En Champagne, une bonne dizaine de vignerons et (petites) maisons font leur entrée dans la catégorie des Premiers Grands Vins Classés. D’autres suivront prochainement.

Pour trois raisons principales :

– l’omniprésence historique et marketing d’un bon nombre de grandes (dans le sens d’importance) maisons commence à avoir bon dos. A l’heure où certaines continuent de déverser gracieusement ou pas, l’une du mobilier sur une plage, l’autres des magnums lors d’évênements sportifs ou de festivals, eh bien, les “petits” vignerons, eux, ont visiblement compris ce qu’il fallait faire : aller se présenter eux-mêmes aux restaurateurs (c’est quand même plus sympa qu’un représentant), expliquer leur savoir-faire, partir au Japon ou en Russie, conforter leur présence sur le Net et les réseaux sociaux, se montrer…

– la qualité des cuvées des vignerons que l’on déguste depuis une bonne dizaine d’années est nettement plus passionnante que des cuvées de grands groupes qui ont toujours le même goût : elle apporte une originalité des sols, fait ressortir ici le Pinot meunier, là un territoire spécifique de Grand ou Premier Cru, la Byodynamie, le respect de la Nature, le traitement des sols à la charrue, tout cela exacerbe ce que l’on attend d’un vrai grand vin : son originalité. C’est le résultat d’une persévérance hors-normes de la part de ces vignerons.

C’est le plus beau paradoxe français : quand des régions entières uniformalisent leurs vins, en Champagne, on a pris le contresens en valorisant enfin son terroir !

– les prix. Entre 20 et 50 € (c’est-à-dire aux prix des cuvées de base de beaucoup de marques), on accède donc à des cuvées formidables. Bien sûr, certaines sont plus chères mais toujours bien moins que les plus connues. Comment ne pas encourager cela ?

Accédez gratuitement aux commentaires de dégustation du GUIDE DUSSERT-GERBER 2021 en cliquant sur le nom

Yann ALEXANDRE
Michel ARNOULD et Fils
Paul BARA
BARON ALBERT
BARON-FUENTÉ
Brigitte BARONI
Benoit BEAUFORT
BEAUMONT des CRAYÈRES
BERTHELOT-PIOT
A. BOATAS & Fils
Franck BONVILLE
BOURDAIRE-GALLOIS
Jean-Bernard BOURGEOIS
BOURGEOIS-BOULONNAIS
R. BOUTILLEZ MARCHAND
Christian BRIARD
BRIAUX LENIQUE
BRIXON-COQUILLARD
Edouard BRUN & Cie
CAMIAT et Fils
Jean-Yves de CARLINI
CASTELGER
J. CHARPENTIER
CHARPENTIER
CLERGEOT Père et Fils
Lucien COLLARD
Champagne R.H. COUTIER
Florence DAUPHIN
Sébastien DAVIAUX
Franck DEBUT
Jacques DEFRANCE
Paul DÉTHUNE
DEUTZ
Pascal DEVILLIERS
André DILIGENT et Fils
DISSAUX VERDOOLAEGHE et Fils
DORÉ LÉGUILLETTE
Didier DOUÉ
Veuve DOUSSOT
DRAPPIER
ELLNER
FLEURY-GILLE
FRANCOIS-BROSSOLETTE
Philippe GAMET
GATINOIS
GOSSET
H. GOUTORBE
GRASSET-STERN
HARLIN Père et Fils
Jean Pol HAUTBOIS
HUGUENOT-TASSIN
Louis HUOT
JEAUNAUX-ROBIN
JOLY-CHAMPAGNE
LADY DOLAN
P. LANCELOT-ROYER
Guy LARMANDIER
LAURENT-GABRIEL
Paul LAURENT
Xavier LECONTE
Pierre LEGRAS
LEGRAS et HAAS
LEJEUNE-DIRVANG
Veuve Maurice LEPITRE
LÉTÉ-VAUTRAIN
Alain LITTIÈRE
LOCRET-LACHAUD
Gérard LORIOT
Xavier LORIOT
MANNOURY
Olivier et Laëtitia MARTEAUX
Denis MARX
Charles MIGNON
Pierre MIGNON
Albert de MILLY
MOREL Père et Fils
MORIZE Père et Fils
MOUSSÉ-GALOTEAU et Fils
Yvon MOUSSY
MOYAT-JAURY-GUILBAUD
Étienne OUDART
Hubert PAULET
PÉHU-GUIARDEL
Jean-Michel PELLETIER
Daniel PERRIN
PERRON BEAUVINEAU
PETIT & BAJAN
PIOLLOT Père et Fils
PLOYEZ-JACQUEMART
POINSOT Frères
POL ROGER
Serge RAFFLIN
Didier RAIMOND
R. RENAUDIN
Louis ROEDERER
ROGGE-CERESER
ROUSSEAUX BATTEUX
ROYER Père et Fils
SADI-MALOT
SOLEMME
De SOUSA et Fils
THÉVENET-DELOUVIN
Alain THIÉNOT
Diogène TISSIER et Fils
Michel TURGY
VAZART-COQUART
De VENOGE
VERRIER & Fils
Maurice VESSELLE
VEUVE ÉLÉONORE
VIGNON Père et Fils
VINCENT D’ASTRÉE

La force des sols est omniprésente, et on ne doit s’intéresser qu’aux vignerons dignes de ce nom, ceux qui pratiquent l’amour du terroir associé à une convivialité exemplaire, et c’est ce qui compte ici, tant cela peut manquer dans d’autres régions. Car ici, le vin est avant tout un art de vivre. On partage un moment (et on boit un “canon” en même temps) avec ces vignerons talentueux et passionnés, souvent très discrets, mais avec lesquels on partage, quand on les connaît, une convivialité rare.

En blancs, on le sait, c’est ici que l’on excite ses papilles avec quelques-uns des plus grands vins du monde, de Meursault à Chablis, de Puligny à Corton. Les rouges sont tout aussi formidables, dans une série de millésimes particulièrement savoureux, pratiquement sans discontinuer depuis les années 2000, même si, le gel et la grêle n’ont pas facilité la tâche des vignerons.

Bien sûr, il s’agit de savoir faire le bon choix, tant la complexité des classements en crus, clos, climats, et le fait qu’un vigneron puisse posséder une multitude de crus dans un périmètre très restreint (quelques ares…) ne peuvent que multiplier les différences. La Bourgogne est un paradoxe à l’état pur, où la nature, au travers des terroirs et des microclimats, est omniprésente. Tout concourt ici, dans un “mouchoir de poche”, à faire la différence entre un bon vin et un vin sublime. Du grand art.

Top Vignerons Région Bourgogne
IMPORTANT : pour mieux comprendre le top Vignerons
Accédez gratuitement aux commentaires de dégustation du GUIDE DUSSERT-GERBER 2021 en cliquant sur le nom

Prix d’Honneur
Michel Ampeau (Robert Ampeau et Fils)
Sylvain Brenas Auvigue
Amélie Berthaut
François Bertheau
Guy Bocard
Stéphane Brocard
René et Gérald Cacheux (René Cacheux)
Jacques Carillon
Bernard Chapelle (Clos Bellefond)
Jean-Michel et Anne-Laure Chartron (Jean Chartron)
Philippe Chezeaux (Chevillon-Chezeaux)
Jean-Jacques Coudray (Coudray-Bizot)
Philippe Delagrange (Bernard Delagrange et Fils)
Christophe Denis (Denis Père et Fils)
Gilles et Noël Denuziller
Gérard Doreau
Jean-Marc Dufouleur (Monts Luisants)
Frédéric Esmonin
Alain, Nathalie et Sébastien Fossier (Bader-Mimeur)
Pierre-Emmanuel Gelin (Pierre Gelin)
Famille Geoffroy (Alain Geoffroy)
Agnès, Jean-Jacques et Vincent Girard (Jean-Jacques Girard)
Famille Gros (Gros Frère et Soeur)
Dominique Guyon (Antonin Guyon)
Olivier Heimbourger
Sylvie Joly (Albert Joly)
Philippe Leclerc
Bernard et Agnès Léger-Plumet (Chalet Pouilly)
Famille Luquet
Thibaut Marion (Seguin-Manuel)
Famille Michaut-Audidier (Poulette)
Sylvain Mosnier
Jean-Marie Naulin
Patrice Ollivier (Fougeray de Beauclair)
Michel et Estelle Prunier
Marie-Ange Robin
Gérard, Hélène, Vincent et Eléonore Tremblay
Jean-Christophe Vallet (Pierre Bourée)
Alain Vignot
Patrick et Virginie Virely (Virely-Rougeot)

Prix d’Excellence
Raymond Boillot (Albert Boillot)
Pablo et Vincent Chevrot
Georffroy Choppin de Janvry (Morot)
Marcel Couturier
Bruno Dangin
Éric Darles
Famille Glantenet
Michel Magnien
Frédéric Magnien
Béatrice, Gilles et Thibault Mathias
Manuel Olivier
Gérard et Laurent Parize
Eva Reh-Siddle (Bertagna)
Catherine et Pierre-Emmanuel Sangouard (Sangouard-Guyot)
Guillaume Vrignaud

Satisfecits
Pierre Benoist (Villaine)
Pierre-Louis et Jean-François Bersan
Stéphane de Sousa

http://www.guidedesvins.com/

Nos dégustations pour la sélection du prochain GUIDE (Edition 2022, parution à la rentrée) viennent de commencer. Pour l’instant, voici les Bordelais retenus dans l’édition actuelle, toutes appellations confondues. Faites-vous plaisir, ce sont des références !

Accédez gratuitement aux commentaires de dégustation du GUIDE DUSSERT-GERBER 2021 en cliquant sur le nom

Château des ARNAUDS
Château D’ARRICAUD
Château BALESTARD La TONNELLE
Château BEAU SITE
Château BEAUREGARD
Château BÉCHEREAU
Vignobles BEDRENNE
Château BELLE GARDE
Château BELLEGRAVE
Château BELLES-GRAVES
Château BELLEVUE-FAVEREAU
Château BERTHENON
Château BEYNAT
Château BOIS CARRÉ
BORIE MANOUX
Château BOSSUET
Château Le BOURDIEU
Château BOUSCAUT
Château BRAN de COMPOSTELLE
Château La BRIDANE
Château CAILLOU
Château Le CAILLOU
Château CANON-CHAIGNEAU
Château CANTENAC
Château CANTINOT
Château de CARLES
Château CARONNE-SAINTE-GEMME
Domaine de CARTUJAC
Château CASTERA
Château CERTAN de MAY de CERTAN
Vignobles CHAIGNE et Fils
Château de CHANTEGRIVE
Château CHENE-VIEUX
Domaine de CHEVALIER
Châteaux CHILLAC & QUILLET
Château de CÔME


Château La CONFESSION
Château CORBIN MICHOTTE
Château COUSTOLLE
Château LA CROIX
Château La CROIX MEUNIER
Château La CROIX de QUEYNAC
Château LA CROIX-TOULIFAUT
Château CROIX du TRALE
Château CROQUE MICHOTTE
Château du CROS
Château DAVID
Château DESMIRAIL
Château LE DESTRIER
Château DEVISE d’ARDILLEY
Domaine de L’ÉGLISE
Domaine L’ENTRE DEUX MONDES
Château d’EYRAN
Château FALFAS
Château FAUGAS
Château FILHOT
Château La FLEUR CRAVIGNAC
Château La FLEUR GRANDS-LANDES
Château FONBADET
Château FONROQUE
Château FONTBONNE
Château FOURCAS-DUPRÉ
Château FRANC LARTIGUE
Château de FRANCE
Vignobles Jean GALAND et ses Enfants
Château La GALIANE
Vignobles GASSIES-GAUTEY
Château la GRÂCE DIEU LES MENUTS
Château La GRACE FONRAZADE
Château du GRAND BOS
Château GRAND BRUN
Château GRAND CORBIN-DESPAGNE
Château GRAND-MAISON
Château GRAND-PEY-LESCOURS
Château GRAND-PUY-LACOSTE
Domaine de GRANDMAISON
Château GRAVES DE PEZ
Château AUX GRAVES DE LA LAURENCE
Château Les GRAVES de LOIRAC
Château Les GRAVES


