifiques, ce qui est parfait car nous produisons 40% de rouges (ce qui n’est pas si courant en Provence), 10 % de moins en volume mais la qualité est là ! Les blancs et lesrosés ont conservé beaucoup de fraîcheur avec des arômes très présents.
Nous préférons que le vin se fasse tranquillement nous sommes partisans de laisser faire la nature. Le taux d’alcool est similaire à 2014, entre 13 et 13,5°. Nous avons la chance d’avoir pas mal de Cinsault, donc, dans les assemblages, cela apporte de la fraîcheur et de l’équilibre. Malgré ces chaleurs incroyables, les blancs et les rosés ont conservé une bonne fraîcheur.
Au Jas d’Esclans, la culture Biologique est installée depuis toujours, et depuis que nous sommes arrivés nous l’avons fait labéliser, cela fait maintenant 20 ans, puis nous avons entamé la démarche Bio auChâteau de Vaucouleurs en 2010 dès que nous avons acheté la propriété.
Mon chef de culture est là depuis plus de 40 ans et connaît chaque pied de vigne, il est né avec cela et pour lui c’est une évidence. J’avoue que je n’étais pas forcément convaincu du Bio quand j’ai acheté le domaine, je n’étais pas issu de cette filière et j’étais un peu sceptique mais je me suis vite rendu compte que c’était, dans notre région en tous cas, la meilleure façon de cultiver la vigne. Bien sûr c’est plus difficile à mener, il faut être très vigilant, être présent dans les vignes en permanence. Nous avons droit au cuivre et au souffre dans les traitements curatifs, nous ne faisons que de la protection. Grâce aux excellentes conditions climatiques cette année, nous n’avons fait que trois traitements au lieu des cinq habituels.
Nous continuons notre programme de replantation au Château de Vaucouleurs.
Jas d’Esclans se caractérise par la puissance aromatique de ses Vins alors que Vaucouleurs est plus sur la finesse, c’est lié aux deuxterroirs totalement différents.
Les couleurs sont un peu plus soutenues pour le 2015, ce qui compte le plus pour moi c’est le goût et pas la couleur : beaucoup de gens croient, malheureusement, que plus le rosé est pâle meilleur il est, alors que c’est totalement faux…”
Formidable Côtes-de-Provence rosé cuvée du Loup 2015, issu de saignée, toujours au sommet de son appellation grâce à une fraîcheur d’une grande élégance, couplée à une persistance d’arômes exceptionnelle (rose, agrumes, lis…), un grand vin, ample, séducteur, très fin, très persisatnt.
Le Côtes-de-Provence blanc cuvée du Loup 2012 (Vin biologique Cru Classé), issu des Clairette et Rolle, une cuvée élevée enbarriques, de teinte jaune paille, avec des arômes d’agrumes, un vin fin et puissant à la fois, de belle robe jaune pâle, aux nuances de noix fraîche en finale. Le blanc est remarquable par sa finesse aromatique (fleurs blanches et raisin frais), bien sec, vivace et très plaisant.
Le Côtes-de-Provence rouge cuvée Coup de Foudre 2011 (Vin issu de raisins de l’agriculture biologique), de couleur pourpre, fleurant bon les fruits mûrs et la réglisse, mêle finesse et structure, un beau vin de bouche soyeuse et puissante à la fois, d’une grande complexité aromatique (griotte, humus…) en finale. Le Côtes-de-Provence rouge cuvée du Loup 2012, 75% Syrah et 25% Cabernet, élevé en barriques, est intense, de belle structure, avec des notes de mûre, de poivre et d’humus, aux tanins équilibrés, de bouche complexe et persistante, de garde.
Il y a aussi le Côtes-de-Provence rouge cuvée Jas d’Esclans 2013, 50% Grenache, 25% Cabernet et 25% Syrah, intense en couleur comme en arômes, qui fleure bon les fruits mûrs et les épices, aux tanins bien fermes et soyeux à la fois, à prévoir, par exemple, sur un Agneau aux courgettes ou une salade de pommes de terre aux truffes.
Le Côtes-de-Provence rosé cuvée Jas d’Esclans 2015, 50% Grenache, 40% Cinsault et 10% Syrah, est de belle teinte, tout en bouche,fruitée, aux notes de framboise et de rose, à déguster sur des sardines grillées ou un poulet au gingembre.
Dans la lignée, le Côtes-de-Provence rosé Cœur de Loup 2015, 80% Grenache et 20% Syrah, au fruité délicat, avec des nuances depêche et de petits fruits secs, est un vin très agréable, sec et suave à la fois, qui associe la fraîcheur à la rondeur.

Château MAÏME

Château MAÏME 

(CÔTES DE PROVENCE)
Famille Sibran-Garcia
Route Nationale 7
83460 Les Arcs-sur-Argens
Téléphone :04 94 47 41 66
Télécopie : 04 94 47 42 08
Email : maime.terre@wanadoo.fr
Site : www.chateau-maime.com