Château de La GRENIERE
Château La HAIE
Château HAUT-CALENS
Château HAUT-LAGRANGE
Château HAUT-MACÔ
Château HAUT-MARBUZET
Château HAUT-SAINT-CLAIR
Château HAUT-GOUJON
Château de L’HOSPITAL
Château HOURBANON
Château HOURTIN-DUCASSE
Vignobles JALOUSIE BEAULIEU
Vignobles et Domaines JANOUEIX Jean-François
Château JOUVENTE
Château JUGUET
Château LAFARGUE
Château LAFLEUR du ROY
Château LAFON
Château LAGARDE
Château LAJARRE
Château LAMOTHE-DESPUJOLS
Château LAMOTHE VINCENT
Château LANIOTE
Château LAPELLETRIE
Château LARIBOTTE
Château LARTIGUE CEDRES
Château LASCOMBES
Château LATOUR
Château LAUDUC

Château LAVISON
Château LAYAUGA-DUBOSCQ
Château LOUPIAC-GAUDIET
Château LUCHEY-HALDE
Château MACQUIN
Château MAISON NOBLE SAINT MARTIN
Château MARCHAND BELLEVUE
Château Marquis de Terme
Vignobles GONFRIER
Château de MAUVES
Château MAUVINON
Château MAYNE LALANDE
Château MAZEYRES
Château MELIN
Clos des MENUTS – Maison RIVIERE
Château Le MEYNIEU
Château des MOINES
Château MONTROSE
Château MOULIN DE MALLET
Château MOULIN DU JURA
Château MOULIN de GRENET
Château du MOULIN VIEUX
Château La MOULINE
Château MOUTON-ROTHSCHILD
Château de MUSSET
Château ORISSE du CASSE
Château La PAILLETTE
Château de PANIGON
Château de PARENCHÈRE
Château de PASQUETTE
Château du PAYRE
Clos du PÈLERIN
Vignobles PELLE
Château PENIN
Château du PERIER
Château PETIT MANGOT
PETRUS
Château PICHON-BELLEVUE
Château PIGANEAU
Château PLANTIER ROSE
Château PLINCE
Château PONT LES MOINES
Château PONTAC-MONPLAISIR
Château de PRESSAC
Château CLOS des PRINCE
Vignobles ROBIN
Les Domaines ROLLAN DE BY
Château de ROQUEBRUNE
Château LA ROSE BRANA
Château ROUMAGNAC La MARÉCHALE
Vignobles ROUTURIER
Château ROYLLAND
Château SAINT-GEORGES
Château SAINT-HILAIRE
Château SAINTE-BARBE
Château CLOS de SARPE
Château SIRAN
Château Le SOULEY-SAINTE-CROIX
Château ST ESTEPHE
Château SURAIN
Le TEMPLE de TOURTEYRON
Château THURON
Château TOUR de GRENET
Château LA TOUR DU PIN FIGEAC
Château TOUR-DU-ROC
Clos TRIMOULET
Château TRONQUOY-LALANDE
Château La TUILERIE DU PUY
Château le TUQUET
Château VALENTIN
Château de VALOIS
Domaine de VIAUD
VIEUX CHATEAU des ROCHERS
VIEUX CHATEAU SAINT-ANDRE
Château VIEUX GABAREY
Château VIEUX RIVALLON
Château Vieux Sarpe
Château de VIMONT
Château VOSELLE

https://www.amourduvin.com/

Il n’y a que des millésimes plus délicats que d’autres. Les techniques ont évoluées dans le bon sens, les vignerons savent parfaitement anticiper, gérer leur vignoble. Néanmoins, il faut savoir expliquer la spécificité de telle ou telle année. Quand on goûte des 2002 ou 2004 en Médoc, ils sont meilleurs que le 2003 pour lequel tout le monde s’enthousiasmait ! C’est la même chose avec les 2014 ou 2011, souvent remarquables actuellement.

2019 et 2018 : ce sont deux très grands millésimes dans la majorité des régions.

A Bordeaux, le 2019 est peut-être le plus grand millésime des dix dernières années, encore supérieur au 2018. En Médoc, les tanins sont fondus, la matière est là, et l’état sanitaire était remarquable. En Graves et Pessac-Léognan, c’est la même haute qualité, peut-être avec une quantité moindre. Dans le Libournais, de Pomerol à Saint-Émilion, on a également une récolte optimale, malgré certaines attaques de mildiou, que les meilleurs vignerons ont parfaitement maîtrisées, qu’ils soient en Bio ou pas. Toutes les autres appellations suivent, la qualité est donc omniprésente, en blancs comme en rouges, et même à Sauternes où la quantité est moindre.

En Bourgogne, malgré quelques gelées (Chablis, Puligny…), le millésime est également formidable en blancs, en qualité comme en quantité, la Côte de Beaune sort donc des vins au top avec une belle acidité et de la concentration, on frise la perfection!

Pour les rouges, on atteint les sommets, certains rapprochant le millésime 2018 du mythique 1959 ! Un millésime avec beaucoup de couleur, des tanins soyeux, un grand équilibre.

Le Beaujolais suit avec des vendanges magnifiques et souvent précoces, quantité et qualité sont au rendez-vous, des vins équilibrés et puissants.

Dans la Loire, en blancs, Sancerre et Pouilly-Fumé en tête, l’équilibre est parfait : degrésv élevés, belle acidité, fruité, Idem en Anjou, en Touraine oiu dans le Muscadet.  Pour les rouges, la qualité est également de haut niveau avec des arômes de fruits noirs mûrs et une belle maturité.

Dans le Rhône, attaque de mildiou (donc souvent quantité moindre) et dendanges plus délicates mais qualité exceptionnelle grâce à la vigilances des meilleurs vignerons, en blancs comme en rouges.

Même situation en Languedoc avec une attaque sévère de mildiou et des pluies, mais la sécheresse de l’été et la tramontane ont permis de rentrer une vendange au meilleur niveau, qui frise l’excellence.

La Provence a connu les mêmes aléas climatiques (mildiou, grêle) mais ici c’est le Mistral qui a été bénéfique et, si la quantité et moindre, la qualité est excellente avec une belle matière pour les rouges, et superbe pour les blancs et rosés.

L’Alsace a connu l’une des plus belles réussites avec ce millésime 2018, avec de la concentration, une belle acidité et de forts degrés naturels qui laissent présager de superbes vendanges tardives.

Le Sud-Ouest n’est pas enn reste, grâce à une très belle arrière-saison, maturité, matière vont apporter des rouges de garde, quand les blancs sont particulièrement vifs.

En Champagne, c’est une année vraiment magnifique : on a rentré des raisins très sains, dorés à souhait, maturité, état sanitaire, volume… tout y est !

2017 : l’année a souvent été difficile, notamment à cause du gel ou de la grêle. Quand les vendanges se sont déroulées parcelle par parcelle afin d’essayer d’avoir la meilleure maturité, le millésime est très réussi, notamment à Bordeaux, et l’on peut le rapprocher du 2015, avec, néanmoins, un peu moins de puissance.

En Bourgogne, les blancs sont très bien réussis, avec une tension classique, des vins ronds qui sentent les agrumes (Chablis, Meursault, Puligny…), non loin des 2016. Les rouges (Gevrey-Chambertin, Fixin..) le sont tout autant, issus de vendanges précoces et d’une belle arrière-saison, qui ont grandement sauvées le millésime, les meilleurs se rapprochant du très grand 2010.

En Champagne, la “patte” du vigneron a été primordiale pour sortir une belle année, qualitativement et quantitativement, et les sélections ont du être rigoureuses, comme en Alsace

En Languedoc, très beau millésime 2017 pour les rouges, semblables aux 2015 et 2011. Comme dans le Rhône, où les blancs sont remarquables, très bien équilibrés en acidité, et les rouges garants d’un beau potentiel d’évolution.

Dans la Loire, l’attention des vignerons a été déterminante : les blancs (Sancerre, Pouilly-Fumé, Saumur) sont superbes, très séduisants, particulièrement élégants, avec beaucoup de minéralité. Les rouges sont tout aussi réussis, similaires au 2016.

2016 : partout, c’est un très grand millésime, supérieur au 2015 pour son homogénéité. La Bourgogne a signé l’une des plus belles années qui soient, dans les deux couleurs, comme Bordeaux, où la matière et la couleur sont omniprésentes et que l’on peut rapprocher du magnifique 2009. Beau potentiel de garde, comme dans le Rhône. Beau millésime également en Alsace.

2015, c’est un très grand millésime depuis cinq ans, toutes régions confondues.

– À Bordeaux, des pluies quand il le fallait, un bel ensoleillement, d’où sa couleur très fonçée, tirant sur le noir. Il a de bons degrés, est équilibré et long en bouche, ce sera un millésime de garde.

– En Bourgogne, les rouges sont d’une très belle maturité, aucune pourriture et un excellent équilibre entre sucre et acidité. Les vins sont soyeux, ont des tanins ronds avec une belle concentration. Les blancs sont gras, tirant sur le fruit.

– Dans le Rhône, pour les blancs comme pour les rouges, Quantité et qualité se rejoignent, les vins ont des degrés magnifiques et ont bénéficié d’une parfaite maturité. Le rouge peut être comparé aux 2010 : belle maturité, avec beaucoup de fruit, des tanins veloutés, un vin chaleureux, puissant, équilibré, très long en bouche.

La Provence (beaux rouges concentrés, rosés très fruités, avec beaucoup de finesse, blancs très expressifs, subtils et denses à la fois), la Corse, la Loire, l’Alsace et le Languedoc (équilibre et fraîcheur, acidité modérée, des vins très aromatiques, de belle évolution), le Sud-Ouest (rouges plus souples que le 2014), sont aux mêmes niveaux qualitatifs.

2014 : comme les 2008 ou 2011, il pâtit de sa position historique entre les deux millésimes qui l’encadrent.

– En rouges, il est pourtant excellent, classique : volume, structure, fruité, concentration, c’est un bon millésime de garde à Bordeaux (vraiment de très jolis vins, très belle couleur profonde, structure importante, sur le fruit, des tanins très mûrs, un très bel équilibre et un très bon potentiel de garde), en Bourgogne (belle année, sur le fruit grâce à un raisin bien mûr, avec une belle matière, facile à boire), et dans le Rhône ou le Sud-Ouest (où les tanins sont particulièrement équilibrés, un vin de garde).

La Loire (bel équilibre et des tanins soyeux, traduisant la bonne maturité du Cabernet franc, des vins fruités, précis) et la Provence suivent, et le Languedoc a signé un excellent millésime, où la fraîcheur se mêle au velouté, très agréable à déguster rapidement.

– En blancs, les liquoreux sont exceptionnels en Alsace, dans la Loire ou à Bordeaux, dans la lignée de l’extraordinaire 2007. Les blancs secs de ces mêmes régions sont très séducteurs : à Bordeaux, des taux records de sucre et de puissance se sont alliés à une fraîcheur séductrice, en Bourgogne, on est sur un vin minéral avec une belle tension, gras, d’une belle couleur claire.

2013 : c’est le plus difficile des 10 dernières années, c’est comme cela, et ce n’est pas de la faute des vignerons. Néanmoins, toutes les régions ne sont pas à la même enseigne. Les réussites sont dans le Guide, et, dans ce cas, ce sont de vrais vins “plaisir”.

– En rouges, le Languedoc, suivi de la Corse et de la Provence (beaux vins gourmands), ont réussi un excellent millésime. La Bourgogne et le Rhône s’en sortent relativement bien, Bordeaux et la Loire sont les deux entités qui ont le plus souffert. Les vins réussis dans ce (très) petit millésime se révèlent être assez délicats, et à boire rapidement. Globalement (les exceptions existent, naturellement), la région libournaise et Pessac-Léognan ont mieux réussi que le Médoc.

– En blancs, la Bourgogne et Bordeaux ont sorti un excellent millésime, comme l’Alsace ou la Vallée du Rhône.

2012 : c’est le plus surprenant, car on ne s’attendait pas à une telle évolution. C’est un millésime très homogène. S’il est déjà très bon à boire maintenant, grâce à sa belle acidité, il peut aussi se conserver.

– En rouges, il est superbe à Bordeaux comme en Bourgogne, un beau millésime classique et très équilibré. Le Rhône et la Loire peuvent en dire autant, même si les vins sont moins structurés, et la Provence a sorti des vins tout en finesse et souplesse, particulièrement charmeurs.

– En blancs, l’ensemble des régions proposent un beau millésime avec, un cran au-dessus, l’Alsace, Bordeaux, la Bourgogne (très grand millésime, à Chablis comme dans la Côte de Beaune), et le Rhône. Les liquoreux ne sont pas bien enthousiasmants.

2011 : c’est une réussite partout, une très grande année en Languedoc, en Provence, dans le Rhône (parfaitement équilibré, belle couleur, tanins souples et structurés, semblable aux 2008 et 2000, qui était un beau millésime qui a très bien évolué), ou en Bourgogne, en blancs comme en rouges (beaucoup de fruit, des vins soutenus et assez tannique, de garde). Les liquoreux d’Alsace et de la Loire atteignent les sommets.

À Bordeaux, en rouge, un printemps chaud et sec, un été frais et ensuite, puis un très bel automne ont donné ce millésime séducteur, à la fois mature et distingué, on peut le rapprocher du beau 2008, tout aussi classique. C’est un très grand millésime en blanc sec comme en liquoreux.

2010 : il fait partie, avec 2015 et 2009, de la splendide trilogie de ces vingt dernières années ! Très proche du 2009, il est plus fermé, et demande de la patience.

À Bordeaux, les rouges ont tout : belle robe rouge sombre, arômes de fruits noirs intenses, jolie fraîcheur en bouche, des tanins aux grains raffinés, une très belle structure, beaucoup d’ampleur, d’élégance, de finesse, un très grand millésime, très prometteur.

En Bourgogne, pour les rouges, vendanges fin septembre, très belle arrière-saison et des rendements très faibles, expliquent ces couleurs profondes et cette très bonne structure, des vins d’une grande maturité. En blancs, des vins bien équilibrés, qui se caractérisent par une belle minéralité, très charmeurs.

En Rhône, des vins colorés, avec de la mâche, une belle texture, beaucoup de fruité, de la puissance.

Les blancs secs comme les liquoreux sont à un très haut niveau en Alsace, dans le Sud-Ouest et dans la Loire, quant les rouges associent matière et distinction dans toutes les régions, particulièrement en Languedoc.

2009 : actuellement, c’est certainement le plus beau millésime qui soit, classique, à l’inverse d’un 2005, grand, certes, mais aussi atypique à cause de la chaleur intensive. En 2009, l’acidité est également présente, ce qui apporte cet équilibre entre la puissance et l’élégance, cette fraîcheur naturelle qui signe les vrais grands vins.

A Bordeaux, en Bourgogne, en blancs secs ou en liquoreux, ce millésime est réussi dans toutes les déclinaisons et dans l’ensemble des appellations.

– En rouges, Bordeaux et la Bourgogne atteignent vraiment les sommets, Le Rhône est également à l’origine d’un grandissime millésime.

– En blancs, la Bourgogne a sorti l’un de ses plus grands millésimes, dans la lignée du 2008 (garant d’une exemplaire monéralité), mais d’un style différent, les deux de garde, le 2009 provenant d’une année “solaire”, des vins racés, mûrs, remarquables, très sur le fruit, avec des notes toastées, grillées, un peu moins minéral. Le Rhône suit.

Agneau à la provençale
Accords vins proposés :
Bandol (Rouge)
Châteauneuf-du-Pape (Rouge)
Côtes-de-Provence (Rosé)

Agneau à la valencienne
Accords vins proposés :
Bandol (Rouge)
Pessac-Léognan (Rouge)

Agneau au fenouil
Accord vin proposé :
Juliénas (Rouge)



Agneau aux courgettes
Accords vins proposés :
Bandol (Rouge)
Saumur-Champigny (Rouge)

Agneau aux deux choux
Accords vins proposés :
Bordeaux Supérieur (Rouge)
Bordeaux (Rosé)

Agneau du Bosphore
Accord vin proposé :
Saint-Emilion (Rouge)

Agneau en osso bucco
Accords vins proposés :
Pomerol (Rouge)
Médoc (Rouge)

Agneau grillé
Accords vins proposés :
Saint-Estèphe (Rouge)
Pommard (Rouge)
Chassagne-Montrachet (Rouge)

Agneau rôti
Accords vins proposés :
Lalande-de-Pomerol (Rouge)
Touraine (Rouge)
Pernand-Vergelesses (Rouge)

Agneau de lait au romarin
Accords vins proposés :
Bandol (Rosé)
Margaux (Rouge)
Anjou (Rouge)

Agneau de lait au velouté
Accords vins proposés :
Chablis (Blanc sec)
Sancerre (Blanc sec)
Meursault (Blanc sec)

Agneau à l’indienne
Accords vins proposés :
Vin-de-Provence
Châteauneuf-du-Pape
Sauternes (Blanc doux)

Agneau à la grecque
Accord vin proposé :
Côtes-du-Rhône-villages (Rouge)
Pinot Gris (blanc sec)

Agneau à la marocaine
Accord vin proposé :
Pauillac (Rouge)

Agneau aux pommes de terre nouvelles
Accords vins proposés :
Châteauneuf du pape (Rouge)
Faugères (Rouge)
Madiran (Rouge)

Agneau de lait
Accord vin proposé :
Savigny les Beaune (Rouge)
Margaux (Rouge)

Agneau rôti aux herbes
Accord vin proposé :
Minervois (Rouge)

Agneau à la broche
Accord vin proposé :
Chinon (Rouge)
Graves (Rouge)

Agneau au basilic
Accord vin proposé :Bandol (Rouge)

Dans la Vallée du Rhône, comme toujours, les vins retenus bénéficient d’un splendide rapport qualité-prix-plaisir. En blancs comme en rouges, les sols ont une grande influence, de beaux Châteauneuf-du-Pape (galets, bien sûr, mais aussi des sables) ou un Côte-Rôtie (terrasses granitiques et oxyde de fer) à 35 euros valent largement leur prix, sans parler de la multitude d’appellations : Beaumes-de-Venise (calcaire tendre et molasses), Rasteau (sols bruns et calcaires), Cairanne (terrasses argileuses et molasses sableuses) ou “simples” Villages (Séguret, Visan…) que l’on trouve entre 7 et 12 euros. Voilà des vins typés et à prix doux !

Accédez gratuitement aux commentaires de dégustation du GUIDE DUSSERT-GERBER 2021 en cliquant sur le nom

Domaine l’ABBE DINE
Domaine ALARY
Pierre AMADIEU
Domaine de L’AMAUVE
Domaines AIME ARNOUX
Domaine Juliette AVRIL
Château BEAUCHENE
Domaine BEAUVALCINTE
Château BIZARD
Château La CANORGUE
Domaine la CAVALE
CAVE DES VIGNERONS RÉUNIS
Domaine du CAYRON
CLOS des CAZAUX
Domaine de CHAMP-LONG
COMTE DE LAUZE
Domaine de la CROIX BLANCHE
Domaine Benjamin et David DUCLAUX
Famille Elie JEUNE
Domaine des ENCHANTEURS
Château FONTVERT
Domaine la GARRIGUE
Domaine des LAURIBERT
EARL Vignobles LEVET
Domaines LUMIAN & BONNEFOY
Domaine de MAGALANNE
Domaine MAS SAINT LOUIS
Domaine André MATHIEU
Domaine La MEREUILLE
Domaine de MONTINE
Domaine du MOULIN
Château MOURGUES du GRÈS
MOURIESSE VINUM
Domaine du PERE CABOCHE
Château REDORTIER
Château La ROLIÈRE
Domaine de ROSIERS
Famille SABON DE ROCHEVILLE
Château SAINT-ESTEVE D’UCHAUX
Domaine de SAJE
Domaine SERGUIER
Domaine de la TÊTE NOIRE
Château TROIS COLOMBES les RAMEAUX
Domaine de la VALÉRIANE
Clos VOLABIS

En Languedoc, de Faugères en Minervois, des Corbières à Saint-Chinian, en passant par les Languedoc ou les Vins de Pays (IGP)… on soutient encore et toujours ces producteurs passionnés qui élèvent des vins racés, historiquement marqués par des cépages spécifiques… le tout donnant de vrais beaux vins typés, même si les conditions climatiques peuvent créer des vins trop alcoolisés. Les rosés sont de mieux en mieux faits.

IMPORTANT : pour mieux comprendre le top Vignerons
Accédez gratuitement aux commentaires de dégustation du GUIDE DUSSERT-GERBER 2021 en cliquant sur le nom

Prix d’Honneur
Laurent et Sylvie Bachevillier (Les Cascades)
Jérôme Bertrand-Bergé
Pierre et Michel Birot (Saint-Martin-des-Champs)
Claude Bolano (Vignerons de Camplong)
Marie-Geneviève Boudal (Peyregrandes)
Jean-Noël et Fréderic Bousquet (Grand-Moulin)
Christophe et Eric Cambriel
Didier et Martine Cavailles
Philippe et Bernard Chamayrac (Mire-l’Étang)
Benjamin Coulet et Valentin Goeminne (Tour de Baulx)
Luc Flache (Estabel Cabrières)
Famille Greuzard (Herbe Sainte)
Christophe Gualco (Étang des Colombes)
Famille Guibert (Daumas-Gassac)
Jean Guizard
Pierre Martinolle (Martinolle-Gasparets)
Thierry Montel (Clos de l’Herme)
Charles-Walter Pacaud (Croix Chaptal)
Maryline et Philippe Pagès (Clotte-Fontane)
Martine et Jean-Luc Quinquarlet (Familongue)
Guy Ratier (La Vieille)
Laurence Rigal (Grand-Caumont)
Olivier Ringot (Agel)
Alain Rogier (Cave de Roquebrun)
Thierry Thomas (Mas du Novi)
Christophe Urios (Pépusque)



Prix d’Excellence
Marc-Olivier Bertrand (Lacroix-Vanel)
Nicolas Charrière (Clos de Bellevue)
Jérôme Collas (Toupie)
Cécile Garisou et Stéphane Yerle (Vila Voltaire)
Guillaume Gangloff
Jean-Christophe Granier (Grandes Costes)
Famille Robelin (Escattes)
Sylvie et Hervé Sauvaire
Bruno et Fabienne Schenck (Grand Arc)
Emmanuel Tailliez (Cazaban)
Vignobles Vellas


Satisfecits
Famille Bouchard (Abbaye Sylva Plana)
Benjamin Delpech (Argentiès)
Pierre et Jean-Michel Mégé et Philippe Pons (Reynardière)
Caryl et Jan Panman (Rives-Blanques)

Nous commençons les dégustations de Champagne pour le prochain GUIDE. Voici le Top Vignerons de l’année actuel, qui évoluera, bien sûr, en fonction des dégustations.