Au sommet. La propriété est riche en vestiges archéologiques et souvenirs religieux. Son nom « Maïme » signifie Maxime en Provençal, et provient de la Chapelle qui se trouve sur la propriété, construite en milieu du Moyen-Âge. Une nouvelle page s’écrit depuis quelques années avec l’arrivée de la famille Sibran-Garcia, conquise par la beauté des lieux et son authenticité. Aux 18 ha répartis entre micaschiste en partie haute et argilo-sablonneux en partie basse, s’ajoutent 18 autres ha de grès sablonneux avec de nombreux galets qui assurent un excellent drainage et une bonne restitution nocturne de la chaleur emmagasinée dans la journée.
Un enherbement maîtrisé, pour une meilleure aération des sols et une concurrence hydrique desvignes est pratiqué un rang sur deux avec labour de l’autre rang. Les traitements phytosanitaires s’effectuent de façon raisonnée, non systématique. La taille, étudiée, donne un rendementmesuré afin d’obtenir la concentration des meilleurs raisins.
“Le millésime 2015 est d’excellente qualité, nous confirme Jean-Louis Sibran. Les rosés, qui représentent 90% de la production, sont de belle couleur rose pâle, fruités avec des grains plus prometteurs que ceux de l’an dernier. Les rouges sont sur le fruit et peu tanniques. Une superbe année dans les deux couleurs.
Millésimes à la vente en 2016: en rosés, 2015, en blancs, 2014, puis 2015, en rouges, 2012, pour la cuvée Véronique et 2014, pour la cuvée Raphaëlle. Notre nouvelle salle de réception peut accueillir 200 personnes.”
Remarquable Côtes-de-Provence cuvée Véronique rouge 2012, au nez dominé par les petitsfruits rouges à noyau et des notes de fumé, d’une finale complexe, de garde. Pour la (très) bonne bouche, ce 2003, aux senteurs de sous-bois, d’épices et de mûre, un vin capiteux, où s’harmonisent des connotations de cassiset de poivre, et le 2001, qui se goûte également parfaitement, au nez complexe de fruits mûrs avec des notes de fumé, charpenté, unvin qui emplit bien le palais. Le Côtes-de-Provence rouge cuvée Raphaëlle 2014 développe un nez présent avec des notes de violette et de pruneau, riche en couleur, classique, associe saveur et persistance, et se débouche sur un bœuf braisé aux carottes ou des cannellonis, par exemple. Le Côtes-de-Provence rosé, avec ce nez de fleurs fraîches et d’épices, est onctueux et vif à la fois, d’une jolie finale, un vin franc et charmeur, comme ce blanc 2014, fin et rafraîchissant, aux arômes flatteurs d’agrumes et de genêt, de bouche délicatement suave.

Château MONTAUDCÔTES DE PROVENCE Château MONTAUD

Château MONTAUD 

(CÔTES DE PROVENCE)
Frédéric Ravel

83390 Pierrefeu-du-Var
Téléphone :04 94 28 20 30
Télécopie : 04 94 28 26 26
Email : contact@chateau-montaud.eu
Site : www.vignoblesravel.com

Niché au pied du massif des Maures, le ChâteauMontaud et ses deux mille ans d’histoire, est depuis 1951 la propriété de la famille Ravel. Installé sur de longues terrasses baignées de soleil, le vignoble abrite divers cépages provençaux. La viticulture y est traditionnelle, le travail de la terre, privilégié, ceci afin de conserver la fraîcheur des sols maigres obligeant la vigne à s’enraciner en profondeur.
Coup de cœur pour ce Côtes-de-Provence Château Montaud rouge 2012, 40% Grenache, 20% Cabernet-Sauvignon, 30% Syrah, et 10% Mourvèdre, au nez où prédominent le cassis et les sous-bois, aux nuances d’épices, de bouche complexe et intense, où se décèlent les fruits noirs et le poivre, à prévoir sur une daube ou une fondue de poularde.
Le Côtes-de-Provence Château Montaud rosé 2014, de robe saumonée, a des connotations defruits frais (myrtille), un vin tout en nuances d’arômes, avec cette bouche dense où l’on retrouve la fraise, et je vous le conseille aussi bien sur un taboulé aux fruits de mer que sur des beignets de morue.
Le Côtes-de-Provence Château Montaud blanc 2014, 50% Rolle, 40% Sémillon, 10% Ugni Blanc, est un vin franc, très agréable, où se mêlent des notes d’amande et de poire, suave, d’une jolie persistance.
Goûtez le Côtes-de-Provence Château L’Oasis rosé 2014, de robe délicate, qui sent la rose et la fraise des bois, un vin séduisant, mêlant nervosité et rondeur, d’une très jolie finale en bouche, l’IGP vin de Pays du Var Le Chevalier de Rascasse blanc Chardonnay, aux senteurs de fleurs blanches et d’amande, d’une belle persistance, avec des connotations de pomme, et le Chevalier de Rascasse roséTibourenc (vin de Pays des Maures), qui sent l’abricot et la noix, de jolie bouche franche et fraîche, un vin tout en séduction.

Château de POURCIEUX

Château de POURCIEUX 

(CÔTES DE PROVENCE)
Michel d’Espagnet

83470 Pourcieux
Téléphone :04 94 59 78 90
Télécopie : 04 94 59 32 46
Email : chateau@pourcieux.com
Site : www.chateau-de-pourcieux.com

Le Château appartient depuis son origine à la famille du Marquis d’Espagnet dont plusieurs membres occupèrent la charge de Conseiller au Parlement de Provence. Depuis 1986, Michel d’Espagnet perpétue la tradition familiale et assure les destinées du domaine, venant de planter 2 ha supplémentaires de Rolle.
Le vignoble, d’une superficie actuelle de 28 ha, est composé de 5 cépages différents dont les trois principaux sont : Syrah à petits grains pour 47%, Grenache noir pour 33% et Cinsault pour 6%, puis les cépages secondaires, le Cabernet-Sauvignon et le Rolle. Vignoble cultivé et entretenu de façon traditionnelle, les vignes sont labourées 4 à 5 fois par an. La fumure est apportée après récolte. Elle se compose uniquement de matières organiques et en aucun cas d’engrais chimiques.
Coup de cœur pour son Côtes-de-Provence rouge 2011, riche en couleur comme en charpente, tout en finesse d’arômes (cerise noire, groseille, poivre), de robe intense, typétannique, associant structure et finesse, à déboucher sur des magrets de canard rôtis et fricassée de champignons des bois.
Superbe cuvée Grand Millésime rouge 2003, 95% de Syrah d’une seule parcelle, âgée de plus de trente ans, complétée de Grenache et de Cabernet-Sauvignon, argilo-calcaire, caillouteux, exposé sud en coteau et restanques…, le tout donnant ce grand vin aux senteurs de sous-bois, d’épices et de mûre, capiteux, où s’harmonisent au palais des connotations de cassis, d’humuset de poivre, médaille d’Argent Paris 2006.
Le Côtes-de-Provence rosé 2015, tout en arômes, est un vin rondéquilibré, qui sent la groseille, les agrumes et la noix, de très jolie teinte, séducteur comme le blanc 2015, aux senteurs de pêche et de fruits secs, alliant rondeur et fraîcheur aromatique, tout en subtilité, tout en bouche.