Top Vignerons Région Champagne
IMPORTANT : pour mieux comprendre le top Vignerons
Accédez gratuitement aux commentaires de dégustation du GUIDE DUSSERT-GERBER 2021 en cliquant sur le nom

Prix d’Honneur
Patrick Arnould (Michel Arnould)
Ignace Baron (Baron Fuenté)
Claire, Lise et Aline Baron (Baron Albert)
Brigitte Baroni
Chantal, Yves et Eddy Berthelot-Piot
Hubert de Billy (Pol Roger)
Olivier Bonville (Franck Bonville)
David Bourdaire-Gallois
Famille Bourgeois-Boulonnais
Christian Briard
Famille Briaux (Briaux Lenique)
Remi et Jean-René Brice
Alain Brixon (Brixon-Coquillard)
Jean-Luc et Romuald Camiat
Jean-Marc et Céline Charpentier
Louis Cheval-Gatinois (Gatinois)
Jean-Pierre Cointreau (Gosset)
Evelyne Dauvergne (Paul Bara)
Sébastien Daviaux
Gilles de la Bassetière (De Venoge)
Christophe Defrance (Jacques Defrance)
Famille Delescot (Edouard Brun)
Patrick et Joël Diligent (André Diligent)
Didier Doué
Michel Drappier
Famille Ellner
Marion Boutillez et Jean-Michel Sourdet (Boutillez-Marchand)
Christine et Bertrand Fleury (Fleury-Gille)
Philippe et Fabienne Gamet
Famille Goutorbe
Claudie et Laurent Guilbaud (Moyat-Jaury-Guilbaud)
Cyril et Clémence Jeaunaux (Jeaunaux-Robin)
Sylvie Lancelot (Lancelot-Royer)
Guy et François Larmandier
Daniel et Marie-Marjorie Laurent (Laurent-Gabriel)
Xavier et Alexis Leconte
Vincent Legras (Pierre Legras)
Famille Legras-Haas
Carole et Guillaume Lejeune (Lejeune-Dirvang)
Famille Loriot (Gérard Loriot)
Franck Malot (Sadi-Malot)
Marylin et Emmanuel Mannoury
Bernard, Marie-France, Arnaud et Karine Margaine
Nicolas et Denis Marx
Bruno Mignon (Charles Mignon)
Famille Mignon (Pierre Mignon)
Simon, Emilie et Pascal Morel (Morel Père et Fils)
Etienne Oudart
Olivier Paulet (Hubert Paulet)
Geoffrey Péhu (Péhu-Guiardel)
Jean-Michel Pelletier
Alexandre et Martine Penet
Richard et Véronique Petit (Petit & Bajan)
Famille Poinsot
Fabrice Rosset (Deutz et Delas)
Frédéric Rouzaud (Louis Roederer)
Michel et Evelyne Rutat (René Rutat)
Famille de Sousa
Isabelle et Xavier Thévenet (Thévenet-Delouvin)
Famille Thiénot
Franck et Jean-Philippe Louis Thivet (Royer)
Famille Turgy (Michel Turgy)
Jean-Pierre Vazart
Didier et Thierry Vesselle (Maurice Vesselle)



Prix d’Excellence
Denis et Benjamin Rafflin (Serge Rafflin)
Isabelle et Armand Boatas
Jean-Marc Charpentier (J. Charpentier)
Famille Clergeot (Clergeot Père et Fils)
René et Nathalie Coutier
Jean-Yves de Carlini
Alain de Milly (Albert de Milly)
Franck Debut
Sophie et Pierre Déthune
Pascal Devilliers
Carole et Didier Dzieciuck (Veuve Eléonore)
Famille Gruet (Paul Laurent)
Famille Hautbois
Stéphane Joly (Veuve Doussot)
Famille Joly-Champagne
Olivier et Catherine Langlais (Solemme)
Carole Léguillette (Doré Léguillette)
Famille Locret
Edouard Huguenot et Adeline Mandron (Huguenot-Tassin)
Olivier et Laëticia Marteaux
Sylvère et Cédric Massin (Rémy Massin et Fils)
Cécile et Bernard Millex (Veuve Maurice Lepitre)
Guy et Damien Morize
Jean-Luc Moussé (Moussé-Galoteau)
Marylène Moussy (Yvon Moussy)
Christian Perrin (Daniel Perrin)
Fabrice et Maryline Perron (Perron Beauvineau)
Charles Philipponnat
Roland Piollot
Famille Ployez (Ployez-Jacquemart)
Philippe Pouzon (Lady Dolan)
Didier Raimond
Adrien Rousseaux (Rousseaux-Batteux)
Dominique Tellier-Renaudin (Renaudin)
Carine Verdoolaeghe (Dissaux Verdoolaeghe)
Famille Verrier
Stéphane Vignon


Satisfecits
Benoit Beaufort
Frédéric Berthelot (Roger Barnier)
François Brossolette
Thierry Callot
Antoine et Nicolas Chiquet (Gaston Chiquet)
Lucien Collard
Jean-Baptiste Dangin (Dangin et Delot)
Florence Dauphin
Maryse et Jean-Louis Grasset (Grasset-Stern)
Françoise et Michel Mathieu-Princet
Jacques Rogge (Rogge-Cereser)


Domaine de la GUILLOTERIESAUMUR-CHAMPIGNY Domaine de la GUILLOTERIE
Domaine de la GUILLOTERIE 
(SAUMUR-CHAMPIGNY)
Patrice Duveau
63, rue Foucault
49260 Saint-Cyr-en-Bourg
Téléphone :02 41 51 62 78
Email : contact@domainedelaguilloterie.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaulaguilloterie
Site : www.domainedelaguilloterie.com

À la tête des Premiers Grands Vins Classés, en blanc comme en rouge. Exploité par la famille Duveau depuis plusieurs générations, le vignoble s’étend aujourd’hui sur 50 ha. Ce terroir bénéficie de conditions climatiques particulièrement favorables à la culture de la vigne. Sur ce sol argilo-calcaire, les cépages s’épanouissent pour donner des Vins expressifs et de caractère, bien typés, qui collectionnent les récompenses.
Pour Patrice Duveau, “les vendanges 2019 ont été limitées par les dégâts causés par le gel, cependant les vignes protégées n’ont pas subi de stress, d’où une récolte honorable par rapport à ce qui s’est passé dans d’autres vignobles, avec une qualité remarquable qui laisse présager de belles dégustations, seul hic, je le regrette, la quantité n’a pas suivi.
En cette année 2020, nous mettons en vente le Saumur Blanc les Perruches 2017, le Saumur Blanc Elégance 2018 puis 2019, le Saumur Champigny Tradition 2018, le Saumur Champigny les Loges 2016 puis 2017, et le Crémant De Loire brut.”
Voilà un remarquable Saumur-Champigny cuvée des Loges 2016, issu de vieilles vignes qui donnent un vin puissant et très harmonieux, bien typé, aux arômes très persistants de fruits rouges cuits (mûre, fraise), complexe. Agréable Saumur-Champigny rouge cuvée Affinité 2017, de robe rubis, classique et parfumé, de bouche ample aux notes de violette et de framboise. 
Le Saumur-Champigny Tradition 2017, de couleur soutenue, aux notes de cassis mûr et d’épices, franc et savoureux en bouche, parfumé et bien typé.
Goûtez également le Saumur Blanc Les Perruches 2017, qui sent les agrumes, un vin de bouche franche, alliant charpente et vivacité, très fruité, tout en élégance. Et cet autre Saumur Blanc Élégance 2018, un vin qui mêle distinction et structure, une bonne rondeur et un bouquet très aromatique aux notes subtiles de poire et d’amande fraîche.
Le Crémant De Loire brut (Chenin et Chardonnay), dense et fruité, avec des notes florales persistantes, d’une jolie finesse en bouche, de mousse crémeuse.





Les Clos MAURICESAUMUR-CHAMPIGNY Les Clos MAURICE
Les Clos MAURICE 
(SAUMUR-CHAMPIGNY)
Mickaël Hardouin
18, rue de la Mairie
49400 Varrains
Téléphone :02 41 38 80 02 et 06 88 15 01 14
Email : closmaurice@orange.fr
Site : www.clos-maurice.com

À la tête des Premiers Grands Vins Classés, en blanc comme en rouge. Mickaël Hardouin, chaleureux, passionné, est une référence dans l’appellation. Vigneron depuis 1997 aux côtés de son père, il a repris l’exploitation de 20 ha, lors du départ à la retraite de celui-ci. La majeure partie des vignes des Clos Maurice est située sur des terroirs qui ont une vraie personnalité. Ils sont en Clos pour beaucoup (Clos Maurice, Clos Poinçon, Clos de Dards, Clos Prieur…). Ces terroirs argilo-calcaires (le calcaire est ici la pierre de tuf) confèrent au vin une structure harmonieuse et veloutée.
“Les ventes cette année se fixent, nous indique Mickael Hardouin sur les Saumur Champigny 2019, les Vieilles vignes 2018, le Clos du Midi 2018, et en blanc le Saumur Licorne du Clos 2019 en juin 2020.
Malgré le gel du 4 Avril 2019 qui a diminué de 60 à 70 % la récolte, nous avons eu ensuite une nouvelle sortie de raisins sur les bourgeons secondaires, et cette petite récolte nous a dotés de Vins flatteurs, aux arômes fruités avec peu d’acidité et des degrés oscillants entre 13 , 13,5°, le terroir s’est bien exprimé aussi bien en rouge qu’en blanc. Nous avons davantage de volume en rouge, et nous sommes satisfaits de ce millésime 2019.”
Toujours ce superbe Saumur-Champigny Vieilles vignes 2017, 100% Cabernet franc, réel vin d’expression variétale et de terroir (élevage en cuves béton), il est riche en couleur comme en arômes, avec ces notes caractéristiques de framboise mûre et d’épices, intense au nez comme en bouche, de garde. Le Saumur-Champigny Voltige des Clos rouge 2018, 100% Cabernet franc, classique, de bouche corsée, c’est un vin complexe, très parfumé, tout en bouche, concentré, aux tanins mûrs, charnu. Il y a aussi ce formidable Saumur-Champigny La Cabriole 2018, 100% Cabernet franc, 100% barriques dont un tiers neuves, de couleur grenat intense, au nez dominé par les épices et les petits fruits rouges à noyau, il est très parfumé en bouche, avec ces notes de pruneau confit.
Splendide Saumur Blanc Licorne du Clos 2018, 100% Chenin, riche au nez, aux notes de rose et d’aubépine, intense, à la fois charpenté et distingué, d’une finale intense. Et ce remarquable Crémant De Loire Volupte des Clos, 90% Chenin et 10% Chardonnay non dosé, l’élevage du vin de base en barriques permet d’atteindre cet équilibre incomparable. On retrouve des arômes de fleurs blanches, de poire et de noisette.




Domaine de la PETITE CHAPELLESAUMUR-CHAMPIGNY Domaine de la PETITE CHAPELLE
Domaine de la PETITE CHAPELLE 
(SAUMUR-CHAMPIGNY)
Laurent et Chantal Dézé
4, rue des Vignerons
49400 Souzay-Champigny
Téléphone :02 41 52 41 11
Email : deze.laurent@orange.fr
Site : www.domainepetitechapelle.com

Toujours à la tête des Premiers Grands Vins Classés. Des vignerons charmants et un vignoble familial (12 générations), conduit en lutte raisonnée depuis plus de 30 ans, 35 ha sur des sols argilo-calcaires très caractéristiques. Au XIXe siècle, un marinier, rescapé d’un naufrage en Loire fit bâtir une chapelle auprès de la maison familiale. Mais ce n’est qu’en 1982 que le domaine pris ce nom, lors de l’installation de Laurent avec son père, Gilbert. Gabriel Dézé, frère du grand père de Laurent (autrement dit son grand oncle) fut à l’origine de l’appellation Saumur Champigny dont il signa le décrêt le 31 décembre 1957 en tant que Président.

Toujours ce remarquable Saumur-Champigny Les Chaneluzes 2014, très représentatif de ce que doit être un vin de cette appellation, où s’entremêlent les épices, la griotte et les sous-bois, est un vin fondu, puissant au nez comme en bouche, d’excellente évolution. Très agréable Saumur-Champigny Tradition 2015, très aromatique, aux notes subtiles et intenses d’humus et de petits fruits rouges, de bouche savoureuse comme il le faut. Superbe Saumur Blanc Volupté 2017, très équilibré, très élégant, de bouche dense et parfumée, plaisant par sa vivacité, à dominante de fruits secs (abricot) et d’aubépine, à un prix défiant vraiment toute concurrence.
Vous aimerez tout autant le Cabernet De Saumur rosé, de robe brillante rose clair, mêlant fraîcheur et charpente, un vin tout en bouche, avec des arômes subtils et persistants où dominent les fruits frais. Le Saumur Blanc L’Ancestrale 2016, est un vin qui mêle distinction et structure, une bonne rondeur et un bouquet très aromatique aux notes subtiles de poire et d’amande fraîche. Le Coteaux-de-Saumur Blanc 2016, est élégant, richement bouqueté, tout en rondeur, de bouche fruitéetendre et corsé à la fois. Et toujours le Crémant De Loire brut rosé, ample et très fruité (petits fruits rouges mûrs), c’est un vin classique et distingué, harmonieux.
Il y a encore leur Méthode Traditionnelle brut zéro Dézir, tout en subtilité d’arômes, de belle teinte dorée, aux nuances de fruits bien mûrs, avec des notes de tilleul et d’abricot, de bouche délicate, qui existe aussi en brut. A découvrir aussi la Méthode Traditionnelle rouge demi-sec Carminal, riche en arômes de fruits rouges, une cuvée intense, très fraîche.



Domaine des RAYNIÈRESSAUMUR-CHAMPIGNY Domaine des RAYNIÈRES
Domaine des RAYNIÈRES 
(SAUMUR-CHAMPIGNY)
Laetita et Sylvain Rebeilleau
33, rue du Ruau
49400 Varrains
Téléphone :02 41 52 44 87
Email : contact@domainedesraynieres.com
Site : www.domainedesraynieres.com

C’est en 1840 que l’on retrouve des traces du Domaine des Raynières. Arrivé en 2006 au Domaine, Sylvain Rebeilleau représente la 6e génération., Laetitia, son épouse , va s’occuper de l’accueil, de la vente au caveau. Culture raisonnée : vignes enherbées pour maîtriser leur vigueur, rendements régulés grâce à la taille et vendanges en “vert”. La vinification se déroule dans un chai climatisé en cuves Inox thermo-régulées pour une parfaite harmonie suivant les cuvées désirées.
Nous avons beaucoup apprécié le Saumur-Champigny 2017, marqué comme il se doit par son Cabernet franc, vraiment réussi, de couleur profonde, concentré, avec des arômes de fruits cuits, de cassis, alliant couleur et matière. 
Très beau Saumur-Champigny Vieilles vignes 2016, Cabernet franc, savoureux, d’une grande richesse aromatique (griotte, mûre, cuir), de robe intense, ferme, aux tanins denses, d’excellente évolution. 
Goûtez le Saumur rouge 2017, Cabernet franc, au nez de cassis et de framboise avec des notes de violette, un vin franc, classique et typé, et le Saumur Blanc 2017, Chenin, très élégant, de bouche dense et plaisante par sa vivacité, des arômes d’abricot et d’aubépine, que l’on vous conseille, par exemple, avec des filets de harengs pommes de terre à l’huile ou des aiguillettes de poulet à la normande




Château de TARGÉSAUMUR-CHAMPIGNY Château de TARGÉ
Château de TARGÉ 
(SAUMUR-CHAMPIGNY)
Édouard et Paul Pisani-Ferry
Chemin de Targé
49730 Parnay
Téléphone :02 41 38 11 50
Télécopie : 02 41 38 16 19
Email : edouard@chateaudetarge.fr
Site : www.chateaudetarge.fr

Belle demeure flanquée de 4 tours à flanc de coteau, le domaine est superbement situé sur le coteau particulièrement calcaire qui domine la Loire avec un vignoble de 21 ha, 16 en rouge (Cabernet franc), et 5 en blanc (Chenin). “Depuis 2000, nous avons le label Terra Vitis : le sol est travaillé et enherbé, le compost a remplacé les engrais chimiques. Paul a décidé d’aller plus loin avec un passage en conversion Agriculture Biologique depuis 2017 lors de son arrivée sur le domaine.”
Pour Paul et Edouard Pisani, “leurs ventes en 2020 : Saumur-Champigny Château de Targé 2017, Saumur-Champigny cuvée Ferry 2016, Saumur-Champigny Quintessence 2016, Saumur Blanc Fresnettes 2018, Saumur rosé 2019, Saumur brut blanc et Saumur brut rosé.
Les vendanges 2019 ont été une bonne surprise avec une récolte bien plus importante que nous l’imaginions et une qualité, où l’excellence est au premier plan. Une année très surprenante où nous attendions très peu de rendement à cause du gel qui nous a touchés tardivement début Mai, et de la saison aride et caniculaire qui s’en est suivie en Juin-Juillet (48 jours sans pluies, et deux épisodes au dessus de 40°C !). Au moment des vendanges, les pluies ont tout changé en faisant gonfler les baies et assurant une récolte de très belle qualité avec une fraicheur inattendue.
Rose de Targé 2019 : victime de son succès l’an passé, nous en avons produit plus cette année. Il y a également notre premier millésime officiellement en Bio que l’on prépare pour 2020 !”
Voilà un superbe Saumur-Champigny Quintessence 2016, vieilles vignes de Cabernet franc, élevé en fût de chêne, aux notes de mûre et de griotte, riche en couleur, classique, alliant finesse, charpente et persistance, corsé, de bouche savoureuse. Il est issu des deux meilleures parcelles du domaine. A partir de 2017 les parcelles ont été vinifiées séparément : c’est donc la dernière année d’assemblage ! Goûtez le Saumur-Champigny Château de Targé 2017, aux notes de griotte, mêlant souplesse et intensité aromatiqueharmonieux et très équilibré, un vin typé, un peu plus intense comme le voulait cette année chaude et très qualitative.
On excite encore ses papilles avec leur Saumur-Champigny rouge cuvée Ferry 2016, vieilles vignes de Cabernet franc, toujours très typé, puissant, aux tanins présents, qui reste toutefois sur la fraicheur et la finesse typiques de ce millésime. Très joli Saumur Blanc Les Fresnettes 2018, au nez de fruits (coing, citron), vineux et fin à la fois, charmeur et riche, avec en bouche, des dominantes d’amande et de poire. Le Saumur brut blanc de Targé, 70% Chenin blanc, 30% Cabernet franc, méthode traditionnelle façon Crémant, aux bulles fines, aux arômes de coing et de tilleul, et une belle minéralité.


http://www.guidedesvins.com/

En Bourgogne, aux côtés d’une très belle séquence qui comprend les millésimes 2019 à 2009, le 2008 est assez délicat (remarquable en blanc), le 2007 très minéral, en blanc (très beaux Chablis) comme en rouge, ces derniers largement supérieurs au 2006. Les millésimes 2004, 2003, 2002, 2001, 2000 et 1999 sont très savoureux. Exceptionnels 2008 et 2004, dans la lignée du 2000, dans les deux couleurs, qui côtoient donc un 2003 atypique, comme 2005.

Accédez gratuitement aux commentaires de dégustation du GUIDE DUSSERT-GERBER 2021 en cliquant sur le nom

Robert AMPEAU et Fils
AUVIGUE
BADER MIMEUR
Clos BELLEFOND
Domaine BERTAGNA
Domaine BERTHAUT-GERBET
Domaine François BERTHEAU
Domaine Guy BOCARD
Domaine Albert BOILLOT
Maison Stéphane BROCARD
Domaine René CACHEUX et Fils
Domaine Jacques CARILLON
Domaine du CHALET POUILLY
Domaine Jean CHARTRON
Domaine CHEVILLON-CHEZEAUX
Domaine CHEVROT et Fils
Domaine COUDRAY-BIZOT
Domaine Marcel COUTURIER
Bruno DANGIN
Eric DARLES
Domaine Bernard DELAGRANGE et Fils
Domaine DENIS Père et Fils
Domaine DENUZILLER
Gérard DOREAU
Frédéric ESMONIN
Domaine FOUGERAY de BEAUCLAIR
Domaine Pierre GELIN
Domaine Alain GEOFFROY
Domaine Jean-Jacques GIRARD
GLANTENET Père & Fils
Domaine Antonin GUYON
Domaine Albert JOLY
Domaine JOMAIN
Domaine LUQUET depuis 1878
Frédéric MAGNIEN
Domaine Michel MAGNIEN
Domaine MATHIAS
Domaine des MONTS LUISANTS
Albert MOROT
Sylvain MOSNIER
Jean-Marie NAULIN
Domaine Manuel OLIVIER
Domaine Gérard et Laurent PARIZE
Domaine de la POULETTE
Domaine Michel PRUNIER et Fille
Domaine Guy ROBIN
Domaine SANGOUARD-GUYOT
Domaine SEGUIN-MANUEL
Gérard TREMBLAY
Domaine Alain VIGNOT
Domaine VIRELY-ROUGEOT
Domaine Guillaume VRIGNAUD


On ne peut pas confondre un vin d’Alsace avec un autre cru, tant les terroirs laissent s’exprimer particulièrement, ici, le Riesling, là, le Gewurztraminer ou le Pinot gris. Attention à la complexité des crus et lieux-dits et lisez bien les étiquettes, pour ne pas confondre les clos, les Grands Crus ou les ­communes, et à la dépersonnalisation de quelques vins, notamment en Riesling, qui commencent à être bien trop ronds et loin d’une typicité réelle, où la nervosité devrait être de mise. Appréciez en tout cas l’extraordinaire convivialité des hommes de la région et les vrais vins typés dont les meilleurs atteignent une typicité rare et procurent la joie du vin, à des prix très sages.
Top Vignerons Région Alsace
IMPORTANT : pour mieux comprendre le top Vignerons
Accédez gratuitement aux commentaires de dégustation du GUIDE DUSSERT-GERBER 2021 en cliquant sur le nom

Prix d’Honneur
Pierre et Suzanne Arnold
Claude et Christophe Bleger
Nathalie Fleck
Robert Freudenreich
Jean-Pierre et Chantal Frick
Rémy Gresser
Daniel Haegi
Jean-Philippe Hartmann
Béatrice Hertz
Famille Horcher
Famille Hubert et Bléger
Famille Humbrecht
Famille Iltis
Philippe Joly (Croix de Mission)
Robert Klingenfus
Jean-Paul Mauler
Famille Ruhlmann-Schutz
Charles Schléret
Aline et Remy Simon
Etienne et Katia Simonis
Vincent Stoeffler
Famille Woerly (Schaeffer-Woerly)
Famille Zoeller


Prix d’Excellence
Martine Becker
Famille Ehrhart (Saint-Rémy)
Paul Fahrer
Hubert et Michèle Heywang
Michel Koch
Frédéric Orth (Cave de Cleebourg)
Catherine et Patrick Rentz
Thierry et Catherine Schirmer
André Vielweber


Satisfecits
Frédéric et Philippe Blanck
Robert Faller

En Provence c’est toujours Bandol qui signe une gamme de vins superbes, dans les trois couleurs ! Les autres appellations maîtrisent parfaitement les rosés et les blancs, et on peut regretter la voix empruntée par certains vers des rouges de plus en plus forts, concentrés. Ceux qui sont retenus élèvent les meilleurs. et laissent s’exprimer au mieux les grands cépages de la région (Mourvèdre, Cinsault, Rolle, Ugni blanc…).