Château RASQUECÔTES DE PROVENCE Château RASQUE

Château RASQUE 

(CÔTES DE PROVENCE)
Gérard Monique et Sophie Biancone
Route de Draguignan
83460 Taradeau
Téléphone :04 94 99 52 20
Télécopie : 04 94 99 52 21
Email : accueil@chateaurasque.com
Site : www.chateau-rasque.com

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. “ChâteauRasque a fêté ses 33 ans, nous confie Sophie Biancone, et, petite fille, c’était mon terrain de jeu. En grandissant, j’y ai vendangé à partir de l’âge de 15 ans, ensuite je traînais dans la cave, c’est comme ça qu’est née ma passion pour le vin.”
Dès 1983, en effet, les bulls libèrent les espaces nécessaires à l’établissement de ce vignoble. C’est ainsi que leurs enfants, Pascale, Fabio, Sophie, Alexandra et Enzo ont vu naître au fil des ans, le façonnage de ces terres, naître les premières vignes, comprendre l’effort et venir partager avec eux le plaisir de la récompense d’une belle vendange. Monique et Gérard ne se doutaient pas que leur belle aventure se développerait autant et que sur toute la Côte d’Azur les Vins de Rasque auraient une telle notoriété.
”Nous ne proposons que des Vins authentiques qui correspondent à notre famille, disent-ils. Toutes nos terres sont travaillées en Bio, les seuls produits que nous nous autorisons étant lesoufre et le cuivre. Cela nous permet de laisser s’exprimer le terroir, sans aucun produit chimique.”
La particularité de Rasque, c’est sa terre. Sur cette roche de cataclysmes marins et des tremblements de la terre, sont venus les chêneset les pins, le genêt et le ciste, la ronce… Leurs racines ont disloqué peu à peu la pierre rebelle pour la réduire en gravier, en poudre, pour fabriquer le sol de Rasque. C’est cet éperon naturel à 260m d’altitude qui nous offre un sol argilo-calcaire propice à la culture de la vigne. Ce type de sol donne un terrain particulièrement drainant qui nous évite les stress hydriques, typiques à notre région gorgée de soleil.
Le domaine centenaire de l’Hermitage de Saint-Pons, situé sur la commune de Figanières possède 40 ha de vignes. Un encépagement a été adapté à ce terroir privilégiant le soleil, un sol argilo calcaire permet de produire des rosés qui séduisent le palais des passionnés.”
Savouré sur place, exceptionnel Côtes-de-Provence rosé cuvée Alexandra 2015 (50% Grenache sur sol argilo-calcaire, très caillouteux et 50% Cinsault sur sol argilo-calcaire). Après avoir vendangé à la main tous nos raisins, notre récolte est conduite au pressoir pneumatique lui assurant un foulage léger. Après 4 à 6 heures de macération pour obtenir la couleur désirée et avant pressurage, le premier jus appelé “jus de saignée” sera isolé pour assurer la production de la Cuvée Alexandra. Le jus de presse étant destiné à la production de la Cuvée Château. Chaque cépage étant vinifié séparément, ce n’est qu’après leur fermentation alcoolique que l’assemblage Grenache-Cinsault vient parfaire les cuvées. Le vin est vraiment splendide, de robe brillante, aux nuances de pêche, de lis et d’épices, avec cette bouche fraîche, longue, exubérante, à servir avec des œufs en gelée aux crevettes ou un taboulé aux fruits de mer.
Le Côtes-de-Provence Blanc De Blancs 2015, 100% Rolle sur sol argilo-calcaire très caillouteux, macération à froid, fermentation à bassetempératuresuave en bouche, harmonieux, aux arômes de fruits blancs et de noisette, d’une belle élégance et d’une grande richessearomatique en finale.
Formidable Côtes-de-Provence rouge cuvée Madame 2009, 80% de Syrah et 20% de Grenache (pigeage manuel sur cuve ouverte en bois de chêne, vieillissement de 12 mois en foudres de chêne), qui délivre des arômes d’épices et de fruits cuits, un vin puissant, riche et volumineux en bouche, de garde comme cet autre cuvée Héritage 2011 (85% Syrah et 15% Grenache, vieillessement de 10 à 12 mois dans des barriques neuves), de robe pourpre soutenu, avec ces notes d’humus, de cuir et de fruits surmûris, aux tanins bien équilibrés et harmonieux, un vin qui emplit bien la bouche, parfait sur des cailles rôties ou un gigot d’agneau à l’aïl, par exemple.
Goûtez également le Côtes-de-Provence L’Hermitage de Saint-Pons rosé, qui sent la fraise des bois, de robe brillante rose clair, qui mêle fraîcheur et ampleur, tout en bouche, avec des arômes persistants au palais. Superbes chambres d’hôtes sur place.

Domaine TERRE de MISTRALCÔTES DE PROVENCE Domaine TERRE de MISTRAL

Domaine TERRE de MISTRAL 

(CÔTES DE PROVENCE)
Serge Davico
Chemin du Pavillon – Route de Peynier
13790 Rousset
Téléphone :04 42 29 14 84
Télécopie : 04 42 61 19 47
Email : contact@terre-de-mistral.com
Site : www.terre-de-mistral.com