En Corse, la force des terroirs a toute son importance et les coups de cœur sont réels.

Top Vignerons Région Provence-corse
IMPORTANT : pour mieux comprendre le top Vignerons
Accédez gratuitement aux commentaires de dégustation du GUIDE DUSSERT-GERBER 2021 en cliquant sur le nom

Prix d’Honneur
Marina Acquaviva (A Ronca)
Famille Biancone (Rasque)
Éric Boisseaux (Vannières)
Jean-François Brando (Fontcreuse)
Famille Bunan
Jean-Louis Croquet (Thuerry)
Georges Delille (Terrebrune)
Famille Di Placido (Loou)
Jean-Luc Dumoutier (Olivette)
Christian Faucher (Quatre Tours)
Christian, Marc et Christophe Imbert (Torraccia)
Claude Jouve-Férec (Lafran-Veyrolles)
Michel et Camille-Anaïs Raoust (Maestracci)
Thierry Simon (La Chrétienne)
Famille Sumeire (Elie Sumeire)
Guillaume Tari (Bégude)
Famille de Wulf (Jas d’Esclans et Vaucouleurs)


Prix d’Excellence
Thom Bove (Mascaronne)
Famille De Pissy (Frégate)
Famille Double (Beaupré)
Famille Duburcq (Domaine Saint Marie)
Famille Ferrari (Malherbe)
Raphaël, Sébastien et Alexandre Latz (Aspras)
Roland Mistre (Grand’Vigne)
Frédéric Ravel (Terres de Ravel Les 4 Châteaux)
Famille Roux (Clos Cibonne)
Charles Rouy (Ollières)
Bernard Savatier (Rouët)
Bernard Van Doren (L’Anglade)

Satisfecits
Thomas Bove (Bellini)
Thomas Bove (Bomont de Cormeil)
Michèle Nasles (Camaïssette)

 

La Bourgogne est l’un des plus vieux vignobles français, qui s’étend sur des sols d’une richesse magique : marnes kimeridgiennes à Chablis, de silice, calcaire, argile, marnes pour les plus grands rouges (ceux des mi-coteaux), argilo-calcaire en pentes douces pour les plus grands blancs, etc.

Aucun autre vin blanc ne peut rivaliser avec ces Crus (Grands Crus ou Premiers) de Puligny-Montrachet, Meursault ou Chablis, qui dévoilent une minéralité envoûtante et tiennent 15, 20, 30 ans sans décevoir !

Et, en rouges, pour lesquels certains dégustateurs incompétents n’ont toujours pas encore compris que la couleur ou la concentration n’ont rien à voir avec un réel potentiel de garde, on ne peut qu’exciter ses papilles avec ces crus racés.

Et puis, quel bonheur de serpenter la route des vins, de village de village, en apprenant très vite ce qui distingue les crus séparés par une route, les mi-pente à la plaine. Et tout cela dans la bonne humeur et le partage de boire un “canon” avec ces vignerons simples qui élèvent des vins légendaires !

Top Vignerons Région Bourgogne
IMPORTANT : pour mieux comprendre le top Vignerons
Accédez gratuitement aux commentaires de dégustation du GUIDE DUSSERT-GERBER 2021 en cliquant sur le nom

Prix d’Honneur
Michel Ampeau (Robert Ampeau et Fils)
Sylvain Brenas Auvigue
Amélie Berthaut
François Bertheau
Guy Bocard
Stéphane Brocard
René et Gérald Cacheux (René Cacheux)
Jacques Carillon
Bernard Chapelle (Clos Bellefond)
Jean-Michel et Anne-Laure Chartron (Jean Chartron)
Philippe Chezeaux (Chevillon-Chezeaux)
Jean-Jacques Coudray (Coudray-Bizot)
Philippe Delagrange (Bernard Delagrange et Fils)
Christophe Denis (Denis Père et Fils)
Gilles et Noël Denuziller
Gérard Doreau
Jean-Marc Dufouleur (Monts Luisants)
Frédéric Esmonin
Alain, Nathalie et Sébastien Fossier (Bader-Mimeur)
Pierre-Emmanuel Gelin (Pierre Gelin)
Famille Geoffroy (Alain Geoffroy)
Agnès, Jean-Jacques et Vincent Girard (Jean-Jacques Girard)
Famille Gros (Gros Frère et Soeur)
Dominique Guyon (Antonin Guyon)
Olivier Heimbourger
Sylvie Joly (Albert Joly)
Philippe Leclerc
Bernard et Agnès Léger-Plumet (Chalet Pouilly)
Famille Luquet
Thibaut Marion (Seguin-Manuel)
Famille Michaut-Audidier (Poulette)
Sylvain Mosnier
Jean-Marie Naulin
Patrice Ollivier (Fougeray de Beauclair)
Michel et Estelle Prunier
Marie-Ange Robin
Gérard, Hélène, Vincent et Eléonore Tremblay
Jean-Christophe Vallet (Pierre Bourée)
Alain Vignot
Patrick et Virginie Virely (Virely-Rougeot)



Prix d’Excellence
Raymond Boillot (Albert Boillot)
Pablo et Vincent Chevrot
Georffroy Choppin de Janvry (Morot)
Marcel Couturier
Bruno Dangin
Éric Darles
Famille Glantenet
Michel Magnien
Frédéric Magnien
Béatrice, Gilles et Thibault Mathias
Manuel Olivier
Gérard et Laurent Parize
Eva Reh-Siddle (Bertagna)
Catherine et Pierre-Emmanuel Sangouard (Sangouard-Guyot)
Guillaume Vrignaud

Satisfecits
Pierre Benoist (Villaine)
Pierre-Louis et Jean-François Bersan
Stéphane de Sousa

Dans la Loire : si les millésimes 2013 et 2012 ne sont pas évidents, en rouges, le 2011 tire son épingle du jeu, même si les quantités ne sont pas au rendez-vous. Les 2018, 2016, 2015, 2014, 2010 et 2009 sont superbes, gras, denses, très parfumés. Le millésime 2017 est particulièrement réussi, même si, parfois, les quantités sont assez faibles.

Les blancs secs 2019 à 2007 sont dans la belle lignée des 2006, et la typicité s’allie à un rapport qualité-prix régulièrement remarquable. Pour les blancs secs, de très grandes bouteilles en Pouilly-Fumé comme à Vouvray, à Sancerre comme à Savennières ou à Saumur, où les vins possèdent un réel potentiel d’évolution, des millésimes comme les 2004 ou 2002 se goûtant très bien actuellement. Les liquoreux sont exceptionnels, notamment en Coteaux-du-Layon, Bonnezeaux ou Vouvray, et les rouges associent charpente et fraîcheur, du plus souple (Touraine, Bourgueil, Sancerre) au plus charnu (Chinon, Saumur-Champigny…), des vins qui s’apprécient jeunes mais savent aussi garder la distance (beaux 2000, 1998 ou 1995). Beaux liquoreux en 2016, 2015, 2011, 2010, 2009, 2007, 2004, 2003 et 2001.

Les vins de la région possèdent deux atouts considérables : un rapport qualité-prix réellement exceptionnel et une complexité due bien sûr à ces sols différents, les uns plus spécifiques que les autres. Il suffit de goûter un Sancerre Les Belles Dames et un autre Les Romains, un Quincy ou un Pouilly-Fumé Silex pour s’assurer de la typicité des vins. En Anjou-Saumur, peu d’autres vins peuvent copier les meilleurs crus de la région, marqués par ces sols de tuffeau ou de roche calcaire en parfaite osmose avec les cépages Cabernet franc et Chenin, le premier s’épanouissant sûrement le mieux ici. À Quincy comme à Pouilly, à Chinon comme à Monlouis, à Menetou-Salon ou en Saumur-Champigny, la région fourmille de vins qui possèdent une typicité exacerbée.

Top Vignerons Région Val De Loire
IMPORTANT : pour mieux comprendre le top Vignerons
Accédez gratuitement aux commentaires de dégustation du GUIDE DUSSERT-GERBER 2021 en cliquant sur le nom

Prix d’Honneur

Jean-Claude et Didier Aubert
Guy et Caroline Baudin
Vincent Pétard et Christophe Bazile (Plessis Glain)
Francis Blanchet
Jean-Charles Borgnat (Commanderie)
Famille Charbonnier
Famille Chéreau (Coing Saint-Fiacre)
Claude et Jean-Marc Chevreau (Crézancy)
Christophe et Quentin Davault (Chaise)
Bruno et Patricia Denis (Renaudie)
Christophe Denoël (Caves de Pouilly)
André et Firmin Dezat
Laurent et Chantal Dézé (Petite Chapelle)
Valentin Dézé
David et Nathalie Drussé
Patrice Duveau (Guilloterie)
Christelle Senotier et Nicolas Brock (Sarry)
Pascal, Denise et Chanel Gitton
Famille Godineau
Fabienne et Benoît Godon-Reverdy (Garenne)
Laurent et Stéphane Gouron
David Grellier (Varière et Perruche)
Mickaël Hardouin (Clos Maurice)
Famille Landrat-Guyollot
Alain, Christophe et Florian Le Capitaine
Jean-Max Manceau (Noiré)
Yves et Pierre Martin
Germain Meslet (Géleries)
Michel Morilleau
Famille Natter
Catherine Nolot (Eté et Rochettes)
Pauline et Bernard Pabiot
Aurélie Petit (Bernard Petit et Fille)
Romain Petiteau (Tourlaudière)
Pierre Picot (Chaillot)
Édouard Pisany-Ferry (Targé)
Stéphane et Laurent Réal
Famille Rebeilleau (Raynières)
Daniel Reverdy
Serge et Bruno Sourdais (Bouchardière)
Guillaume et Jerôme Sourdais (Bouquerries)
Jean-Gabriel et Juliane Tridon (Hautes Noëlles)
Marc et Laurence Vincent (Paleine)



Prix d’Excellence

Sébastien Branger (Haute Févrie)
Famille de la Farge (Ermitage)
Catherine Dhoye Deruet (Fontainerie)
Christelle Dubois
Frédéric Etienne (Vieux Pressoir)
Thomas et Denis Gambier (Ouches)
Denis Jamain
Bruno et Nicolas Lecomte
Eric Louis
Jean-Christophe Mandard
Jean-Michel et Laurent Poiron (Poiron-Dabin)
Thierry Veron
Famille Vivant (Durandière)


Satisfecits

Gilles Bonnefoy (Madone)
Famille Dagueneau
Thierry et Marie Delaunay
Anne-Cécile Roy et Yohann Boutin (Roy)
Juliette Monmousseau (Bouvet-Ladubay)
Jean-Paul et Mickaël Picard
Thomas Pichet (Petit Bondieu)
Christophe Réthoré

Top Vignerons Région Vallée Du Rhône
IMPORTANT : pour mieux comprendre le top Vignerons

Accédez gratuitement aux commentaires de dégustation du GUIDE DUSSERT-GERBER 2021 en cliquant sur le nom

Éthique, élégance, humilité sont donc la signature commune des vrais vignerons.
 
Il n’y a pas de vin sans éthique. Cela consiste à ne pas se fourvoyer dans des opérations marketing extravagantes, ne pas se laisser prendre à la mode, qui, par définition, ne fait que passer. Et c’est surtout respecter les consommateurs, sans les abreuver de prix surestimés ou de produits “sans âme, ni vertu”. L’éthique, c’est croire en soi, avoir la foi, des valeurs, c’est la fidélité.
 