Une cinquantaine d’hectares pour cette exploitation familiale, où Serge Davico et sa femme Nadia mettent un point d’honneur à produire un vin de terroir à l’image de la Provence, sans artifice juste ce que la nature veut bien donner.
Cette année, Nadia Davico nous présente ses 2015, son rosé Côtes-de-Provence Sainte Victoire cuvée Nadia, vinifié en partie enbarriques d’acacia, ce qui lui donne du gras, mais qui reste un vin fruité et gourmand. Et son blanc, Côtes-de-Provence cuvée Anna, trèsaromatique et fruité, explosif en arômes.
“Nous organisons notre 2e festival jazz sur le Domaine, les 8 et 9 juillet 2016, où nous espérons la présence de Kenny Gareth. A partir du mois de mai, une exposition de ferronnerie d’art tout autour du Domaine, avec un artiste d’Aix en Provence.”
On se fait toujours plaisir avec ce Côtes-de-Provence blanc cuvée Anna 2015 (Rolle), fleurant le musc, la poire et le chèvrefeuille, riche et séduisant, au nez comme aux papilles, d’une belle fraîcheur en finale, aux nuances d’amande et de coing. Le Côtes-de-ProvenceSainte Victoire Rosalie rosé, Rosalie étant la grand-mère maternelle de Serge Davico, SyrahCinsaultGrenache et Rolle, parfumé,friandvif et parfumé, très persistant en bouche où l’on retrouve des nuances de fruits frais, à servir avec une soupe d’étrilles au fenouil ou un loup grillé.
Le Côtes-de-Provence Sainte-Victoire rouge cuvée Nadia 2012, Syrah et Grenache, d’une belle couleur grenat pourpre, aux notes discrètes de sous-bois, de poivre et de mûre, un vin aux tanins harmonieux. Le Côtes-de-Provence Sainte-Victoire rouge cuvée Zaello 2013, Zaello étant le père de Serge Davico, Syrah et Grenache, de robe pourpre intense, parfumé (petits fruits rouges à noyau frais,cannellehumus…).
Goûtez l’IGP Méditerranée rosé cuvée Mireille, Mireille étant la marraine de Serge Davico, Muscat et Syrah, de belle teinte tout en bouche, aux notes de petits fruits très mûrs, à goûter sur des pêches pochées aux épices, et cet IGP Méditerranée rouge cuvée Sergio 2012, Sergio étant le surnom que donnent ses amis à Serge Davico, Merlot et Syrah, élevage en fûts de chêne, au nez présent avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, classique.

 

* APPELLATION PAR APPELLATION, LE MEILLEUR DE LA CÔTE DE NUITS

Domaine François BERTHEAUCHAMBOLLE-MUSIGNY Domaine François BERTHEAU

Domaine François BERTHEAU 

(CHAMBOLLE-MUSIGNY)

5, rue du Carré
21220 Chambolle-Musigny
Téléphone :03 80 62 85 73
Télécopie : 03 80 62 84 64
Email : domaine@francoisbertheau.com
Site : www.vinsdusiecle.com/domaine.bertheau

Au sommet. Domaine familial repris par François Bertheau en 2004. Il représente la cinquième génération à exploiter ce vignoble de 6,22 ha. Les vignes sont âgées de 45 ans en moyenne. L’élevage se fait en fûts (dont 20 à 30% de bois neuf) pour une durée de 18 mois, le vin, non filtré, sera commercialisé 6 mois après sa mise en bouteillesSols argilo-calcaires.
“Le millésime 2015 est très coloré, très rond, très structuré, très tannique, nous raconte François Bertheau. Il n’y a pas eu de pourriture, d’où pas de tri, et il remplit bien la bouche : qualité et quantité se côtoient.
Depuis 3 ans, notre cave bénéficie de nouvelles cuves qui permettent d’augmenter encore plus la qualité des vins.”
Superbe Chambolle-Musigny Premier Cru 2013, avec ce nez de griotte surmûrie, de jolie matière, soyeuse et ample, un vin très parfumé (cannelle, cuir et violette). Le 2012, aux arômes de fruits mûrs (cassisfraise) et de réglisse, de bouche puissante mais distinguée, est un vin étoffé, coloré et complexe comme il le faut, d’excellente évolution. Beau 2010, tout aussi séduisant dans ce beau millésime, mêlant rondeur et structure, avec ces notes de prune, d’humus et de cannelle en finale, idéal sur un pâté chaud de canard sauvage en croûte ou des magrets de canard aux champignons.
Superbe Chambolle-Musigny Premier Cru Les Charmes 2013, très parfumé (notes de mûre et de réglisse), qui allie rondeur et puissance en bouche, un vin bien classique de ce millésime chaleureux. Le 2012 est de couleur intense, avec des arômes puissants et subtils où s’entremêlent les épices, les fruits rouges et les baies sauvages, et commence déjà à séduire. Le Chambolle-Musigny Premier Cru Les Amoureuses est remarquable, aux tanins savoureux et riches à la fois, généreux, coloré, avec cette finale charnue et charmeuse, dominée par les fruits à noyau et la cannelle. Le Chambolle-Musigny Village 2012 est très élégant, de couleur soutenue, aux taninsmûrs, aux arômes de framboise, de pivoine et d’épices, opulent.

Domaine COQUARD-LOISON-FLEUROT

Domaine COQUARD-LOISON-FLEUROT 

(CLOS DE LA ROCHE)
Claire Fleurot
5, rue Haute
21640 Flagey-Échezeaux
Téléphone :03 80 62 87 88
Télécopie : 03 80 62 85 55
Email : Domaine.CLF@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/coquardloisonfleurot

Cinquième génération de vignerons. Domaine de 9 ha. Vendanges manuelles, fermentation en cuves ouvertes 15 à 20 jours, maîtrise des températures par thermorégulation, élevage en fûts de chêne 18 mois environ, pas de collageni de filtration.
Superbe Clos de la Roche Grand Cru 2011, de belle robe pourpre, complexe au nez comme en bouche (griotte, épices, poivre), riche, très classique, typé comme nous les aimons, aux tanins fermes et fondus à la fois. Beau Clos Vougeot Grand Cru 2012, généreux etsouple, aux notes typiques de griotte en finale, de belle structure, tout comme ce bel Échezeaux Grand Cru 2012, racé, d’une grande complexité. Le Gevrey-Chambertin 2012, a des arômes intenses où dominent les petits fruits rouges bien mûrs (griotte, mûre) et cette pointe de musc en finale, typé, de bouche savoureuse.
Exceptionnel Charmes-Chambertin Grand Cru 2012, racé, aux senteurs de cerise noire surmûrie et de poivre, chaleureux comme il se doit, d’une longue finale, un grand vin qui mêle finesse et charpente, très séduisant, aux connotations de fruits, de cannelle et d’humusau palais. Le Clos Saint-Denis Grand Cru 2011, dans la lignée, est un vin dense, parfumé (notes de myrtille et de sous-bois caractéristiques), typé, puissant et complexe.



Domaine GROS Frère et Soeur

Domaine GROS Frère et Soeur 

(ÉCHEZEAUX)

6, rue des Grands-Crus
21700 Vosne-Romanée
Téléphone :03 80 61 12 43
Télécopie : 03 80 61 34 05
Site : www.domaine-gros-frere-et-soeur.fr

Le domaine est né du partage de la succession de Louis Gros en 1963. A l’origine, le Domaine a réuni, dans la maison familiale, l’héritage de deux de ses quatre enfants, Colette et Gustave. En 1984, Bernard Gros, leur neveu, prend la relève aux côtés de Colette. Bernard replante successi- vement toutes les parcelles. Il augmente de 12 ha le domaine en créant sur le hameau de Concoeur et Corboin (sis au-dessus de Vosne- Romanée), une parcelle en appellation Bourgogne Hautes-Côtes de Nuits en vigne haute (9 ha en Pinot Noir, 3 ha enChardonnay). La propriété compte aujourd’hui 20 ha de vignes répartis en 8 appellations différentes. On a ici pour vocation d’élaborer des vins en respectant le terroir tout en conciliant le meilleur de la modernité.
Voilà un superbe Échezeaux 2013, de jolie robe grenat soutenu, un vin qui associe rondeur et structure en bouche, avec ces notes de cerise, de truffe et d’épices caractéristiques, à prévoir avec une cassolette de ris et rognons de veau à la moutarde ou des paupiettes de veau à la bourguignonne.
Le Clos Vougeot Musigni Grand Cru 2013, aux connotations caractéristiques de réglisse et de cerise mûre, de robe intense, est tout en bouche, comme ce 2012, complet, de robe pourpre, associant charpente et distinction, au nez caractéristique où se devinent les fruitsmûrs, l’humus et les épices (cannelle, poivre), tcharnu, de grande évolution. Le Richebourg Grand Cru 2013 n’a rien à lui envier, très typé, de couleur pourpre, aux tanins riches et savoureux, parfumé (mûre, épices…), alliant puissance et finessegras et intensité, un vin classique et très harmonieux, d’excellente garde. Le 2012, volumineux et persistant, de couleur intense, est très parfumé (griotte, mûre), finement épicé, charpenté, de bouche pleine et riche, aux nuances de fruits des bois macérés, de belle évolution.
Il y a aussi le Bourgogne Hautes Côtes de Nuits rouge 2013, de jolie robe pourpre intense, puissant, aux tanins fermes et équilibrés, aux notes de fruits rouges mûrs (griotte) et de gibier, et le Bourgogne Hautes Côtes de Nuits blanc 2013, fin, de bouche parfumée et bien persistante, aux notes de fruits frais.

Domaine BERTHAUTFIXIN Domaine BERTHAUT

Domaine BERTHAUT 

(FIXIN)
Vincent et Denis Berthaut
9 et 18, rue Noisot
21220 Fixin
Téléphone :03 80 52 45 48
Télécopie : 03 80 51 31 05
Email : denis.berthaut@wanadoo.fr
Site : www.domaine-berthaut.com

Exploitation familiale (6e génération) de 13 ha. Lesvignes sont cultivées dans le souci du respect du terroir, peu d’engrais et le minimum de traitements phytosanitaires afin de respecter l’environnement. Les vins sont élevés en fûts de chêne 18 à 24 mois selon les appellationset les millésimes, dont 20% en fûts neufs. Amélie Berthaut a repris les vignes de sa mère (Gerbet), plus celles de son père (Berthaut).
“Ce millésime 2015 est une très belle année mais petite quantité en Gevrey-Chambertin et Fixin, nous raconte Amélie Berthaut, ce qui n’est pas le cas pour les Vosne-Romanée, qui, eux, sont plus présents en quantité, mais en bref, que dire, sinon que les 2015 sont exceptionnels ! Suite à la fusion avec le vignoble Gerbet de nouveaux vins apparaissent en 2015. Ce sont les Chambolle-MusignyPremier Cru, le Vosne-Romanée Premier Cru Les Suchots et le Clos-Vougeot Grand Cru, et de nombreux changements sont prévus : nouvelles caves…”
Le Gevrey-Chambertin Clos des Chezeaux 2013, issu d’un petit Clos situé juste en dessous des Premiers Cruscharnu et gras, au nezpuissant où se mêlent la mûre et le cassis, est ample et solide, de bouche soyeuse, aux tanins soyeux, parfait sur un lapin en gibelotte ou une poule à la crème. Le 2012 est remarquable, aux arômes d’épices, de cuir et de myrtilles, d’une belle complexité, aux tanins graset harmonieux, des notes fondues en finale. Le Fixin Premier Cru Les Arvelets 2012, d’une robe d’un rouge rubis intense, est de bouche veloutée, avec de la matière et du fruit.
Il y a également le Fixin Les Crais 2012, coloré, un vin corsé et gras, aux tanins puissants, très équilibré, persistant, au nez où dominent les épices, de robe soutenue, ample.