On ne peut pas faire un bon vin sans élégance. L’arrogance, un accueil peu amène… sont des critères qui comptent pour décrypter les uns et les autres, dans toute les régions, du plus grand vin au plus modeste. Les vignerons Prix d’Honneur savent ce qu’ils ont à faire, se passent d’un magicien pour fabriquer une cuvée (très) spéciale, et ne perdent pas leur temps à frimer ou à jongler avec leurs tarifs… Respectant les anciens, ils travaillent, connaissent la force de leur sol, se servent à bon escient des techniques les plus modernes, sans perdre leur âme. Ils ont des valeurs, aiment leur vin, comme moi, comme vous. Et c’est tout ce qui compte.
 
Un vrai vin est signé par l’humilité. Et être humble, ce n’est pas de la fausse modestie. On peut être fier, conquérant, et avoir les pieds sur terre, c’est-à-dire ne pas se prendre pour le messie…

Prix d’Honneur
Denis Alary
Famille Archambault (Croix Blanche)
Famille Arnoux
Famille Bernard (Beauchêne)
Caroline Bonnefoy (Lumian & Bonnefoy)
Anne et François Collard (Mourgues du Grès)
Valérie et Michel Colomb (Valériane)
Famille Crouzet (Magalanne)
Anne Dayre-Foucher (Comte de Lauze)
Benjamin et David Duclaux
Gérard et Marc Français (Saint-Estève d’Uchaux)
Maxime Gourdain (Rosiers)
Philippe Granger (Mereuille)
Anne et Jean-Pierre Hugues (Royère)
Famille Jeune (Grand Tinel)
Vignobles Louis Geniest (Mas Saint Louis)
Famille Marchal (Rolière)
Jean-Pierre et Nathalie Margan (Canorgue)
Winsleu de Maria (Tête Noire)
Jérôme Mathieu (Saje)
André Mathieu (Domaine André Mathieu)
Sylvie et Bernard Mendez (Beauvalcinte)
Isabelle et Sabine de Menthon (Redortier)
Famille Monteillet (Montine)
Brigitte et Serge Mouriesse
Daniel Nury (Serguier)
Nathalie Reynaud (Abbe Dîne)
Mylène Rocheville (Sabon de Rocheville)
Famille Sourdon (Lauribert)
Denis Valayer (Clos Volabis)
Christian Voeux (Amauve)



Prix d’Excellence
Famille Amadieu
Famille Bernard et Fils (Garrigue)
Famille Boisson (Père Caboche)
Famille Brun (Juliette Avril)
Famille Paul Dubrule (Cavale)
Catherine Desbois Mouchel et Bertrand Seube (Enchanteurs)
Famille Gély (Champ-Long)
Famille Guillon (Trois Colombes Les Rameaux)
Famille Levet
Famille Monod (Fontvert)
Jean-Marc Pradinas (Cave des Vignerons Réunis)
Denis Vinson (Moulin)



Satisfecits

Famille Archimbaud-Vache (Clos des Cazaux)
Famille Faure
Marc et Anne-Marie Lépine (Bizard)
Famille Mayard
Famille Versino (Bois de Boursan)

Top Vignerons Région Champagne
IMPORTANT : pour mieux comprendre le top Vignerons
Accédez gratuitement aux commentaires de dégustation du GUIDE DUSSERT-GERBER 2021 en cliquant sur le nom


Prix d’Honneur

Ces hommes et ces femmes sont les références de leur appellation, que je connais généralement depuis longtemps, un bon nombre étant retenus depuis le premier Guide, ce qui -en soi- mérite un véritable « coup de chapeau ». Ils associent le talent et la passion, l’humilité et la convivialité, sans se faire avoir par les modes… tout ce que l’on aime et c’est un vrai plaisir de partager un verre avec eux ! Certains et rares vignerons peuvent également y accéder très rapidement lorsque le “coup de cœur” est immédiat.

Patrick Arnould (Michel Arnould)
Ignace Baron (Baron Fuenté)
Claire, Lise et Aline Baron (Baron Albert)
Brigitte Baroni
Chantal, Yves et Eddy Berthelot-Piot
Hubert de Billy (Pol Roger)
Olivier Bonville (Franck Bonville)
David Bourdaire-Gallois
Famille Bourgeois-Boulonnais
Christian Briard
Famille Briaux (Briaux Lenique)
Remi et Jean-René Brice
Alain Brixon (Brixon-Coquillard)
Jean-Luc et Romuald Camiat
Jean-Marc et Céline Charpentier
Louis Cheval-Gatinois (Gatinois)
Jean-Pierre Cointreau (Gosset)
Evelyne Dauvergne (Paul Bara)
Sébastien Daviaux
Gilles de la Bassetière (De Venoge)
Christophe Defrance (Jacques Defrance)
Famille Delescot (Edouard Brun)
Patrick et Joël Diligent (André Diligent)
Didier Doué
Michel Drappier
Famille Ellner
Marion Boutillez et Jean-Michel Sourdet (Boutillez-Marchand)
Christine et Bertrand Fleury (Fleury-Gille)
Philippe et Fabienne Gamet
Famille Goutorbe
Claudie et Laurent Guilbaud (Moyat-Jaury-Guilbaud)
Cyril et Clémence Jeaunaux (Jeaunaux-Robin)
Sylvie Lancelot (Lancelot-Royer)
Guy et François Larmandier
Daniel et Marie-Marjorie Laurent (Laurent-Gabriel)
Xavier et Alexis Leconte
Vincent Legras (Pierre Legras)
Famille Legras-Haas
Carole et Guillaume Lejeune (Lejeune-Dirvang)
Famille Loriot (Gérard Loriot)
Franck Malot (Sadi-Malot)
Marylin et Emmanuel Mannoury
Bernard, Marie-France, Arnaud et Karine Margaine
Nicolas et Denis Marx
Bruno Mignon (Charles Mignon)
Famille Mignon (Pierre Mignon)
Simon, Emilie et Pascal Morel (Morel Père et Fils)
Etienne Oudart
Olivier Paulet (Hubert Paulet)
Geoffrey Péhu (Péhu-Guiardel)
Jean-Michel Pelletier
Alexandre et Martine Penet
Richard et Véronique Petit (Petit & Bajan)
Charles Philipponnat
Famille Poinsot
Fabrice Rosset (Deutz et Delas)
Frédéric Rouzaud (Louis Roederer)
Michel et Evelyne Rutat (René Rutat)
Famille de Sousa
Isabelle et Xavier Thévenet (Thévenet-Delouvin)
Famille Thiénot
Franck et Jean-Philippe Louis Thivet (Royer)
Famille Turgy (Michel Turgy)
Jean-Pierre Vazart
Didier et Thierry Vesselle (Maurice Vesselle)


Prix d’Excellence

Des valeurs sûres, dans toute la gamme, dans le Guide depuis longtemps ou qui sont de vrais coups de cœur des derniers millésimes.Ils sont également garants d’une belle régularité qualitative et d’un attachement réel au terroir, chacun possédant son originalité. Pour quelques-uns, s’ils confirment cette excellence, ils atteindront le Prix d’Honneur.

Denis et Benjamin Rafflin (Serge Rafflin)
Isabelle et Armand Boatas
Jean-Marc Charpentier (J. Charpentier)
Famille Clergeot (Clergeot Père et Fils)
René et Nathalie Coutier
Jean-Yves de Carlini
Alain de Milly (Albert de Milly)
Franck Debut
Sophie et Pierre Déthune
Pascal Devilliers
Carole et Didier Dzieciuck (Veuve Eléonore)
Famille Gruet (Paul Laurent)
Famille Hautbois
Stéphane Joly (Veuve Doussot)
Famille Joly-Champagne
Olivier et Catherine Langlais (Solemme)
Carole Léguillette (Doré Léguillette)
Famille Locret
Edouard Huguenot et Adeline Mandron (Huguenot-Tassin)
Olivier et Laëticia Marteaux
Sylvère et Cédric Massin (Rémy Massin et Fils)
Cécile et Bernard Millex (Veuve Maurice Lepitre)
Guy et Damien Morize
Jean-Luc Moussé (Moussé-Galoteau)
Marylène Moussy (Yvon Moussy)
Christian Perrin (Daniel Perrin)
Fabrice et Maryline Perron (Perron Beauvineau)
Roland Piollot
Famille Ployez (Ployez-Jacquemart)
Philippe Pouzon (Lady Dolan)
Didier Raimond
Adrien Rousseaux (Rousseaux-Batteux)
Dominique Tellier-Renaudin (Renaudin)
Carine Verdoolaeghe (Dissaux Verdoolaeghe)
Famille Verrier
Stéphane Vignon


Satisfecits

Les satisfactions de ces derniers millésimes, dont les vins ont particulièrement séduits récemment, qui se sont distingués dans les dégustations et dont le talent se confirme. Ils peuvent prétendre au Prix d’Excellence. C’est déjà, en soi, une très belle garantie qualitative d’être dans cette catégorie.

Benoit Beaufort
Frédéric Berthelot (Roger Barnier)
François Brossolette
Thierry Callot
Antoine et Nicolas Chiquet (Gaston Chiquet)
Lucien Collard
Jean-Baptiste Dangin (Dangin et Delot)
Florence Dauphin
Maryse et Jean-Louis Grasset (Grasset-Stern)
Françoise et Michel Mathieu-Princet
Olivier Piazza (Beaumont des Crayères)
Jacques Rogge (Rogge-Cereser)

Top Vignerons Région Bordeaux
IMPORTANT : pour mieux comprendre le top Vignerons
Accédez gratuitement aux commentaires de dégustation du GUIDE DUSSERT-GERBER 2021 en cliquant sur le nom

Prix d’Honneur
Ces hommes et ces femmes sont les références de leur appellation, que je connais généralement depuis longtemps, un bon nombre étant retenus depuis le premier Guide, ce qui -en soi- mérite un véritable « coup de chapeau ». Ils associent le talent et la passion, l’humilité et la convivialité, sans se faire avoir par les modes… tout ce que l’on aime et c’est un vrai plaisir de partager un verre avec eux ! Certains et rares vignerons peuvent également y accéder très rapidement lorsque le “coup de cœur” est immédiat.