Domaine Pierre GELINFIXIN Domaine Pierre GELIN

Domaine Pierre GELIN 

(FIXIN)
Pierre-Emmanuel Gelin
22, rue de la Croix Blanche
21220 Fixin
Téléphone :03 80 52 45 24
Télécopie : 03 80 51 47 80
Email : info@domaine-pierregelin.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/gelinpierre
Site : www.domaine-pierregelin.fr

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Le domaine est une propriété familiale d’une douzaine d’hectares sur les communes de Fixin et Gevrey-Chambertin. Depuis la prise en charge totale du domaine par Pierre-Emmanuel, pour la production et la vinification, quelques modifications culturales ont été apportées. Aucune utilisation d’herbicides, d’engrais autres que des amendements issus de l’Agriculture Biologique, d’insecticides et traitements antipourriture. Les sols sont travaillés mécaniquement et les contours enherbés. Lesvignes sont effeuillées en tout début de véraison, de ce fait les raisins sont bien ventilés et l’état sanitaire très sain. En cuverie, avec le remplacement des cuves bois par des cuves Inox thermorégulées, le contrôle des températures est géré de façon plus précise.
“En 2013, nous dit Pierre-Emmanuel Gelin, j’ai changé tout mon matériel de réception, j’utilise un érafloir Pellenc, cela apporte beaucoup plus de profondeur à mes Vins. L’éraflage est assez tendre, on ne garde que les baies intactes, tout ce qui est lacéré, les pépins et les jus sont écartés, ce qui permet de faire des macérations intra-pelliculaires, je trouve que cela apporte plus de précision à mon travail. Envinification, un pigeage assez léger par jour pendant toute la phase pré-fermentaire pour, justement, essayer de conserver l’intégralité des baies puis ensuite, quatre pigeages par jour en pic de densité.
J’ai entamé une conversion Bio, je suis en phase de certification et j’applique aussi quelques principes de biodynamie. C’est assez contraignant j’ai commencé pour les Vins et maintenant je vais appliquer cette année, certains de ces principes dans mes vignes. On essaye de se rapprocher des pratiques naturelles sans trop d’interventions sur les Vins.
Je n’ai pas produit de Gevrey-Chambertin Premier Cru Clos Prieur 2012 par manque de rendement. Je suis très content de mes 2013, c’est l’un de mes millésimes préférés. Beaucoup de charme, des Vins très gourmands, très plaisants, au style classique, bien typéBourgogne, avec une belle transparence, très beau nez frais avec des arômes de baies rouges et noires, des Vins bien équilibrés avec une certaine vigueur et de la minéralité, belle structure en finale, notes discrètes de boisé, des Vins très élégants et délicats. Le 2013 est un millésime encore assez solaire.”
On est bien au sommet avec ce Fixin Premier Cru Clos Napoléon 2012, vignes de 50 ans, vendanges manuelles, élevé 22 mois en fûtsde chêne, de robe grenat noir, au nez de violette et de mûre, gras, avec des notes de poivre et de réglisse, charnu en bouche comme il se doit, de belle garde. Remarquable 2011, de couleur intense aux reflets noirs, aux puissants arômes de fruits rouges, d’épices, de gibier, aux tanins bien enrobés. Le 2010 est complet, de couleur pourpre, aux tanins riches et savoureux, très parfumé (mûre, groseille…), alliant gras et intensité, de belle garde. Le 2009 est dense, mêlant structure et distinction, au nez caractéristique où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices (cannelle, poivre), tout en bouche, charnu, de belle évolution, à prévoir sur un rôti de bœuf aux pruneaux farcis ou un pigeon aux légumes. Le 2008 est d’une grande complexité, au nez vraiment très typé, dominé par les fruitscuits et la réglisse, de charpente puissante, avec ces tanins bien présents, de bouche riche (griotte, humus, épices). Superbe 2007, intense au nez, qui associe structure et distinction, avec ces notes de fumé bien spécifiques.
Formidable Chambertin Clos de Bèze Grand Cru 2012, aux connotations subtiles d’humus, de mûre et d’épices, tout en arômes, ample en bouche, fin et puissant à la fois, d’excellente garde, très typé. Le 2011, aux reflets noirs, aux arômes de fruits rouges, d’épices, avec des tanins bien enrobés, est un grand vin riche et généreux, d’une belle finale aromatique, idéal sur un lièvre à la royale ou un rôti de veau farci aux truffes.
Toujours très typé, le Gevrey-Chambertin Clos de Meixvelle 2012 mêle structure et finesse, de couleur soutenue, au nez concentré de griotte, tout en souplesse mais aux tanins présents, de garde. Le 2011 a beaucoup de structure, un nez de cerise et d’humus, une charpente très élégante mais puissante. “Le Clos de Meixvelle issu d’un terroir assez fin, donne un vin avec des tanins plus fondus que sur le terroir de Fixin, où nous avons une texture d’argile beaucoup plus dense, qui donne des Vins plus rustiques; le terroir de Gevrey présente des argiles assez fines avec des petits cailloux de surface calcaire, ce qui donne des Vins assez élégants.”
Savoureux Fixin La Cocarde 2011, de bouche onctueuse pour l’attaque, mais se poursuit sur un mode tendu et minéral. La texture destanins est croquante et charnue. Une note de poivre gris domine la finale. Cette nouvelle parcelle exploitée donne un vin complet et racé. Le Fixin Premier Cru Les Hervelets 2012, très bouqueté (mûre, épices…), est un vin tout en charme, qui mêle gras et intensité. LeFixin 2012 est excellent, dense et bien parfumé (cassis, mûre), avec des tanins ronds, à prévoir sur un filet de bœuf aux champignons ou une bécasse flambée.

Pierre BOURÉE Fils

Pierre BOURÉE Fils 

(GEVREY-CHAMBERTIN)
Bernard et Jean-Christophe Vallet
13, route de Beaune
21220 Gevrey-Chambertin
Téléphone :03 80 34 30 25
Télécopie : 03 80 51 85 64
Email : contact@pierre-bouree-fils.com
Site : www.pierre-bouree-fils.com

Au XIXe siècle, Pierre Bourée reprend à Gevrey-Chambertin un commerce de vins, fondé en 1864, et lui donne son nom. En 1922, son fils Bernard lui succède et crée l’enseigne actuelle de la maison : Pierre Bourée Fils. Il achète une parcelle de vignes en Grand Cru : Charmes- Chambertin. En 1945, Bernard Bourée commence à former son neveu, Louis Vallet. Celui-ci prend ensuite la direction de la maison, assisté de son frère François. Aujourd’hui, Bernard et Jean-Christophe Vallet dirigent la maison.
Exceptionnel Charmes Chambertin Grand Cru 2011, de belle robe pourpre, au nez ample et subtil, aux connotations de cassis mûr et de truffe, fondu mais puissant, avec des tanins riches et veloutés à la fois, tout en charpente, très charmeur, très marqué par son terroir.
Le Gevrey-Chambertin Clos de la Justice 2012, intense, est harmonieux, aux notes de sous-bois et de griotte mûre, de bouche ample et fondue, classique de ce millésime, un vin charnu, très parfumé, très fin, aux saveurs intenses à dominante de fruits mûrs au palais. LeMeursault 2012 est de belle robe, d’un bel équilibre, aux connotations florales subtiles, à la bouche fondue où se retrouvent des nuances de grillé et de pêche surmûrie, alliant puissance et souplesse, subtilement vanillé au palais, qui mêle structure et suavité.
On goûte encore le Monthélie 2012, avec des connotations subtiles de cerise, d’humus, à ouvrir sur une oie au four ou un jambon braisé, le Beaune rouge 2011, gras, au nez présent avec des notes de fruits rouges bien mûrs, et ce Pernand-Vergelesses blanc 2013, classique, suave et parfumé, de bouche puissante, à ouvrir sur une escalope à la crème, par exemple. Le Chassagne-Montrachet blanc2010, au nez subtil où se retrouvent les fleurs et les fruits secs, équilibré et harmonieux, est suave, de bouche délicate, finement bouqueté, à déboucher sur une langouste ou des girolles à la crème. S’il en reste, le Pommard 2005, très parfumé (petits fruits rouges mûrs, humus…), avec cette pointe de griotte.
À noter, La Table de Pierre Bourée, où l’on pro- pose des menus-dégustation avec 5, 7 et 9 vins. Les vins sont accompagnés de plats de la région.

Frédéric ESMONINGEVREY-CHAMBERTIN Frédéric ESMONIN

Frédéric ESMONIN 

(GEVREY-CHAMBERTIN)

17, rue de Paris
21220 Gevrey-Chambertin
Téléphone :03 80 51 89 28 et 09 79 66 20 27
Télécopie : 03 80 34 14 24
Email : fredesmonin@orange.fr

Toujours à la tête des Premiers Grands Vins Classés.
Pour Frédéric Esmonin, ce millésime 2015 signe “une très belle qualité, grâce à une vendange saine qui n’a pas nécessité de tris. Le 2015 est un vin typique, extrêmement prometteur, mais la récolte est en baisse de 30% par rapport à 2014.
En 2016, vente du 2014 et, en fin d’année, des premiers 2015.”
Remarquable Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Lavaux 2014, de robe rouge teintée cerise noire, de bouche très équilibrée, au nez où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices (cannelle, poivre), charnu, qui associe charpente et distinction.
Beau Gevrey-Chambertin Clos Prieur 2013, qui possède un charnu bien présent et cette charpente à la fois riche et souple, harmonieux, très parfumé en finale, aux connotations de cassis et de poivre, parfait avec un coq au vin ou un civet de canard en velours.
ll y a aussi ce grand Chambertin Clos de Bèze 2010, d’une belle couleur aux reflets violets, parfumé (mûre et violette), un vin bien corsé, aux tanins souples, aux nuances complexes en bouche où se mêlent la griotte et l’humus, alliant rondeur et charpente, de garde, et le Ruchottes-Chambertin 2010, de belle matière, aux tanins fermes, aux senteurs de fruits noirs, d’épices et de sous-bois, un grand vintypé, majestueux, envoûtant, vraiment remarquable. Superbe 2009, où s’entremêlent les saveurs de sous-bois et de fruits surmûris, fin et coloré, un vin racé qui dégage des nuances de fruits cuits (cassis, griotte) et de truffe au palais.

Philippe LECLERCGEVREY-CHAMBERTIN Philippe LECLERC

Philippe LECLERC 

(GEVREY-CHAMBERTIN)

13, rue des Halles
21220 Gevrey-Chambertin
Téléphone :03 80 34 30 72
Télécopie : 03 80 34 17 39
Email : philippe.leclerc60@wanadoo.fr
Site : www.philippe-leclerc.com

Au sommet. “De nombreuses générations ont permis de constituer mon patrimoine viticole, précise Philippe Leclerc. Succédant à mon père, j’ai, voici quelques années, repris le flambeau en m’efforçant de créer et de faire vivre mes vins dans le même état d’esprit que mes ancêtres. Dès l’adolescence j’ai été très attentif à me faire offrir cette fabuleuse richesse, faite de techniques et de passions, que les vignerons d’antan ont véhiculée de père en fils depuis des centaines d’années. De part mon éducation familiale, et parallèlement en recherchant le dialogue avec les anciens et les pairs du village, je me suis imprégné de la culture, de la compréhension et du respect de notre noble travail. Retrouvez dans mes vins la saveur et le charme qui ont fait la grandeur et la notoriété de notre vignoble depuis presque mille ans, telle est mon ambition, tel est le travail que je m’impose pour retrouver la typicité d’autrefois.”
Il a raison et cela se retrouve dans son grand Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Cazetiers 2011 (sous-sol, dont les couches rocheuses très denses, rendent difficile la pénétration des racines qui alimentent la grappe), riche en couleur, au nez de cassis et de poivre, ample en bouche grâce à des tanins soyeux et puissants à la fois, tout en finesse mais corsé. Le 2010 est un beau vin typé, mêlant concentration d’arômes et ampleur, au nez comme en bouche, avec ces notes de cerise noire macérée, de cuir et d’humus, de garde, naturellement. Le 2009 est superbe, de couleur pourpre intense, aux tanins riches et savoureux, très parfumé (mûre, violette, poivre), alliant puissance et finesse,gras et intensité. Le 2008 est ample et velouté, au nez dominé par les épices et les petits fruits rouges à noyau, fondu en bouche, très marqué par son terroir.
Très beau 2007, où dominent la groseille et les épices, un vin qui associe richesse et harmonie, avec des notes de pruneau et de truffe en finale, qui poursuit sa belle évolution. Le 2006 est suave, d’une richesse et d’une complexité très fine, avec ses notes de fruits rouges mûrs, d’humus et d’épices.
Son Gevrey-Chambertin Premier Cru La Combe aux Moines 2011, corsé comme il le faut, avec des tanins mûrs et des parfums subtils dominés par le cassis, la violette et la cannelle, de belle structure, de robe brillante, très équilibrésouple et charnu à la fois. Le 2010 est racé, élégant, tout en bouche, aux notes de cerise mûre et de cuir, légèrement épicé comme il le faut au palais, d’une grande harmonie avec des touches de prune macérée, de garde.
Le Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Champeaux 2012, très classique, charpenté, aux tanins fermes, est très fin au nez, alliant structure et velouté en bouche, gras, très parfumé (mûre, épices…). Beau 2010, de bouche puissante, au nez subtil où dominent les sous-bois et la myrtille, qui est également très classique de son appellation, de robe pourpre, très bien élevé.
Le Gevrey Chambertin En Champs 2011, de robe pourpre intense, au nez de truffe et de griotte, épicé, avec ce charnu caractéristique, cette pointe d’épices et cette charpente à la fois puissante et souple. Le Gevrey Chambertin Les Champonnets 2011, au nez présent avec des notes de mûre et de réglisse, de bouche soyeuse et parfumée, coloré, corsé, un vin de belle charpente. Le 2010, au nezcomplexe avec des notes de fruits rouges cuits et de réglisse, de jolie bouche. Le Chambolle-Musigny Les Babillaires, tout en élégance,typé, est corsé, aux notes de sous-bois et de fraise mûre, alliant structure et souplesse en finale.
Profitez de votre halte pour visiter le très beau musée, en faisant une pause au restaurant du domaine.