Alain et Joël Appollot (Trimoulet et Chevalier Saint-Georges)
Famille Arnaud (Saint-Estèphe)
Famille Arnaud & Marcuzzi (Payre)
Guy Bailly (Le Bourdieu)
Éric Barrat (Pont les Moines et Bran de Compostelle)
Famille Barreau (Certan de May et Poitou)
Dominique Befve (Lascombes)
Jean-Noël Belloc (Brondelle)
Olivier Bernard (Chevalier, Lespault-M. et Solitude)
Famille Bernard (Lestage Darquier)
Famille Berrouet (Vieux Château Saint-André)
Jean-Guy Beyney (Clos de Sarpe)
Lucette Bielle (Viaud)
Famille Boidron (Corbin Michotte)
François-Thomas Bon (La Grâce Fonrazade)
Pierre Bonastre (Hennebelle)
Famille Borie (Grand-Puy-Lacoste)
Famille Bouche (Mauves)
Jean-Marie et Pascale Bouldy (Bellegrave)
Jean et François Bouquier (Grandmaison)
Famille Boutemy (Haut-Lagrange)
Jean-Baptiste et Vincent Brunot (Piganeau, Tour de Grenet et Gravillot)
Jacques et Thierry Capdemourlin (Balestard)
Pierre et Lucile Carle (Croque Michotte)
Famille Carrère (Fleur Grandes Landes)
Patrick Carteyron (Penin)
Famille Castéja (Batailley, Trotte Vieille, Eglise et Beau Site)
Eléonore et Régis Chaigne
Olivier Cheminade (Destrier)
Famille Conte (Plantier Rose)
Denis Corre-Macquin (Macquin)
Sylvie Courreau-Fompérier (Guillemin la Gaffelière)
Georges Dadda (Panigon)
Famille Darnajou (Moines)
Famille de Gaye (Sainte Barbe)
François Décombe (La Haie)
Marie-France et Guy Despujols (Lamothe Despujols)
Danielle Dubois (Orisse du Casse)
Henri Duboscq (Haut-Marbuzet et Layauga)
Laurent Dubost (Lafleur du Roy et Bossuet)
Jean-Pierre Dubreuil (La Grenière)
Éric Duffau (Belle Garde)
Famille Dumeynieu (Roumagnac la Maréchale)
Joël Dupas (Béchereau)
Norbert, Josette et Laetitia Egreteau (Clos du Pélerin)
Sabine Brun-Rageul et Pierre Darriet (Luchey-Halde)
Olivier Fauthoux (Lafon)
Arnaud et Florence de la Filolie (Laniote)
Jean-Yves et Michel Foucard (Musset et Chêne Vieux)
Dominique Fouin (Fontesteau)
Jean Galand (Canon)
Famille Galineau (Bellevue-Favereau)
Jean-Marie Garde (Clos René)
Famille Gasparoux (Haut-Ferrand)
Michel, Françoise et Olivier Gautey (Gassies-Gautey)
Cyril Gillet (Haut Barrail)
Famille Giraud (Le Caillou et Tour du Pin Figeac)
Sébastien Godineau (Arnauds)
Isabelle Golin-Simon (Voselle)
Famille Gonfrier (Marsan)
Jean-Pierre et Cédric Gorphe (Moulin-Vieux)
Régis Grandeau (Lauduc)
Florent Guinjard (Roquebrune)
David et Benjamin Gutmann (Jouvente)
Bernard et Marie-Odile Hebrard (Graves de la Laurence)
Jean-François Janoueix (Haut Sarpe, La Croix, Croix Toulifaut, Castelot)
Jean-Philippe Janoueix (Confession)
Thierry Kerdreux (David)
Isabelle Labarthe (Arricaud)
Famille Lartigue (Mayne-Lalande)
Yannick et Andrea Le Menn (Haut Saint Clair)
Lucas Leclercq (Fourcas-Dupré)
Famille Lévêque (Chantegrive)
Famille Leydet (Valois)
Famille Leymarie (Lafargue)
Grégory Lovato (Lajarre)
Denis Lurton (Desmirail)
Sophie Lurton (Bouscaut)
Anne et Hugues Mallet (Haut-Macô)
Michel et Marie-Noëlle Marengo (Hourtin-Ducasse)
Martine, Alexandra et Patrick Martet (Lavison)
Alain Maufras (Pontac Monplaisir)
Jean-Pierre et Marie-Françoise Meslier (Raymond-Lafon)
Pascal Modet (Melin)
Jean-François Moniot (Entre Deux Mondes)
Luc Monlun (Chalet de Germignan)
Michel Moreau (Plince)
Alain Moueix (Mazeyres et Fonroque)
Jean-François et Jean Moueix (Petrus, Duclot…)
Paul-Henry Nerbusson (Lagarde)
Jean-Pierre et Julien Pauvif (Les Graves)
Philippe Person (Jalousie Beaulieu)
Pascale Peyronie (Fonbadet)
Jacques et Madelaine Philippe (Devise d’Ardilley)
Xavier Piton (Belles Graves)
Alexandre Plocq (Vieux Rivallon)
Odette Pommier (Darius)
Thérèse Ponz Szymanski (Berthenon)
Famille Pouvaret (Grand-Maison)
Thomas C. Press (Castera)
Famille Prince (Clos des Prince)
Vincent Priou (Beauregard )
Paul Ragon (Le Tuquet)
Philippe et Marie Renier (Fontbonne)
Christiane Renon (Galiane)
David Renouil (Bois Carré)
Dominique Revaire (Valentin)
Famille Riffaud (Souley-Sainte-Croix)
Philippe et Emmanuel Robert (Tour du Roc)
Jean-Claude Rocher (Vieux Château des Rochers)
Famille Roskam (Cantenac et Moulin de Grenet)
Bruno Saintout (La Bridane et Cartujac)
Daniel et Marie-Laurence Sanfourche (Loupiac-Gaudiet)
Stéphane et Charles Savigneux (Eyran)
Jacqueline Sioen (La Marzelle)
Pascal Sirat (Panchille)
Famille Thial de Bordenave-Berckmans (Faugas)
Bernard Thomassin (France)
Alain Tourenne (Beynat)
Elisabeth et Jean-Pierre Toxé (Franc-Lartigue)
Brigitte Tribaudeau (Mauvinon)
Adrien Uijttewaal (Saint-Hilaire)
Gabriel de Vaucelles (Filhot)
Famille Velge (Côme)
Château de Vimont
Famille Vincent (Grand Bos)
Marc Vincent (Pasquette)
Thierry Yung (Haut-Calens)


Prix d’Excellence
Des valeurs sûres, dans toute la gamme, dans le Guide depuis longtemps ou qui sont de vrais coups de cœur des derniers millésimes.Ils sont également garants d’une belle régularité qualitative et d’un attachement réel au terroir, chacun possédant son originalité. Pour quelques-uns, s’ils confirment cette excellence, ils atteindront le Prix d’Honneur.

Famille Labrune (La Dauphine)
Famille Augereau (Croix d’Armens)
Famille Baly (Coutet)
Florent et Brigitte Battistella (L’Hospital)
Jean-Bernard et Henri Beaupertuis (Fleur Cravignac)
Famille Bergey (Temple du Tourteyron)
Hervé Berland (Montrose et Tronquoy-Lalande)
Barbara Berlureau (Moulin du Jura)
Anne Biscaye (Lapelletrie)
Famille Boyer (Cros)
Famille Brun (Lauga)
Laurent et Christelle Cassy-Tartas (Chillac et Quillet)
Martine et Jean-Bernard Chambard (Roylland)
Véronique Cochran (Falfas)
Serge Couderc (Moulin de Mallet )
Famille Décamps (Petit Mangot)
Hugues Delayat (Hourbanon)
Famille Desbois (Saint-Georges)
François Despagne (Grand-Corbin-Despagne)
Constance et Stéphane Droulers (Carles)
Paule et Michel Dubois (La Ganne)
Alain Dufourg (Marchand Bellevue)
Famille Escure (Grand-Pey-Lescours)
Jacques Le Failler et Alain L’Helguen (Jura-Plaisance)
Monique et Rémi (Bedrenne)
Stéphane et Paola Gabard (Croix de Queynac)
Corinne, Mickaël et Vincent Garde (Haut-Goujon)
Famille Gillet (Graves de Loirac)
Jean Guyon (Rolland de By)
Michel-Eric Jacquin (Lartigues Cèdres)
Famille Lahiteau (Laribotte)
Jean-Pierre et Pierrette Lallement (Thuron)
Famille Lamothe (Haut-Bergeron)
Christophe Landry (Graviers)
Guy et Valérie Loubry (Valguy)
Jean-Christophe Mau (Brown)
Sandrine et Camille Meunier (Croix Meunier)
Édouard et Sévrine Miailhe (Siran)
Stéphane Négrier (Croix du Trale)
Jean et François Nony (Caronne Sainte Gemme)
Christian et Coralie Ollier (Rose Brana)
Famille Pedro (Le Meynieu)
Laurent Reclus (Pichon-Bellevue)
Christine et Philippe Richet (Juguet)
Nicolas et Alexandra Robin
Alain Routurier
Alain Roux (Coustolle)
Serge Saint-Martin (Vieux Gabarey)
Maxime Saint-Martin (Graves de Pez)
Famille Sénéclauze (Marquis de Terme)
Adrien Surain
Famille Vincent (Lamothe Vincent)
Delphine et David Violeau-Brasseur (La Paillette)


Satisfecits
Les satisfactions de ces derniers millésimes, dont les vins ont particulièrement séduits récemment, qui se sont distingués dans les dégustations et dont le talent se confirme. Ils peuvent prétendre au Prix d’Excellence. C’est déjà, en soi, une très belle garantie qualitative d’être dans cette catégorie.

Eric et Sandrine Bordon (Petit Bouquey)
Marie-Christine Labouille (Haut Guillebot)
Bertrand Lacampagne (Reys)
François Landais (La Caderie)
Marie-Véronique Laporte (Donissan)
Mariya Peregudova (Maison Noble Saint Martin)
Vignobles Pilotte-Audier (Grace Dieu Menuts)
Dominique et Jean-François Quenin (Pressac)
Famille Regaud (Tuilerie du Puy)
Famille Simon (Graves d’Ordonneau)

Des grands vins ici, il y en a, mais les terroirs sont connus et ne s’étendent pas. La force de ces vins est d’avoir su conserver leur spécificité qui se dévoile au travers des cépages de la région, chacun s’exprimant au mieux selon les sols d’alluvions, d’ardoise, de schiste ou de calcaire, en bénéficiant d’un beau rapport qualité-prix.

L’année 2007 marque un virage important avec l’avènement de l’appellation Languedoc, le socle de la réorganisation qui touche toute la gamme des AOC du Languedoc-Roussillon. Issue de l’élargissement de l’appellation Coteaux du Languedoc (qui date de 1960), l’AOC Languedoc s’étend de la frontière espagnole jusqu’aux portes de Nîmes et couvre le vignoble de toutes les aires d’appellations contrôlées du Languedoc. On dénombre ainsi 36 appellations et dénominations qui se positionnent autour de l’AOC Languedoc. Pas sûr que ce soit plus simple de s’y retrouver…

Voici les meilleurs

IMPORTANT : pour mieux comprendre le top Vignerons
Accédez gratuitement aux commentaires de dégustation du GUIDE DUSSERT-GERBER 2021 en cliquant sur le nom

Prix d’Honneur

Laurent et Sylvie Bachevillier (Les Cascades)
Jérôme Bertrand-Bergé
Pierre et Michel Birot (Saint-Martin-des-Champs)
Claude Bolano (Vignerons de Camplong)
Marie-Geneviève Boudal (Peyregrandes)
Jean-Noël et Fréderic Bousquet (Grand-Moulin)
Christophe et Eric Cambriel
Didier et Martine Cavailles
Philippe et Bernard Chamayrac (Mire-l’Étang)
Benjamin Coulet et Valentin Goeminne (Tour de Baulx)
Luc Flache (Estabel Cabrières)
Famille Greuzard (Herbe Sainte)
Christophe Gualco (Étang des Colombes)
Famille Guibert (Daumas-Gassac)
Jean Guizard
Hervé Levano (Casa Blanca)
Pierre Martinolle (Martinolle-Gasparets)
Thierry Montel (Clos de l’Herme)
Charles-Walter Pacaud (Croix Chaptal)
Maryline et Philippe Pagès (Clotte-Fontane)
Martine et Jean-Luc Quinquarlet (Familongue)
Guy Ratier (La Vieille)
Laurence Rigal (Grand-Caumont)
Alain Rogier (Cave de Roquebrun)
Thierry Thomas (Mas du Novi)
Christophe Urios (Pépusque)
Prix d’Excellence

Marc-Olivier Bertrand (Lacroix-Vanel)
Nicolas Charrière (Clos de Bellevue)
Jérôme Collas (Toupie)
Cécile Garisou et Stéphane Yerle (Vila Voltaire)
Guillaume Gangloff
Jean-Christophe Granier (Grandes Costes)
Olivier Ringot (Agel)
Famille Robelin (Escattes)
Sylvie et Hervé Sauvaire
Bruno et Fabienne Schenck (Grand Arc)
Emmanuel Tailliez (Cazaban)
Vignobles Vellas

Satisfecits

Famille Bouchard (Abbaye Sylva Plana)
Benjamin Delpech (Argentiès)
Pierre et Jean-Michel Mégé et Philippe Pons (Reynardière)
Caryl et Jan Panman (Rives-Blanques)