Domaine FOUGERAY de BEAUCLAIRMARSANNAY Domaine FOUGERAY de BEAUCLAIR

Domaine FOUGERAY de BEAUCLAIR

(MARSANNAY)
Patrice Ollivier
44, rue de Mazy
21160 Marsannay-la-Côte
Téléphone :03 80 52 21 12
Télécopie : 03 80 58 73 83
Email : fougeraydebeauclair@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/fougeraydebeauclair

C’est en 1978 que le Domaine, une affaire familiale, se constitue par acquisition et fermage devignes dans de prestigieuses appellations bourguignonnes de la Côte De Nuits et de la Côte De Beaune. Faibles rendements, tri systématique de la vendange à la vigne et sur une table d’égouttage, macérations longues, fermentations maitrisées par régulation thermique des cuves, élevage adapté à chaque vins en fûts de chêne neufs ou récents…
“Le millésime 2014 se mérite, nous explique Patrice Ollivier, il ne fallait pas baisser sa garde. A la fois magnifiquement ensoleillé au printemps avec une belle fécondation des inflorescences, cemillésime est devenu unique quant au travail viticole. L’été à la fois chaud et pluvieux a permis de faire grossir les grappes, il fallait être présent 7 jours sur 7, jusqu’au jour de la récolte (25 septembre, début des vendanges). Nous avons réussi à avoir des vins mûrs sur des quantités un peu plus supérieures aux dernières moyennes.
Les blancs sont frais, droits avec de très belles minéralités. Le Chardonnay dans toute sa splendeur.
Les rouges eux aussi sont très représentatifs de notre fabuleux Pinot Noir. Le caractère de fruits rouges bien mûrs engendre un gras et une force nette et solide. Nous avons à la fois la structure pour se faire plaisir rapidement mais aussi une charpente qui ne demande qu’à vieillir pour les amateurs de senteurs de sous-bois, de truffe…
L’actualité du Domaine est très chargée en 2016 : en effet, mon épouse a réalisé cette année sa première cuvée avec une équipe composée uniquement de femmes; à découvrir plus précisément d’ici quelques mois. Nous avons également un gros projet de construction avec agrandissement de nos chais et création d’un nouveau caveau de dégustation.”
Voilà un formidable Bonnes-Mares 2013, particulièrement représentatif de ce que doit être un Grand Cru bourguignon, de couleurgrenat, puissant mais tout en délicatesse, très parfumé, avec des senteurs de cerise, de kirsch et de sous-bois, légèrement épicé, riche et complexe, tout en bouche, très typé. Le 2012 est toujours l’un des vins les plus séduisants de ce millésime, d’une belle robe decouleur intense et soutenue, d’un très bel équilibre en bouche, riche et concentré, un grand vin ample, racé, avec ces notes caractéristiques de petits fruits rouges frais, d’épices et de truffe, de garde, à prévoir sur un lièvre ou des noisettes de chevreuil aux champignons des bois.
Superbe Gevrey-Chambertin Les Seuvrées 2011, très vieilles vignes sur sols calcaires avec une bonne proportion de marnes argileuses, de robe profonde, aux arômes persistants de petits fruits rouges mûrs avec des notes d’épices, de cuir, de truffe, un vin d’une grande structure, avec des tanins veloutés mais denses, d’une très belle finale, de garde, très racé.
Le Marsannay Les Saint Jacques rouge 2013, très typé également (sols argilo-calcaires avec une forte présence de pierres et fossiles), au nez subtil où dominent la prune et les sous-bois, est bien classique de son appellation, de robe intense comme cet autre Marsannayrouge les Favières 2013, de bouche savoureuse, aux tanins fermes mais très élégants, au nez complexe de cerise et de réglisse, de bouche étoffée. Le Marsannay blanc les Aiges Pruniers 2012, fin et riche à la fois, aux notes complexes de pêche et de noix, est charmeur et chaleureux, tout en finesse d’arômes, idéal avec des girolles à la crème.
Le Fixin rouge Clos Marion Monopole 2013, gras, aux tanins présents, riche et parfumé en bouche, bien marqué par son terroir, est un vin qui associe puissance et distinction, avec ces nuances de griotte confite et d’humus. Le 2012, au nez délicat (mûre, cassis), de bouche subtilement épicée, allie puissance et souplesse, de très bonne évolution comme le Savigny-lès-Beaune rouge Les Golardes 2012, au nez de cassis mûr et de violette, corsé, un vin de robe pourpre soutenu. Le Puligny Montrachet Les Meix 2013, où s’associent le musc, le grillé et les fruits frais,